Ouvrir le menu principal

Naval Ordnance Laboratory
Image illustrative de l’article Naval Ordnance Laboratory
Carte postale des années 1960.

Création 1929
Dissolution 1997
Pays États-Unis
Branche US Navy
Rôle Centre d'essais
Garnison White Oak (Maryland)
Surnom NOL

Le Naval Ordnance Laboratory (NOL, Laboratoire d'artillerie navale) est un centre d'essais de l'US Navy qui était installé à White Oak (Maryland).

HistoriqueModifier

Il a été créé en 1929 par regroupement du Mine Laboratory installé au Washington Navy Yard, et de l’Experimental Ammunition Station à Indian Head (Maryland). Il est à l'origine de la conception de diverses armes et munitions dont le Mark 60 CAPTOR.

En 1974, il fusionne avec le Naval Weapons Laboratory (NWL) à Dahlgren (Virginie) pour former le Naval Surface Weapons Center (NSWC), renommé ultérieurement Naval Surface Warfare Center.

Le processus de transfert des activités vers d'autres sites (Base Realignment and Closure) a commencé en 1993. Le site est à présent occupé par la Food and Drug Administration (FDA). Seul reste l'Hypervelocity Wind Tunnel 9, dépendant de l'Arnold Engineering Development Complex situé à Tullahoma (Tennesse) ainsi qu'une partie historique contenant la soufflerie de Peenemünde installée en 1947. La responsabilité de ces installations a été donnée à l'US Air Force en 1997[1].

Le NOL a employé des physiciens notoires, comme John Bardeen, Djon Atanasov ou Calvin Mooers[2].

Moyens d'essaisModifier

Outre les moyens généraux le site était divisé en zones dédiées à divers types d'essais[3] :

  • zone 200 : pour les essais de réponse d'objets aux impulsions électromagnétiques.
  • zone 300 : destinée aux essais d'explosifs chimiques.
  • zone 400 : souffleries. La première est une soufflerie en provenance de Peenemünde en 1947[4]. Par la suite furent construites 4 souffleries : Mach 10 (1950), Mach 12 (1951), Hypersonic Wind Tunnel (1957) et Hypervelocity Wind Tunnel (1972)[5]. Seul l'Hypervelocity Wind Tunnel 9 a été conservé et son exploitation transférée à l'Arnold Engineering Development Complex. Cette zone comportait également des tunnels de tir (lanceurs aéroballistiques).
  • zone 500 : on y trouvait un générateur de Van de Graaff pour l'étude des matériaux sous rayonnment X.
  • zone 600 : cette partie abritait des lanceurs pour les essais d'impact de structures et les pénétrateurs.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « U.S. Food and Drug Administration consolidation Montgomery county », General Services Administration National Capital Region,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « An Interview with Calvin N. and Charlotte D. Mooers », sur University Digital Conservancy,
  3. (en) « Naval Ordnance Laboratory », sur Revolvy
  4. (en) Peter P. Wegener, The Peenemünde Wind Tunnels, Yale University Press, (ISBN 9780300063677)
  5. (en) Dan Marren, « 55+ Years of High-Speed Wind Tunnels at White Oak », sur White Oak Laboratory Alumni Association, Inc.