Nebmaâtrê

Nebmaâtrê
Image illustrative de l’article Nebmaâtrê
Base de l’amulette aux lions de Nebmaâtrê, maintenant au Musée Petrie (UC 11587)[1].
Nom en hiéroglyphe
N5V30U1D36
X1
Transcription Nb-mȝˁt-Rˁ
Période Moyen Empire ou Deuxième Période intermédiaire
Dynastie XVIIe dynastie selon Kim Ryholt[2]
XIIIe dynastie selon Julien Siesse[3]
Fonction roi

Nebmaâtrê est le nom de Nesout-bity d’un roi peu connu de l'Égypte antique. Il est, soit un roi de la Deuxième Période intermédiaire ayant régné sur la région thébaine, soit un roi du début de la XIIIe dynastie ayant régné sur toute l'Égypte.

AttestationsModifier

Le nom de Nebmaâtrê est attesté sur quatre objets :

Amenhotep III portait également le nom de Nesout-bity "Nebmaâtrê". Ceci pourrait mettre en doute l'attribution de ces objets à un roi Nebmaâtrê plus ancien, mais leur style, leur qualité et leur provenance contredit une attribution au roi Amenhotep III.

Petrie a aussi suggéré que cette amulette pourrait être attribuée à Ibi, un obscur roi de la fin de la XIIIe dynastie dont le nom de Nesout-bity est partiellement préservé dans le canon royal de Turin en tant que « [...]maâtrê ». Toutefois, l’étude de Kim Ryholt à propos du canon de Turin s’oppose à cette identification : une déchirure verticale juste avant « maâtrê » aurait pu masquer le hiéroglyphe pour « neb »[4].

Position chronologiqueModifier

XVe dynastieModifier

Jürgen von Beckerath croit que Nebmaâtrê était un roi de la XVe dynastie[5],[6].

XVIIe dynastieModifier

Nebmaâtrê a été considéré par Kim Ryholt comme étant un roi de la fin de la Deuxième Période intermédiaire régnant sur la région thébaine[7]. On peut citer comme arguments :

XIIIe dynastieModifier

Julien Siesse est en désaccord sur le positionnement chronologique de Nebmaâtrê proposé par Ryholt et donne plusieurs arguments :

Si les haches, l'amulette et la stèle du roi Sékhemrê-... ne permettent pas de situer précisément le règne de Nebmaâtrê, couvrant une période allant de la XIIIe à la XVIIe dynastie, la stèle redécouverte récemment permet de clairement la dater du début de la XIIIe dynastie par la comparaison stylistique avec celle qui peuvent être datées[3].

En conséquence, Julien Siesse propose d'attribuer le nom de Nesout-bity Nebmaâtrê au roi Amenemhat-Renséneb, roi du début de la XIIIe dynastie dont le nom de Nesout-bity est inconnu et successeur des rois Semenkarê Nebnoun et Sehotepibrê Sousekhtaouy[3].

TitulatureModifier

Autres anciens Égyptiens nommés NebmaâtrêModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b L’amulette du musée Petrie
  2. Kim Steven Bardrum Ryholt, Adam Bülow-Jacobse, The political situation in Egypt during the second intermediate period, c. 1800-1550 B.C.
  3. a b c d e f g h i j k et l Siesse 2019, p. 78-80
  4. a b c et d Darrell D. Baker, The Encyclopedia of the Egyptian Pharaohs. Volume I: Predynastic to the Twentieth Dynasty (3300-1069 BC), Bannerstone Press, London 2008, (ISBN 978-1-905299-37-9), p. 244.
  5. Jürgen von Beckerath, Untersuchungen zur politischen Geschichte der Zweiten Zwischenzeit in Ägypten, Glückstadt, 1964
  6. Jürgen von Beckerath, Chronologie des pharaonischen Ägyptens, Münchner Ägyptologische Studien 46. Mainz am Rhein, 1997
  7. Kim Steven Bardrum Ryholt, Adam Bülow-Jacobse, The political situation in Egypt during the second intermediate period, c. 1800-1550 B.C., p. 168, 170, 171, 179, 204, 400.
  8. Flinders Petrie, Scarabs and Cylinders with Names, 1978, Aris & Philips, Ltd. (reprint of the 1917 original edition published by BSAE).
  9. Manfred Bietak, the Pan-grave culture
  10. Aidan Mark Dodson & Dyan Hilton, The Complete Royal Families of Ancient Egypt. Thames & Hudson, 2004, (ISBN 0-500-05128-3), p. 191,193.

BibliographieModifier

  • Julien Siesse, La XIIIe dynastie : Histoire de la fin du Moyen Empire égyptien, Paris, Sorbonne Université Presses, coll. « Passé Présent », (ISBN 9791023105674)