Neil Borwick

joueur de tennis australien

Neil Borwick
Carrière professionnelle
1987 – 1996
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Naissance (56 ans)
Redcliffe
Taille 1,93 m (6 4)
Prise de raquette Gaucher
Gains en tournois 517,035 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 104e (18/10/1993)
En double
Titres 1
Finales perdues 1
Meilleur classement 60e (12/10/1992)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 - 1/64 1/32
Double 1/4 1/16 1/8 1/4
Mixte 1/16 1/32 1/16 -

Neil Borwick, né le à Redcliffe, est un joueur de tennis professionnel australien.

Carrière modifier

C'est en double qu'il a réalisé ses principales performances avec deux quarts de finale en Grand Chelem à l'Open d'Australie et à l'US Open en 1992 avec Simon Youl. Sur le circuit ATP, il a remporté un titre à Jakarta en 1994 avec Jonas Björkman et a atteint une finale à Genève. Il a disputé en 1991 les demi-finales du Masters de Cincinnati avec Youl.

Lors du tournoi de Wimbledon 1993, il perd en quatre manches contre le n°1 mondial et futur vainqueur du tournoi Pete Sampras, bien que diminué par une blessure à l'épaule (6-78, 6-3, 7-63, 6-3)[1]. À l'US Open, il affronte au premier tour Ivan Lendl qui est forcé d'abandonner au 3e set (4-6, 6-4, 3-1 ab.). L'année suivante, il retrouve l'américain qui dispute le dernier tournoi de sa carrière mais il est nettement battu (7-5, 6-2, 6-3).

En 1992, il atteint les demi-finales du tournoi de Newport. En 1993, il est quart de finaliste à Tokyo après avoir battu Alexander Volkov, 20e mondial. Il dispute en septembre une nouvelle demi-finale, à Kuala Lumpur. Il réalise la semaine suivante la plus belle performance de sa carrière en écartant le n°5 mondial, Boris Becker, au premier tour du tournoi de Sydney Indoors (4-6, 7-66, 6-3).

Sur le circuit secondaire Challenger, il compte à son actif deux tournois en simple (Kuala Lumpur en 1989 et Adélaïde en 1994) et quatre en double.

Palmarès modifier

Titre en double messieurs modifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 10-01-1994   Indonesian Open
 Jakarta
World Series 288 750 $ Dur (ext.)   Jonas Björkman   Jorge Lozano
  Jim Pugh
6-4, 6-1

Finale en double messieurs modifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 10-09-1990   Geneva Open
 Genève
World Series 225 000 $ Terre (ext.)   Pablo Albano
  David Engel
  Davis Lewis 6-3, 7-6

Parcours dans les tournois du Grand Chelem modifier

En simple modifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1990 2e tour (1/32)   Udo Riglewski
1993 2e tour (1/32)   Stéphane Simian 1er tour (1/64)   Pete Sampras 2e tour (1/32)   Magnus Larsson
1994 1er tour (1/64)   Younès El Aynaoui 1er tour (1/64)   Ivan Lendl
1995 1er tour (1/64)   Patrick Baur

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double modifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1990 2e tour (1/16)
  Scott Davis
  R. Van't Hof
1991 1er tour (1/32)
  S. DeVries
  D. Macpherson
2e tour (1/16)
  Gary Muller
  Danie Visser
1er tour (1/32)
  Gustavo Luza
  Cássio Motta
2e tour (1/16)
  U. Riglewski
  M. Stich
1992 1/4 de finale
  T. Woodbridge
  M. Woodforde
1er tour (1/32)
  Guy Forget
  H. Leconte
1/8 de finale
  T. Woodbridge
  M. Woodforde
1/4 de finale
  Jim Grabb
  R. Reneberg
1993 2e tour (1/16)
  J. Eltingh
  P. Haarhuis
1er tour (1/32)
  T. Woodbridge
  M. Woodforde
2e tour (1/16)
  P. McEnroe
  J. Stark
1er tour (1/32)
  B. Pearce
  D. Randall
1994 1er tour (1/32)
  H.J. Davids
  Piet Norval
1995 1er tour (1/32)
  O. Kristiansson
  L-A. Wahlgren
1996 1er tour (1/32)
  A. Painter
  P. McEnroe
  Sandon Stolle

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000 modifier

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg Canada Cincinnati Stockholm Paris
1991 2e tour
  J. Hlasek
1994 1er tour
  P. Rafter

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l’ultime adversaire.

Références modifier

Liens externes modifier