Napoléon Joseph Louis Bontemps

officier de marine et administrateur colonial français

Napoléon Joseph Louis Bontemps, né le à Paris[1] et mort le dans le 7e arrondissement de Paris[2], est un haut-fonctionnaire de la Marine et administrateur colonial français.

BiographieModifier

Il entre en service dans la Marine française en 1831. Élevé au poste de commis de marine le [3], il est promu sous-commissaire le alors qu'il est en poste à la Martinique[4]. Continuant à gravir les échelons, il est nommé commissaire adjoint le , commissaire de la marine le , et accède au grade terminal de commissaire général de 2e classe le [5].

Il épouse le à Fort Royal (Martinique) Joséphine Husson, dont il a deux enfants. En , il est ordonnateur auprès du gouverneur de la Guadeloupe, Charles Frébault, aux côtés d'Antoine-Léonce Michaux[6],[7].

Bontemps est nommé gouverneur général de l'Inde française par décret impérial du [8], et est fait commandeur de la Légion d'honneur le [9].

Durant son gouvernorat, il fonde la première école de médecine de Pondichéry (1863)[10]. Il subit l'imposante autorité du Raj britannique et, possédant peu de marges de manœuvres, tente de protéger les quelques entreprises françaises établies sur ces territoires, dans un climat tendu, coincé entre Paris, qui se rapproche politiquement des Britanniques, et les colons, qui se sentent abandonnés[11].

Rappelé en à Paris, il meurt l'année suivante.

RéférencesModifier

  1. Archives de Paris, état civil reconstitué, fichier des actes de naissance.
  2. Archives de Paris, état-civil numérisé du 7e arrondissement, acte de décès no 655 de l'année 1872. Il meurt à son domicile conjugal situé no 12 avenue de Villars.
  3. Ministère des Colonies. Actes du pouvoir central, Archives nationales, Base IREL.
  4. Bulletin des actes administratifs des établissements Français dans l'Inde, Volume 21, Pondichéry, Octobre 1848, p.72.
  5. Annuaire de la marine et des colonies, 1864, pp. 376-377.
  6. Napoléon Joseph Louis Bontemps, sur geneanet.org.
  7. Napoléon Bontemps, notice de Louis Garric, sur geneanet.org.
  8. Bulletin officiel de la Guadeloupe, Basse-Terre, année 1862, p.463, acte no 620.
  9. Almanach impérial, Paris, année 1869, p.324
  10. [PDF] (en) Western Medicine in French Pondichéry (1690–1954) par Ramya et Anantanarayanan Raman, dans Indian Journal of History of Sciences, 52.3, 2017, pp. 253-296.
  11. (en) Kate Marsh et Nicola Frith (direction), France's Lost Empires: Fragmentation, Nostalgia, and la Fracture Coloniale, Lanham, Lexington Books, 2011, p. 101.

Liens externesModifier