Nathalie Bauer

écrivain et traductrice française
Nathalie Bauer
Naissance
Paris, France
Activité principale
écrivaine, traductrice
Auteur
Genres
roman

Nathalie Bauer, née en [1] à Paris[2], est une écrivaine et traductrice française.

BiographieModifier

Nathalie Bauer est titulaire d'un doctorat en histoire obtenu en 1992 à l'université Paris-Sorbonne, avec une thèse intitulée « Le Luxe et le cheval à la cour de Ferrare aux XVe siècle et début du XVIe siècle » réalisée sous la direction de Jacques Heers.

Écrivaine, inspirée notamment par W. G. Sebald, elle a utilisé dans Des garçons d'avenir, Les Indomptées et Les Complicités involontaires, sorte de trilogie du passé, des photos qui constituent, pour les deux premiers livres, un support narratif et, pour le troisième, les pièces du puzzle que Zoé, le personnage principal, tente d'assembler dans l'enquête qu'elle mène pour établir la vérité sur sa famille. En mêlant ainsi réalité et fiction, elle s'attache à démontrer que tout récit est mensonger et tout être fictif.

Elle est aussi traductrice depuis l'italien des œuvres de notamment Michela Murgia[3], Mario Soldati, Marcello Fois, Giovanni Arpino, Natalia Ginzburg, Federico De Roberto, Antonio Pennacchi, Marco Balzano et Primo Levi.

ŒuvresModifier

- Finaliste du Prix Femina 2011
- Grand Prix du roman de la Société des gens de lettres 2012[6]
- Prix des écrivains croyants 2012

Notes et référencesModifier

  1. Voir (notice BnF no FRBNF12235943)
  2. « Nathalie Bauer », sur Société des Gens de Lettres (consulté le )
  3. a et b Claire Devarrieux, « Nathalie Bauer monte au front », sur www.liberation.fr, (consulté le )
  4. « Tchekhov en Italie », sur LeMonde.fr, (consulté le )
  5. Gilles Heuré - Telerama n° 3217, « Des garçons d'avenir », sur Télérama.fr, (consulté le )
  6. Cécile Mazin, « Palmarès des Prix de Printemps 2012 Société des Gens de Lettres », sur actualitte.com, (consulté le )
  7. « Nathalie Bauer "Les Indomptées" », sur France Bleu, (consulté le )
  8. « Les complicités involontaires », sur www.philippe-rey.fr (consulté le )

Liens externesModifier