Ouvrir le menu principal

La Nationalsozialistischer Lehrerbund, NSLB (« Ligue nationale-socialiste des enseignants »), créé le [1] est dissoute en 1943. Son siège se trouve à Bayreuth.

HistoireModifier

Le fondateur et premier Reichswalter de l'organisation est Hans Schemm (en). Son organe de presse est le Nationalsozialistische Lehrerzeitung.

Cette organisation se considère comme « l'effort commun de toutes les personnes qui se considèrent comme enseignants ou veulent être considérées comme éducateurs, indépendamment de l'origine ou de la formation et du type de l'établissement d'enseignement ». Son objectif est de placer la vision nationale-socialiste du monde au fondement de toute éducation et en particulier de la scolarité. Pour ce faire, elle cherche à avoir un effet sur le point de vue politique des éducateurs, en insistant sur la poursuite du développement de leur esprit en accord avec les valeurs Nationales-socialistes. Les excursions en montagne organisées dans des endroits appelés Reichsaustauschlager (« camps d'échange du Reich ») sont perçues comme aidant ce but.

Après la prise du pouvoir par les Nazis en 1933, le parti nazi valide le NSLB comme la seule organisation d'enseignants du Troisième Reich (l'adhésion n'est pas obligatoire). En juillet 1935 le NSLB fusionne avec l'organisation existante de conférenciers pour former le Nationalsozialistischer Deutscher Dozentenbund (de) (NSDDB).

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. L. Pine, Education in Nazi Germany, Oxford, Berg, , 14 p.

BibliographieModifier

  • Monika Meister: Deutsche Erzieherin! Du hast die künftigen Mütter des Volkes zu formen! Die Pädagogin Auguste Reber-Gruber (1892–1946), dans Hiltrud Häntzschel, Hadumod Bußmann (de) (éditeur) : Bedrohlich gescheit. Ein Jahrhundert Frauen und Wissenschaft in Bayern. Beck, München 1997, (ISBN 3-406-41857-0), pp. 248–255.
  • Johannes Erger (de) : Lehrer und Nationalsozialismus. Von den traditionellen Lehrerverbänden zum Nationalsozialistischen Lehrerbund (NSLB), in: Manfred Heinemann (éditeur) : Erziehung und Schulung im Dritten Reich, 2e partie, Stuttgart 1980, pp. 206–231.

Liens externesModifier

Source de la traductionModifier