Narcotique

substance chimique induisant le sommeil

Un narcotique (du grec νάρκη, torpeur) est une substance chimique capable d'induire, chez l'humain et chez l'animal, un état proche du sommeil et qui engourdit la sensibilité et ralentit la respiration. Ces produits sont cependant à distinguer des hypnotiques, sédatifs plus classiques utilisés comme somnifères[1], même si le terme narcotique peut parfois les inclure dans sa définition[2] surtout dans un contexte historique[3].

Plus précisément il s'agit d'un groupe de dépresseurs, dérivés de l'opium ou présentant un profil pharmacologique similaire[4]; ils sont parfois désignés sous le terme de morphinique. Leur but premier est l'analgésie[5], mais ils sont fréquemment détournés pour leurs effets euphorisants[6]'[7]'[8]. Les produits tels que la morphine, la codéine, le tramadol, les fentanyls et l'héroïne sont les narcotiques les plus communs. Historiquement, l'usage de la péthidine fut également fréquent. L'utilisation de la morphine comme médicament ou comme drogue récréative date de l'antiquité[9] et a perduré durant le Moyen Âge[10] jusqu'à sa fabrication industrielle au début des années 1800[11]. Les narcotiques synthétiques apparaîtront majoritairement au cours du 20e siècle[12].

Ils sont classés par l'OMS dans deux groupes différents[13] (les paliers 2 et 3 des produits antalgiques), ce qui influence leurs conditions de prescription[14]'[15]. Les produits de palier 3 sont moins accessibles et réservés aux cas où les produits de palier 2 seraient insuffisants.

Ces substances peuvent rapidement engendrer une toxicomanie et comportent un risque de surdose mortelle important.

Le sens du terme dans le discours vernaculaire a glissé et il s'utilise parfois comme synonyme de stupéfiant.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. https://eurekasante.vidal.fr/maladies/psychisme/insomnie.html?pb=medicaments, sur eurekasante.vidal.fr (consulté le 5 juin 2020)
  2. « Narcotiques : définition, technique », sur www.docteurclic.com (consulté le 5 juin 2020)
  3. « NARCOTIQUE : Définition de NARCOTIQUE », sur www.cnrtl.fr (consulté le 5 juin 2020)
  4. « Les Narcotiques - Classe "S7" », sur IRBMS, (consulté le 5 juin 2020)
  5. afmps.be, « Narcotiques utilisés pour le traitement de la douleur »
  6. « Antalgiques : les chiffres inquiétants de l’addiction aux opiacés en France », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2020)
  7. « Les usages détournés de médicaments codéinés par les jeunes - Note de synthèse - OFDT », sur www.ofdt.fr (consulté le 5 juin 2020)
  8. (en-US) « Oxycodone Addiction and Abuse - A Potent Painkiller », sur Addiction Center (consulté le 5 juin 2020)
  9. Jean-Marie Gomas, « Petite histoire de la douleur et de la morphine... »
  10. José M. Valderas, « La pharmacopée médiévale : les simples et les composés », sur Pourlascience.fr (consulté le 6 juin 2020)
  11. Christian Warolin, « La pharmacopée opiacée en France des origines au XIXe siècle », Revue d'Histoire de la Pharmacie, vol. 97, no 365,‎ , p. 81–90 (DOI 10.3406/pharm.2010.22139, lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  12. Hasan Pathan et John Williams, « Basic opioid pharmacology: an update », British Journal of Pain, vol. 6, no 1,‎ , p. 11–16 (ISSN 2049-4637, PMID 26516461, PMCID 4590096, DOI 10.1177/2049463712438493, lire en ligne, consulté le 6 juin 2020)
  13. « Quelles sont les catégories de médicaments antidouleur ? », sur Psychomédia (consulté le 5 juin 2020)
  14. admin_sfar, « Comment prescrire des opioïdes de palier III au domicile (OP3) ? », sur Société Française d’Anesthésie et de Réanimation, (consulté le 5 juin 2020)
  15. SPES / NEPALE, « Principes de rédaction d’une ordonnance d’un antalgique de Palier III »