Naturalia

enseigne de distribution spécialisée dans les produits biologiques du groupe Casino

Naturalia France
logo de Naturalia

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Dates clés 1997 : rachat par Emmanuel de La Baume, Eric Vochel

2008 : rachat par Monoprix

Fondateurs M. et Mme Trocmé
Personnages clés Emmanuel de La Baume
Éric Vochel
Alain Carini
Franck Poncet
Forme juridique SASU Société par actions simplifiée à associé unique
Slogan « Soyez libre d'être nature. »
Siège social Clichy la Garenne
Drapeau de France France
Direction Allon Zeitoun[1]
Actionnaires Groupe Casino
Activité Distribution d'écoproduits et de produits alimentaires biologiques
Produits Produits biologiques
Société mère Monoprix
Sociétés sœurs Les enseignes du groupe Casino
Effectif 1380 en 2018[2]
SIREN 302 474 648
SIREN 302474648Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.naturalia.fr

Chiffre d'affaires 320 000 000 € (2019)[3]

Naturalia France est une enseigne de distribution française spécialisée dans les produits issus de l'agriculture biologique, du commerce équitable, de l'agriculture biodynamique, ainsi que les cosmétiques biologiques et écoproduits.

Elle est une filiale de Monoprix depuis 2008, elle-même filiale du Groupe Casino.

DéveloppementModifier

Créée en 1973, par M. et Mme Trocmé, un couple d'agriculteurs, l'enseigne appartient aujourd'hui à la chaîne de distribution Monoprix et par extension au groupe Casino depuis 2008[4].

En décembre 2011, Naturalia fait l’acquisition des trois magasins Serpent vert[5] à Strasbourg, Schiltigheim et Sausheim. En , Naturalia rachète deux magasins de l'enseigne alsacienne Nature & Santé[6] à Wettolsheim et à Houssen, puis en janvier 2013 trois magasins du réseau Vie bio[7] à Sélestat, Obernai et Illkirch.

Naturalia compte 5 magasins en franchise [8].

En , Naturalia compte plus de 130 magasins[9]. La même année Naturalia ouvre son premier magasin à Nancy [10], à Nantes[11] et à Bordeaux [12].

Naturalia se développe en Seine-Saint-Denis avec l'ouverture de 4 nouveaux magasins entre et  : Les Lilas, Le Raincy, Rosny-sous-Bois et Aulnay-sous-Bois. [13]

En , Naturalia ouvre un magasin en franchise au Luxembourg[14].

En , elle lance le concept Origines en ouvrant son premier magasin dédié aux médecines douces, rue de la convention à Paris[15].

Notes et référencesModifier

  1. « Naturalia pourrait ouvrir son capital », sur lsa-conso.fr, (consulté le 7 février 2020)
  2. « Rapport d'activité 2018 du groupe Casino », sur https://www.groupe-casino.fr (consulté le 27 mai 2019)
  3. « Naturalia : croissance de 200 % du rayon fruits et légumes durant le confinement », sur reussir.fr (consulté le 7 juillet 2020)
  4. « Monoprix fait dans le bio et acquiert Naturalia », sur easybourse.com, (consulté le 6 mars 2009)
  5. Rédaction Les Marchés, « Bio : Naturalia rachète le réseau Serpent Vert à l’Est », sur Les Marchés, (consulté le 24 septembre 2013).
  6. Pauline Vallin, « Naturalia rachète Nature et Santé », sur FLD HEBDO, (consulté le 24 septembre 2013).
  7. Le Manager de l’Alimentaire, « Naturalia franchit 100 M€ et rachète 3 Vie Bio en Alsace », sur easton, (consulté le 24 septembre 2013).
  8. « Bio et éthique : un secteur qui séduit en franchise », sur journaldunet.com, (consulté le 23 octobre 2016)
  9. « Naturalia voit toujours plus grand », sur franchise-magazine.com, (consulté le 23 octobre 2016)
  10. « Nancy Naturalia du bio en vrac », sur estrepublicain.fr, (consulté le 23 octobre 2016)
  11. « Monop'et Naturalia bientôt cours des 50-Otages », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  12. « NATURALIA Bordeaux », sur yelp.fr, (consulté le 23 octobre 2016)
  13. LSA – Libre Service Actualités, « Naturalia se développe en Seine-Saint-Denis », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 21 février 2017)
  14. « Naturalia s'ouvre à l'international avec le Luxembourg », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 7 septembre 2017)
  15. Romy Heisenberg, « Naturalia Origines : un nouveau concept de magasin bio et bien-être dédié aux médecines douces », sur Bioaddic.fr

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Sébastien Dumoulin, « Naturalia : L'épicier qui dit merci à la malbouffe », Capital, no 259,‎ , p. 50-51

Articles connexesModifier

Lien externeModifier