Ouvrir le menu principal

Nebmaâtrê
Illustration.
Base de l’amulette aux lions de Nebmaâtrê, maintenant au musée Petrie (UC 11587)[1].
Fonctions
Pharaon d'Égypte
Biographie
Dynastie XVIIe dynastie ou fin de la XVIe dynastie
Deuxième Période intermédiaire

Nebmaâtrê est le nom de Nesout-bity d’un roi peu connu de la fin de la Deuxième Période intermédiaire de l’Égypte antique. Il pourrait avoir fait partie du début de la XVIIe dynastie et aurait régné sur la région thébaine[2]. Sinon, Jürgen von Beckerath croit que Nebmaâtrê était un roi de la XIVe dynastie[3],[4].

Sommaire

TitulatureModifier

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

AttestationsModifier

Le nom Nebmaâtrê est attesté sur une hache en bronze découverte dans une tombe à Mostagedda en Moyenne-Égypte et qui se trouve maintenant au British Museum sous le numéro de catalogue BM EA 63224. Le même nom est inscrit sur amulette de stéatite noire représentant un lion, de provenance inconnue et qui se trouve maintenant au musée Petrie sous le numéro de catalogue 11587[1]. Une incertitude affecte les propriétaires de ces artéfacts: le nom de Nesout-bity d’Amenhotep III était aussi Nebmaâtrê. Toutefois, la hache peut être datée de la fin de la Deuxième Période intermédiaire selon son style et sa provenance. D’après Flinders Petrie, l’amulette est d’une fabrication trop grossière pour être attribuable à Amenhotep III[5],[6]. Petrie a aussi suggéré que cette amulette pourrait être attribuée à Ibi, un obscur roi de la fin de la XIIIe dynastie dont le nom de Nesout-bity est partiellement préservé dans le canon royal de Turin en tant que « [...]maâtrê ». Toutefois, l’étude récente de Kim Ryholt à propos du canon de Turin s’oppose à cette identification: une déchirure verticale juste avant « maâtrê » aurait pu masquer le hiéroglyphe pour « neb »[5].

Position chronologiqueModifier

La position chronologique de Nebmaâtrê dans la Deuxième Période intermédiaire est très incertaine. L’égyptologue Jürgen von Beckerath propose que Nebmaâtrê était un roi de la XVe dynastie ou de la XVIe dynastie, qui voit se succéder une lignée entière de rois Hyksôs[7]. Sinon, Kim Ryholt avance l’hypothèse selon laquelle Nebmaâtrê était un roi de la XVIIe dynastie, même si sa position dans celle-ci est indéterminée[8]. La datation de Ryholt est basée sur le fait que la hache portant le nom de Nebmaâtrê a été trouvée dans une tombe appartenant à la culture Pan-grave[9]. Les Pan-graves étaient des mercenaires nubiens employés par les rois de la XVIIe dynastie dans leur combat contre les Hyksôs[5]. L'égyptologue Darell Baker fait remarquer que les dirigeants thébains de la période pourraient avoir offert quelques-unes de leurs armes à leurs mercenaires[5].

Autres anciens Égyptiens nommés NebmaâtrêModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b L’amulette du musée Petrie
  2. K. S. B. Ryholt, Adam Bülow-Jacobse, The political situation in Egypt during the second intermediate period, c. 1800-1550 B.C., pp 168, 170, 171, 179, 204, 400
  3. Jürgen von Beckerath: Untersuchungen zur politischen Geschichte der Zweiten Zwischenzeit in Ägypten, Glückstadt, 1964
  4. Jürgen von Beckerath: Chronologie des pharaonischen Ägyptens, Münchner Ägyptologische Studien 46. Mainz am Rhein, 1997
  5. a b c et d Darrell D. Baker: The Encyclopedia of the Egyptian Pharaohs. Volume I: Predynastic to the Twentieth Dynasty (3300-1069 BC), Bannerstone Press, London 2008, (ISBN 978-1-905299-37-9), p. 244
  6. Flinders Petrie: Scarabs and Cylinders with Names, 1978, Aris & Philips, Ltd. (reprint of the 1917 original edition published by BSAE).
  7. Jürgen von Beckerath: Handbuch der agyptische Konigsnamen, Muncher. Agyptologische Studien, 49 Mainz, 1999, pp.118-119
  8. Kim Ryholt, The Political Situation in Egypt during the Second Intermediate Period c.1800-1550 B.C, Museum Tusculanum Press, (1997)
  9. Manfred Bietak: the Pan-grave culture
  10. Aidan Dodson & Dyan Hilton: The Complete Royal Families of Ancient Egypt. Thames & Hudson, 2004, (ISBN 0-500-05128-3), pp. 191,193