Narimantas

Narimantas (ou Narymunt, baptisé Gleb, né probablement en et mort le ) est le deuxième fils aîné de Gediminas, Grand-duc de Lituanie. Durant diverses périodes de sa vie, il gouverne les villes de Pinsk et Polatsk.

Narimantas
Narymunt.PNG
Titre de noblesse
Prince de Polotsk (en)
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Père
Mère
Jewna (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Aldona de Lituanie
Liubartas (en)
Olgierd
Jaunutis
Karijotas
Augusta Anastasia de Lituanie (en)
Kęstutis
Manvydas (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Patrikas (en)
Jerzy Narymuntowicz (d)
Vassili Narimountovitch (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Narimantas est baptisé en 1333. Cette même année, il est invité par les nobles de Novgorod à gouverner et à protéger les territoires du nord de Ladoga, Oreshek et Korela.

Vers 1338, il est capturé par la Horde d'or. Le dirigeant moscovite, Ivan Kalita le rachète aux Tatars et le garde en otage à Moscou pendant quelques années.

Narimantas soutient son frère Jaunutis lorsque celui-ci est déposé par Algirdas et Kęstutis, ce qui l'oblige à fuir Vilnius à l'automne 1344 pour éviter d'être tué par ses frères cadets. Namirantas demande alors du soutien contre Algirdas à Djanibeg, Khan de la Horde d'Or. Malgré l'échec de la requête, il aurait épousé une princesse Tatar (peut-être comme seconde épouse). Après son retour, Narimantas se réconcilie avec Algirdas. Il est tué à la Bataille de la Strėva contre les Chevaliers Teutoniques le . Ses descendants sont les Princes Kurakin, Galitzine, Khovansky et Korecki.