Nerim
Création 1999
Fondateurs Christophe Carel, Raphaël Bouaziz[1]
Personnages clés Pierre Amann, Guillaume Quetand, Karim Azzou, Michel Drobnjak
Forme juridique SAS
Slogan Opérateur Internet et Télécom pour Entreprises
Siège social Paroi Nord de la Grande Arche
1 Parvis de La Defense
92044 PARIS LA DEFENSE CEDEX
Drapeau de France France
Direction Pierre Amann
Activité Opérateur de télécommunications pour les entreprises
Produits Internet, téléphonie, téléphonie mobile
Effectif 110 collaborateurs
Site web http://www.nerim.com

Chiffre d'affaires
  • 35 M€ (2017)
  • 31 M€ (2013)
  • 26 M€ (2012)[1]
  • 24 M€ (2011)[1]
  • 20,5 M€ (2010)
  • 15 M€ (2009)

Nerim est un opérateur internet et de télécommunications destinés aux entreprises et créé en 1999[2].

HistoriqueModifier

Créé en 1999, Nerim se positionne dès sa création comme un précurseur en étant un des premiers opérateurs à proposer des connexions ADSL en Île-de-France[2]. Après avoir commencé son activité en tant que fournisseur d’accès Internet, l’entreprise développe ses services afin de répondre à l’ensemble des besoins en communication des TPE et PME[3]. L’opérateur se renforce aussi via une politique d’acquisition avec 7 reprises de sociétés en 10 ans ainsi que plusieurs rachats de bases clients et d’actifs réseaux (cf. dates clés).

En 2016, Nerim compte plus de 11 000 clients, 500 partenaires et 40 clients opérateurs.

Dates clésModifier

ActivitésModifier

  • Connexions internet et réseaux : fibre entreprise, SDSL, ADSL, VDSL2, PN, VPN MPLS, Transit IP, Collecte
  • Hébergement et cloud computing : serveurs physiques, virtuels et cloud, clusters applicatifs, colocation, plan de reprise d'activité
  • Téléphonie d’entreprise : standard téléphonique IPBX, VoIP Centrex, Trunk SIP, VoIP TPE, abonnements téléphoniques, mobile
  • Outils de productivité : boost connect, boost box, boost transfert, boost media, nop-commerce, messagerie collaborative
  • Services : conseil et solution d’infrastructures cloud, développement d’applications cloud, monitoring et infogérance

Campagne publicitaire et sponsoringModifier

En 2010, l’entreprise signe sa première convention de sponsoring pour la saison sportive 2010/2011 avec le skieur alpin français Cyprien Richard puis en 2011 avec la quintuple championne du monde de ski Clémentine Lucine[13],[14].

Par ailleurs, Nerim soutient, via ses agences en région, le mouvement French Tech à Paris et dans 5 métropoles françaises : Aix-Marseille, Lille, Bordeaux, Lyon et Annecy[15].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées pro.clubic
  2. a b et c « LD&A Jupiter conseille les actionnaires de Nerim dans sa cession à Dzeta Conseil », sur ldajupiter.com (consulté le 26 août 2015).
  3. a et b « L'opérateur pro Nerim s'empare de Normaction », sur zdnet.fr, (consulté le 26 août 2015).
  4. (fr) « Nerim rachète Mangoosta », sur zdnet.fr (consulté le 30 octobre 2011)
  5. (fr) « Après Mangoosta, Nerim rachète le FAI xDSL Internext », sur clubic.com (consulté le 30 octobre 2011)
  6. « Nerim rachète la clientèle de Netultra », sur linformaticien.com, (consulté le 26 août 2015).
  7. « Nous allons nous positionner en 2010 sur le dégroupage », sur www.journaldunet.com, (consulté le 26 août 2015).
  8. « channelbp.com », sur channelbp.com, (consulté le 26 août 2015).
  9. « [FAI] Nerim restructure son actionnariat et ouvre son capital aux salariés », sur FrenchWeb.fr, (consulté le 18 octobre 2019)
  10. (fr) « Boost dans le giron de Nerim », sur edauphine.com (consulté le 28 octobre 2013)
  11. « LBO secondaire pour Nerim », sur http://www.magazine-decideurs.com (consulté le 18 octobre 2019)
  12. « Signature d’un accord relatif à l’acquisition de Nerim par Bouygues Telecom | Corporate - Bouygues Telecom » (consulté le 18 octobre 2019)
  13. (fr) « Sponsoring sportif : Nerim prend de la vitesse avec 2 champions du monde de ski », sur Nerim.com (consulté le 12 décembre 2013)
  14. (fr) « Nerim sponsorise deux champions de ski », sur itrnews.com (consulté le 16 décembre 2013)
  15. (fr) « Olivier Pochard, du « Cloud à la French Tech » », sur plusquelinfo.com (consulté le 2 avril 2015)

Lien externeModifier