Ouvrir le menu principal
Nelson Michaud
Nelson Michaud SLM 2018.jpg
Michaud au salon du livre de Montréal en 2018.
Biographie
Activité

Nelson Michaud est un historien et politicologue[1], professeur et ancien directeur général d'établissement d'enseignement supérieur québécois, l'École nationale d'administration publique (ÉNAP), un établissement du réseau de l'Université du Québec, du 20 juin 2011[2] au 14 août 2017 .

ÉtudesModifier

Titulaire d’un maîtrise en histoire politique canadienne et un doctorat en Science politique de l'Université Laval. Il a également complété des études postdoctorales à la Dalhousie University.

BiographieModifier

Après avoir été chercheur associé au Centre for Foreign Policy Studies à la Dalhousie University à Halifax au Canada en 2000, il est devenu professeur agrégé École nationale d'administration publique à Québec. De 2004 à 2006, il a été directeur du Groupe d'étude, de recherche et de formation internationales (GERFI)[3],[4]. À la même époque, il fonde et prend la direction du Laboratoire d'étude sur les politiques publiques et la mondialisation (LEPPM)[3],[5]. En 2006, il était nommé directeur de la Direction de l'enseignement et de la recherche École nationale d'administration publique, poste qu'il a occupé jusqu'en juin 2011, alors qu'il était nommé directeur général de l'École nationale d'administration publique.

Professionnellement, il a participé à des projets en Europe, au Brésil, au Viet-Nam, à Haïti et en Amérique latine[2].

De plus, il a participé à de nombreux centres et réseaux de recherche canadiens et internationaux. Il siège au comités universitaires du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) et au Comité de sélection du Forum sur la sécurité et la défense. Il participe également au conseil d'administration de la Société des relations internationales de Québec (SORIQ)[2].

Il a aussi travaillé auprès de divers ministères fédéraux canadiens[3].

Prix et distinctionsModifier

  • Prix d'excellence en recherche de l'ÉNAP (2004)[3]
  • Prix d'excellence en recherche de l'Université du Québec (2005)[3]

PublicationsModifier

Il a abondamment publié au Canada, en Europe et aux États-Unis, dont entre autres, les titres suivants:

  • MICHAUD, Nelson (éd.). Secrets d'États? : les principes qui guident l'administration publique et ses enjeux contemporains. Québec, Presses de l'Université Laval, 2011. 778 p. (JL 75 S446 2011, Québec/Montréal)
  • HENSEL, Howard M. et MICHAUD, Nelson (éd.). Global Media Perspectives on the Crisis in Panama. Farnham, Angl. / Burlington, VT, Ashgate, 2011. 299 p. (F 1567 G562 2011, Québec/Montréal)
  • MICHAUD, Nelson (éd.). Droite et démocratie au Québec : enjeux et paradoxes. Québec, Presses de l'Université Laval, 2007. 207 p. (Prisme). (JC 573.2 C2 D784 2007)
  • MICHAUD, Nelson, JAMES, Patrick et O'REILLY, Marc J. (éd.). Handbook of Canadian Foreign Policy. Lanham, Lexington Books, 2006. 607 p. (F 1029 .H236 2006)
  • MICHAUD, Nelson et NOSSAL, Kim Richard (éd.). Diplomatic Departures : The Conservative Era in Canadian Foreign Policy, 1984-1993. Vancouver, UBC Press, 2001. 326 p. (FC 630 .D596 2001)
  • MICHAUD, Nelson. L'enigme du Sphinx : regards sur la vie politique d'un nationaliste (1910-1926). Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, 1998. 267 p.
  • MICHAUD, Nelson. Praxis de la science politique : une porte ouverte sur les méthodes, les champs et les approches de la discipline. Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, 1997. 245 p. (JA 67 .M622 1997)
  • MICHAUD, Nelson, CARON, Adrien et HÉBERT, Yves. De Canada en Acadie : le Grand-Portage. La Pocatière, Société historique de la Côte-du-Sud, 1980. 119 p. (Cahiers d'histoire ; 15).

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier