New Balance

équipementier sportif américain

New Balance Athletics est un équipementier sportif américain.

New Balance
logo de New Balance

Création 1906
Fondateurs William J. Riley
Forme juridique Société à capitaux privés (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Boston, Massachusetts
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Jim Davis (président)
Robert T. DeMartini (PDG)
Activité Soulier (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits Sneaker, vêtement et articles de sportVoir et modifier les données sur Wikidata
SIREN 399 481 266
Site web http://www.newbalance.com/

Histoire de la marqueModifier

La marque a été fondée à Boston en 1906 par un immigrant anglais nommé William J. Riley rejoint par la suite par Arthur Hall[1] comme directeur commercial et futur associé. À l'origine elle fabriquait des soutiens de voûte plantaire. Son propriétaire et président depuis 1972 est James (Jim) S. Davis, dont la fortune est estimée à 1,8 milliard de dollars en 2011[2],[3].

Surtout spécialisée dans les chaussures de course à pied, aujourd'hui New Balance est la quatrième marque mondiale de chaussures de sport et elle est la seule à fabriquer des chaussures en Occident (70 % des chaussures de running vendues en Europe sont fabriquées en Angleterre à Flimby (en)). [réf. nécessaire]

New Balance, quatrième fabricant américain, produit toujours aux États-Unis. La société possède cinq usines, en Nouvelle-Angleterre, et y emploie 2 600 salariés, sur un total, au niveau mondial, de 4 500 (elle possède cinq autres sites en Grande-Bretagne, Chine, Indonésie et au Viêt Nam). Durant la récente crise, New Balance (un peu plus de 2 milliards de dollars soit 1,4 milliard d'euros de chiffre d'affaires) n'a pas licencié aux États-Unis, où l'entreprise a maintenu le niveau de ses ventes : une forme d'exploit, vu la consommation intérieure en berne[4].

Les chaussures New Balance sont aussi fabriquées en Chine à Dongguan dans l'usine Yucheng.

En , les ouvriers chinois se mettent en grève pour protester contre des licenciements abusifs, des mauvais traitements et un projet de délocalisation mené sans concertation avec les travailleurs. La répression policière fait plusieurs blessés[5].

New Balance fait le choix de ne pas payer les athlètes pour qu'ils portent les produits de sa marque et fabrique la plupart de ses chaussures en plusieurs largeurs par pointure.

Depuis 2013, la marque fait évoluer sa stratégie marketing en décidant de sponsoriser la nouvelle jeune star du tennis canadien Milos Raonic.

La marque est distribuée en France par le Groupe Royer.

À compter de la saison 2016/2017, la marque est l'équipementier des clubs de football du Celtic Glasgow (Écosse), du Lille OSC (France), du FC Porto (Portugal), de Athletic Bilbao (Espagne) et des sélections nationales du Costa Rica et de Panama. Elle remplace notamment Warrior Sports, filiale de New Balance et équipementier depuis la saison 2014/15. À partir de la saison 2017/2018 le Standard de Liège viendra se rajouter à la liste des clubs équipés par la marque.

À compter de la saison 2018/2019, la marque sera également l'équipementier du Dynamo Kiev (Ukraine)[6].

Mises en cause et controversesModifier

En 2016, au lendemain de l'élection du président Donald Trump, le vice président de New Balance Matthew LeBretton déclare être satisfait des résultats des élections. À la suite de cette déclaration, une polémique commence sur les réseaux sociaux où de nombreux internautes brûlent ou jettent leurs chaussures New Balance en signe de protestation. La marque essuie alors un véritable un "bad buzz"[7]. La polémique enfle lorsque le site américain d’extrême droite Daily Stormer, publie un article présentant les New Balance comme la nouvelle "chaussure officielle des Blancs".

Équipementier officielModifier

Comités olympiquesModifier

Irlande

Chili

Sélections nationales de footballModifier

UEFAModifier

CONCACAFModifier

  •  Costa Rica
  •   Panama

Clubs de footballModifier

AsieModifier

EuropeModifier

Amérique du NordModifier

Amérique du SudModifier

JoueursModifier

AthlétismeModifier

BasketballModifier

CricketModifier

CyclismeModifier

 
A member key for the New Balance Hubway system in Boston

LacrosseModifier

Sports mécaniquesModifier

Rugby LeagueModifier

RugbyModifier

Australian Stingrays.[réf. nécessaire]

SkateboardModifier

TennisModifier

Notes et référencesModifier

  1. court historique New Balance sur Ykone.com
  2. (en) Jim Davis sur le site officiel New Balance
  3. (en) Jim Davis sur Forbes.com
  4. « New Balance, le dernier des Mohicans », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. (en) « Thousands of Workers Strike in Dongguan: New Balance, Yucheng Shoe Factory Should Take Responsibilit  » sur China Labor Watch, le 18 novembre 2011
  6. « Динамо сменило adidas на New Balance », Football.ua,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Trump, néonazis et baskets brûlées... le "bad buzz" de New Balance », sur Les Echos, (consulté le )
  8. (en) Jenna West, « Report: Kawhi Leonard Agrees to Multiyear Endorsement Deal With New Balance », Sports Illustrated,‎ (lire en ligne)
  9. (en-US) « Dejounte Murray signs shoe endorsement deal with New Balance | Boston.com », sur www.boston.com (consulté le )
  10. (en) « Darius Bazley won't consider leaving New Balance after contract ends », sur The Rookie Wire, (consulté le )
  11. « New Balance add Ballance », sur Sporting Goods Business, Datateam Business Media Limited,
  12. « New Balance », Sauber Group (consulté le )

Articles connexesModifier

Lien externeModifier