Ouvrir le menu principal

Nazario Moreno González

baron de la drogue mexicain
Nazario Moreno González
Alias
El Chayo
El Dulce
El Doctor
El Más Loco
Naissance
Apatzingán, Michoacán (Mexique)
Décès (à 44 ans)[1]
Apatzingán, Michoacán (Mexique)
Nationalité Mexicain
Pays de résidence Drapeau du Mexique Mexique
Profession

Nazario Moreno González (8 mars 1970-9 mars 2014), surnommé El Chayo, est un baron de la drogue mexicain et meneur spirituel de La Familia Michoacana, un cartel de drogue localisé à Michoacán[2]. Bien qu'il soit né à Michoacán, Moreno González immigre aux États-Unis lorsqu'il est adolescent et revient au Mexique une décennie plus tard pour éviter les accusations pour trafic de stupéfiants menées contre lui[3]. En 2004, le patron de la drogue Carlos Rosales Mendoza (en) est capturé, et Moreno González prend le contrôle de La Familia Michoacana aux côtés de José de Jesús Méndez Vargas. Contrairement aux autres cartels de drogues mexicains, l'organisation de Moreno González opérait également en tant que culte religieux. Moreno González était supposé avoir été tué dans un règlement de comptes le dans sa ville d'origine[4].

BiographieModifier

JeunesseModifier

Moreno González est né dans la zone rurale de Guanajuatillo à Apatzingán (Michoacán) le 8 mars 1970[5]. Il existe plusieurs facteurs ayant influencé la vie de Moreno González, mais la religion semble avoir joué un rôle important. Durant son adolescence pendant les années 1980, Moreno González immigre illégalement aux États-Unis et se réfugie dans l'État de Californie, endroit dans lequel il vendra de la marijuana[6],[7]. Après quelques années passées en Californie, il part vers le Texas et est appréhendé en 1994 pour trafic de stupéfiants à McAllen (Texas). Presque une décennie plus tard en 2003, Moreno González retourne au Mexique après ses déboires concernant les trafics de stupéfiants[7],[8].

Crime organiséModifier

Bien qu'il ait grandi dans le catholicisme, Moreno González se reconvertit en témoin de Jéhovah durant son séjour aux États-Unis[9],[10]. À Apatzingán, Moreno González priait pour les plus démunis et avait quotidiennement une bible à portée de main. Il gagne plus tard la confiance des résidents et ces derniers le voyaient comme un « messie ». Il forme par la suite le gang de La Familia Michoacana, un cartel de drogue. En 2006, La Familia Michoacana coupe toute relation avec le Cartel du Golfe et Los Zetas.

Il est abattu le 9 mars 2014 lors d'un affrontement à Tierra Caliente, Michoacan[11].

Notes et référencesModifier

  1. (en) 'Dead' Mexican capo Nazario Moreno Gonzalez killed in shootout sur cbc.ca, 9 mars 2014
  2. (en) Booth, William, « A Mexican Cartel's Swift and Grisly Climb », sur The Washington Post Company, (consulté le 14 novembre 2012)
  3. (en) « Mexico's craziest druglord dies in hail of bullets after epic two-day shoot-out », sur The Daily Mail, (consulté le 15 novembre 2012)
  4. (en) Grillo, Ioan, « Saint, knights and crystal meth », sur Chicago Tribune, (consulté le 15 novembre 2012)
  5. (es) « Veneran a fundador de la Familia Michoacana », sur El Economista (consulté le 14 novembre 2012)
  6. (es) Francisco J. Castellanos, « El Chayo, santo patrono de la tierra caliente » (consulté le 14 novembre 2012)
  7. a et b (en) Olson, Alexandra, « Brutal Mexican La Familia cartel chief killed », sur The Associated Press, (consulté le 14 novembre 2012)
  8. (en) Shoichet, Catherine E., « Mexican government: Slain drug lord was 'spiritual leader' of cartel », sur CNN, (consulté le 14 novembre 2012)
  9. (en) « Cartel bosses behind Mexico's violent drug wars » (consulté le 14 novembre 2012)
  10. (es) Rivera, Alicia, « Preocupa a católicos la conversión de "El Chayo », sur Milenio, (consulté le 14 novembre 2012)
  11. (es) Rivera, Alicia, « PERFIL: ¿Quién era Nazario Moreno 'El Chayo'? », sur excelsior.com.mx, (consulté le 11 mars 2017)

Lien externeModifier