Nel Ariès

peintre français

Emmanuel, dit Nel, Ariès ( à Bordeaux - à Bordeaux[1]), est un peintre et intellectuel monarchiste français.

Nel Ariès
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Bordeaux
Nom de naissance
Emmanuel ArièsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Autres informations
Parti politique
Membre de
Maître

BiographieModifier

Fils du colonel Emmanuel Ariès (1847-1923) et cousin germain du père de Philippe Ariès, il devient l'élève, en architecture, de l'atelier préparatoire de Jules Godefroy et Eugène Freynet, puis de celui de Marcel Lambert. En 1896, il est admis à l'École nationale des Beaux-Arts.

Il expose au Salon des artistes français à Paris en 1901 où il obtient une mention honorable en 1904[2].

Monarchiste, il préside la Fédération d'Action française de la Gironde, devient l'animateur de l'Action française dans le Sud-Ouest et y dirige le journal royaliste La Nouvelle Guyenne. Il se montre également un opposant du Sillon, le mouvement fondé par Marc Sangnier.

Il collabore notamment à la Chronique des arts et de la curiosité, supplément à la Gazette des beaux-arts, et à la Revue critique des idées et des livres.

En 1934, il devient président de l'Atelier, société d’artistes résidant à Bordeaux créée en 1905[3].

ŒuvreModifier

PeintureModifier

LittéraireModifier

  • Le Sillon et le mouvement démocratique (Nouvelle Librairie nationale, 1909)
  • Les Enseignements de la guerre : doctrines démocratiques, doctrines d'Action française (1919)
  • La Démocratie, c'est la paix ? (1919)
  • L'Économie politique et la Doctrine catholique : les thèses de l'économie nouvelle, la morale catholique et les enseignements pontificaux (préface de Georges Valois. Nouvelle Librairie nationale, 1923)
  • Autour de l'Action française. Episodes et Documents. Conversations avec le Cardinal Andrieu. Lettres du Cardinal Billot. Le cas du Sillon. Politique et religion. L'obéissance selon saint Ignace. Textes falsifiés (1937)
  • Francs-maçons et catholiques. La Main tendue (1939)

Notes et référencesModifier

  1. Relevé généalogique sur Geneanet
  2. Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, Tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 46
  3. 1906-1956, cinquantenaire de l'Atelier, sur le Musée des beaux-arts de Bordeaux

SourcesModifier

  • Jean Arfel, Nel Ariès (Nécrologie d'Emmanuel Ariès), 1944
  • Guillaume Gros, Philippe Ariès (1914-1984): Un traditionaliste non-conformiste, de l'Action française à l'École des hautes études en sciences sociales, 2008
  • Michel Leymarie, Jacques Prévôtal, L'Action française : culture, société, politique, 2008

Voir aussiModifier

Liens externesModifier