Nelson Panciatici

Nelson Panciatici
Image illustrative de l’article Nelson Panciatici
Nelson Panciatici au Nürburgring lors des World Series by Renault 2011.
Biographie
Date de naissance (33 ans)
lieu de naissance Reims
Nationalité Drapeau de France Français
Site web www.nelsonpancia.fr
Carrière professionnelle sur circuit
Équipe Signatech-Alpine-Matmut
Numéro 35
Statistiques
Dép. Poles Vic. Pod.
WEC (LMP2) 16 - 1 1
ELMS - - 2 -
Palmarès
1er 2e 3e
WEC (LMP2) - - -
ELMS 2 - -

Nelson Panciatici, né le à Reims, est un pilote automobile français.

Nelson Panciatici pilotant pour Durango au Grand Prix de Catalogne 2009 en GP2.

Il est le fils de Jacques Panciatici[1] et de Bernadette Sacy.

Pilote officiel Alpine en ELMS puis FIA WEC depuis 2013, il pilote également pour l'équipe Duqueine Engineering.

BiographieModifier

En 2009, Nelson Panciatici est titularisé pilote du team LOTUS en World Series by Renault. Sa carrière continue ensuite notamment en endurance et il remporte à deux reprises le championnat ELMS (European Le Mans Series) au sein de l'équipe Signatech Alpine. Aux 24 Heures du Mans 2014, il se fait notamment remarquer en signant le meilleur tour et la meilleure moyenne de la catégorie LMP2 et monte sur la 3e marche du podium en compagnie de Paul-Loup Chatin et Oliver Webb.

En 2015, il remporte la première victoire d'Alpine en FIA WEC avec Paul-Loup Chatin et Tom Dillmann.

En 2016, Nelson Panciatici participa de nouveau au Championnat du monde d'endurance FIA 2016. Bien qu'il fût dans la même structure que la saison suivante, la voiture était engagée sous le nom du Baxi DC Racing Alpine. Pour cette nouvelle saison, il avait comme co-équiper l'américain David Cheng et le sino-néerlandais Ho-Pin Tung. Après avoir participé aux 6 premières manches du Championnat du monde d'endurance FIA 2016, qui se sont soldées par 2 abandons et comme meilleure place, une 5e position aux 6 Heures de Mexico, il n’avait plus rien à jouer au championnat. De ce fait, après concertation avec l'écurie Signatech Alpine, il a été remplacé par Paul-Loup Chatin afin de pouvoir se consacrer pleinement à ses nombreuses obligations de fin d’année[2].

 
L'Alpine A470 de l'écurie Signatech Alpine pilotée par Nelson Panciatici lors des 24 Heures du Mans

En 2017, Nelson Panciatici a été de retour au sein de l'écurie Signatech Alpine aux mains de l'Alpine A470 n°35. Cette voiture participé a quelques manches européennes du Championnat du monde d'endurance FIA, dont les 24 Heures du Mans. Nelson Panciatici a particulièrement excellé sur le Circuit de la Sarthe en réalisant le meilleure temps lors de la journée test[3] et en signant un nouveau podium dans la catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans en compagnie de Pierre Ragues et André Negrão[4].

 
L'Oreca 07 de l'écurie américaine JDC Miller Motorsports

En 2018, Nelson Panciatici ambitionnait de rouler aux mains de la seconde Alpine A470 dans le Championnat du monde d'endurance FIA pour le compte de l'écurie Signatech Alpine mais malheureusement, cette auto n'a malheureusement pas vu la jour. Il a alors profité du début de saison pour arpenter le paddock des 24 Heures de Daytona afin de découvrir le championnat United SportsCar Championship et quelques jours avant les 12 Heures de Sebring, il a conclu un deal avec l'écurie américaine JDC Miller Motorsports afin de concourir aux mains d'une Oreca 07 à cette course avec comme coéquipier Simon Trummer et Robert Alon[5],[6]. La course,malgré de bon chrono pour Nelson Panciatici, ne s'est pas très bien passée pour l'équipage de la voiture et il passa sous le drapeau à damier en 8e position à plus de 13 tours du vainqueur. Il aura ensuite une nouvelle occasion de briller au USA pour le compte de JDC Miller Motorsports aux 6 Heures de Watkins Glen[7]. Après s'être battu pour la victoire jusqu'au dernier ravitaillement, il passa de nouveau sous le drapeau à damier en 8e position à 20 seconde du vainqueur.

En plus de ses courses américaines, Nelson Panciatici a rejoint l'écurie Duqueine Engineering afin de participer au championnat European Le Mans Series avec comme coéquipier Pierre Ragues et Nicolas Jamin[8]. L'écurie, pour sa première année à ce niveau de la compétition avait ainsi réussi à constituer un trio de pilotes expérimentés avec comme ambition de gagner des courses pour cette saison[9],[10],[11]. Malgré un bon niveau de performance durant la saison, la meilleure place aura été celle acquise lors de la manche d'ouverture, les 4 Heures de Silverstone, une 3e place.

CarrièreModifier

RésultatsModifier

Résultats aux 24 Heures du MansModifier

 
Oreca 03 aux mains de Nelson Panciatici aux 24 Heures du Mans 2012
Année Classe Écurie Équipiers Voiture Pneus Tours Pos. Pos. cat.
2012 LMP2 Signatech-Nissan   Roman Rusinov
  Pierre Ragues
Oreca 03 D 351 10e 4e
2013 LMP2 Signatech-Alpine   Pierre Ragues
  Tristan Gommendy
Alpine A450 M 317 14e 8e
2014 LMP2 Signatech-Alpine   Paul-Loup Chatin
  Oliver Webb
Alpine A450b D 355 7e 3e
2015 LMP2 Signatech-Alpine   Paul-Loup Chatin
  Vincent Capillaire
Alpine A450b D 110 Abd. Abd.
2016 LMP2 Baxi DC Racing-Alpine   David Cheng
  Ho-Pin Tung
Alpine A460 D 334 Abd. Abd.
2017 LMP2 Signatech-Alpine Matmut   Pierre Ragues
  André Negrão
Alpine A470 D 362 4e 3e

Résultats en Championnat du monde d'endurance FIAModifier

Année Classe Écurie Voiture Moteur Pneus 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Total
points
Pos.
2012 LMP2 Signatech-Nissan Oreca 03 Nissan VK45DE 4,5 L V8 Atmo D SEB
SPA
11
LMS
4
SIL
3
SÃO
7
BHR
5
FUJ
EX
SHA
7
2015 LMP2 Signatech-Alpine Alpine A450b Nissan VK45DE 4,5 L V8 Atmo D SIL
Abd.
SPA
4
LMS
Abd.
NÜR
5
CDA
6
FUJ
2
SHA
1
BHR
4
86 4e
2016 LMP2 Baxi DC Racing-Alpine Alpine A460 Nissan VK45DE 4,5 L V8 Atmo D SIL
6
SPA
Abd.
LMS
Abd.
NÜR
7
MEX
5
CDA
8
FUJ
SHA
BHR
26 23e
2017 LMP2 Signatech-Alpine Alpine A470 Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo D SIL
SPA
6
LMS
3
NÜR
Abd.
MEX
CDA
FUJ
SHA
BHR
38 20e

Résultats en European Le Mans SeriesModifier

Année Classe Écurie Voiture Moteur Pneus 1 2 3 4 5 6 Total Pos.
2013 LMP2 Signatech Alpine Alpine A450 Nissan VK45DE 4,5 L V8 Atmo M SIL
4
IMO
2
RBR
2
HUN
1
LEC
4
85 1re
2014 LMP2 Signatech Alpine Alpine A450b Nissan VK45DE 4,5 L V8 Atmo M
D
SIL
5
IMO
3
RBR
1
LEC
2
EST
5
78 1re
2018 LMP2 Duqueine Engineering Oreca 07 Gibson GK428 4,2 L V8 Atmo M LEC
3
MON
6
RBR
Dsq.
SIL
7
SPA
5
POR
Abd.
35 11e

Résultats en United SportsCar ChampionshipModifier

Année Classe Écurie Châssis Moteur Pneus 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Points Classement
2018 DPi JDC Miller Motorsports Oreca 07 Gibson GK428 4,2 l V8 Atmo C DAY SEB
8
LBH MOH BEL WGL
8
MOS ELK LGA ATL 45 39e

Notes et référencesModifier

  1. Article Nelson Panciatici, heureux chez Alpine (La Provence, 26 avril 2013)
  2. Florian Defet, « FIA WEC : Paul Loup Chatin remplace Nelson Panciatici sur l’Alpine #35/Baxi DC », sur www.endurance24.fr (consulté le )
  3. Florian Defet, « Alpine signe le record du Circuit de la Sarthe en LMP2 lors de la Journée Test », sur www.endurance24.fr (consulté le )
  4. Florian Defet, « Alpine remonte sur le podium LMP2 des 24 Heures du Mans », sur www.endurance24.fr (consulté le )
  5. Laurent Mercier, « Sebring : Nelson Panciatici chez JDC-Miller Motorsports », sur www.endurance-info.com (consulté le )
  6. Laurent Mercier, « Nelson Panciatici (JDC-Miller Motorsports) : “Nous avons un bon coup à jouer” », sur www.endurance-info.com (consulté le )
  7. Laurent Mercier, « Watkins Glen : Nelson Panciatici poursuit avec JDC-Miller Motorsports », sur www.endurance-info.com (consulté le )
  8. Duqueine Engineering, « Un trio de choix chez Duqueine Engineering », sur www.endurance-info.com (consulté le )
  9. David Bristol, « Nico Jamin (Duqueine Engineering) : “Il faut toujours viser haut, notre objectif est le titre !” », sur www.endurance-info.com (consulté le )
  10. David Bristol, « Nelson Panciatici (Duqueine Engineering) : “Nous visons une victoire avant la fin de la saison !” », sur www.endurance-info.com (consulté le )
  11. Laurent Mercier, « Yann Belhomme : “Duqueine Engineering est au niveau des équipes qui sont là depuis très longtemps” », sur www.endurance-info.com (consulté le )

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :