Ouvrir le menu principal

Natascha Badmann
Image illustrative de l’article Natascha Badmann
Natascha Badmann à l'Ironman 70.3 Autriche en 2012.
Contexte général
Sport Triathlon
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance (52 ans)
Lieu de naissance Bâle (Suisse)
Taille 1,65 m (5 5)
Poids de forme 52 kg (114 lb)
Surnom Miss Swiss
Entraîneur Tony Hasler

Natascha Badmann est une triathlète suisse (née le ) à Bâle. Première triathlète européenne à remporter le titre de championne du monde d'Ironman, elle remporte ce titre à six reprises en 1998, 2000, 2001, 2002, 2004 et 2005.

Sommaire

BiographieModifier

JeunesseModifier

Surnommée « Miss Swiss » Natasha Badmann commence sa carrière de manière atypique. À l'âge de 17 ans, elle devient mère d'une fille (Anastasia) et travaille par la suite comme secrétaire. Le tournant dans sa vie se produit en 1989 quand elle rencontre l'ancien triathlète et entraîneur Toni Hasler, son partenaire et entraîneur dans l'avenir. Tony Hasler révèlent bientôt les talents de Natasha Badmann pour les sports d'endurance et favorise leur développement.

Carrière en triathlonModifier

Dès le début des années 1990, Natasha Badmann prétend aux podiums lors des mondiaux de duathlon notamment et termine quatrième à la Coupe du Monde 1992. En 1995, 1996 et 1997, elle remporte les championnats d'Europe et du monde de duathlon. En 1996, elle participe également pour la première fois à l'Ironman à Kailua-Kona elle arrive deuxième, battue par la tenante du record Paula Newby-Fraser.

Jusqu'en 1997 elle reste semi-professionnelle et continue de travailler à temps partiel comme assistante sociale à la mairie de Trimbach. Elle décide de devenir professionnelle et de se concentrer sur le triathlon. Favorite pour l’édition 1997 de l'Ironman Word Championship à Hawaï elle abandonne la course à la suite de crampes d'estomac. En 1998 et à 29 ans, elle est finalement la première Européenne à remporter la plus prestigieuse des courses de triathlon. Grâce à ce succès, elle est élue sportive suisse de l'année[1].

Elle consacre l’année 1999 à la préparation des Jeux olympiques de 2000, mais la distance olympique de 1,5 km de natation, 40 km de vélo et 10 km de course s'avère inadaptée à son profil de triathlète longue distance, elle décide de ne pas participer à ces jeux et axe toute sa préparation sur la distance Ironman. Dans les années qui suivent, elle impose sa domination sur l'Ironman Word Championship, qu'elle gagne en 2000, 2001 et 2002. Elle est élue pour la deuxième fois sportive suisse de l'année[1]. En 2004, terminant en deuxième position, elle obtient son cinquième titre de championne du monde d'Ironman après la disqualification de l’Allemande Nina Kraft, qui sera convaincue de dopage à l'EPO[2]. Elle remporte en 2005 son sixième titre devant l'Australienne Michellie Jones. Lors de l’édition 2007, elle chute lourdement dans la partie vélo, à plus de cinquante kilomètres à l'heure et se fracture les deux épaules. Après une longue et difficile rééducation, elle reprend la compétition sur distance courte et moyenne, mais il lui faut trois ans et demi après son grave accident pour revenir sur sa distance de prédilection et prendre part de nouveau à un Ironman[3].

Vie privée et reconversionModifier

Natascha Badmann vit avec Toni Hasler et continue de participer à des compétitions internationales tout en travaillant dans un centre de formation des métiers du sport. Quadrilingue (allemand, anglais, français, italien), elle est également nommée « Ambassadeur de bonne volonté » à l'UNICEF. En avril 2012, elle remporte pour la quatrième fois l'Ironman Afrique du Sud[4] et en juin 2014, en prenant la 15e place de l'Ironman Frankfurt en Allemagne elle peut prétendre à une 15e participation à l'Ironman de Kona.

PalmarèsModifier

Le tableau présente les résultats les plus significatifs (podium) obtenus sur le circuit international de triathlon depuis 1994[5].

Année Compétition Pays Position Temps
2014 Ironman Suisse   Suisse   h 28 min 37 s
2012 Ironman Afrique du Sud   Afrique du Sud   h 47 min 10 s
Ironman 70.3 Asie-Pacifique   Australie   h 30 min 42 s
Ironman 70.3 Autriche   Autriche   h 24 min 24 s
2011 Ironman 70.3 Allemagne   Allemagne   h 51 min 39 s
Ironman Lanzarote   Espagne   h 43 min 39 s
2007 Ironman Afrique du Sud   Afrique du Sud   h 22 min 0 s
2006 Ironman Afrique du Sud   Afrique du Sud   h 46 min 38 s
2005 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona   États-Unis   h 9 min 30 s
Ironman Afrique du Sud   Afrique du Sud   h 23 min 51 s
2004 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona   États-Unis   h 50 min 4 s
2003 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona   États-Unis   h 17 min 8 s
2002 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona   États-Unis   h 7 min 54 s
2001 Ironman California   États-Unis   h 18 min 49 s
Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona   États-Unis   h 28 min 37 s
2000 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona   États-Unis   h 26 min 16 s
Championnat du monde longue distance   France   h 5 min 44 s
1998 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona   États-Unis   h 24 min 16 s
1997 Championnat d'Europe   Finlande   h 13 min 34 s
Championnats du monde de duathlon longue distance   Suisse   h 11 min 3 s
1996 Ironman - Championnat du monde à Kailua-Kona   États-Unis   h 11 min 19 s
1995 Championnat d'Europe   Suède   h 1 min 12 s
Championnats du monde de duathlon   Mexique   Timing
1994 Championnats du monde de duathlon   Australie   Timing

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Interview Natascha Badmann », sur www.rts.ch (consulté le 28 novembre 2014).
  2. (en) Kai Baumgartner, « Nina Kraft tests positive for EPO », sur www.xtri.com (consulté le 23 novembre 2014).
  3. « Natascha-Badmann », sur www.redbull.com (consulté le 28 novembre 2014) via Archive.is.
  4. (en) « badmann-take-ironman-south-africa », sur www.triathlete-europe.competitor.com (consulté le 28 novembre 2014).
  5. « Natascha Badmann triathlon », sur www.les-sports.info (consulté le 9 octobre 2014).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier