Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nabert.
Nathalie Nabert
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Doyenne
Faculté des lettres de l'Institut catholique de Paris (d)
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Nathalie Nabert, née en 1955, est une universitaire (lettres et spiritualité), écrivain et poétesse française. Elle est la mère de la sculptrice Fleur Nabert-Valjavec.

Notice biographiqueModifier

Fille de militaire, elle passe son enfance en Algérie, alors en guerre. Docteur en lettres, doyenne de la Faculté de lettres de l'Institut catholique de Paris, elle y enseigne la littérature et la civilisation médiévale. Elle a publié une dizaine d'ouvrages.[réf. nécessaire]

« D'une foi plutôt tiède » dans la première partie de sa vie, elle se convertit en 1988, lors d'une messe [1]. Et, depuis, sa foi imprègne toute son œuvre. Bien qu'elle même laïque, mariée et mère de famille, elle s'est particulièrement consacrée à la diffusion de la spiritualité cartusienne ; elle a fondé en 1998 le Centre de Recherche et d'Études de Spiritualité Cartusienne (CRESC). Poétesse, elle rencontre René Char à l'Isle-sur-Sorgue, qui la confirme dans sa voie. Il lui écrit en 1973 : « La poésie bat dans votre cœur. Gardez-la car elle vous chérit. »[2] Nathalie Nabert rend compte entre autres de son expérience poétique lors d'un entretien publié dans la revue Esprit & Vie[3].

BibliographieModifier

[réf. non conforme]

  • Parole de vivant (poésie), Fumel, La Barbacane, 1987
  • Finitude (poésie), Fumel, La Barbacane, 1992
  • Le mal et le diable. Leurs figures à la fin du Moyen Age, (dir.), Paris, Beauchesne, 1996
  • Les Réseaux d'alliance en diplomatie aux XIVe et XVe siècles, Paris, Champion, 1999
  • Les Larmes, la Nourriture, le Silence. Essai de spiritualité cartusienne, sources et continuité, Paris, Beauchesne, 2001
  • L'hiver ne sera plus dans mon amour (poésie), Fumel, La Barbacane, 2003
  • Liturgie intérieure, Genève, Ad Solem, 2004
  • Tristesse, acédie et médecine des âmes dans la tradition monastique et cartusienne, (dir.), Paris, Beauchesne, 2005
  • Le Maître intérieur, Genève, Ad Solem, 2006
  • Sanctuaire (poésie), Genève, illustré par des encres de Fleur Nabert, Ad Solem, 2008
  • La figure de Marie en Chartreuse, (dir.), Paris, Beauchesne, 2008
  • Les Moniales chartreuses, Genève, Ad Solem, 2009
  • Des jardins d'herbes et d'âme, (dir.), Paris, coll. Spiritualité Cartusienne, éditions Beauchesne, 2009
  • Le jardin des sens, Albin Michel, 2011
  • Vigiles, Genève, Ad Solem, 2011
  • Carnets nomades, Genève, Ad Solem, 2011
  • La figure du Christ en Chartreuse, (dir.), Paris, Beauchesne, 2016

Distinction littéraireModifier

Notes et référencesModifier

  1. Interview donnée à la chaine télévisée KTO, diffusée le 27 novembre 2007
  2. Article de Bernard Perroy sur l'un des recueils de Nathalie Nabert, Sanctuaire (éd. Ad Solem). | [1]
  3. « L’abîme entre les mots », entretien de Franck Lanot avec trois poètes croyants (Gilles Baudry, Jean-Pierre Lemaire et Nathalie Nabert) dans « Esprit & Vie » n°176, Éditions du Cerf | [2]

Liens externesModifier