Napoléon Gourgaud (homme politique)

personnalité politique française

Louis-Napoléon-Marie-Hélène, baron Gourgaud (, Paris - ), est un industriel et homme politique français.

Napoléon Gourgaud
Image dans Infobox.
Photographie du baron Gourgaud par Nadar.
Fonctions
Député de la Haute-Saône
-
Conseiller général de la Haute-Saône
-
Maire de Yerres (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Famille
Père
Enfants
Napoléon Gourgaud (d)
Étienne Gourgaud du Taillis (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Distinction
Père-Lachaise - Division 23 - Gourgaud 08.jpg
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

Fils du général Gaspard Gourgaud et petit-fils du comte Pierre-Louis Roederer, il devient capitaine de la garde nationale de Paris, puis écuyer de Napoléon III.

Il est propriétaire du Château de la Grange et maire de Yerres (Seine-et-Oise).

Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (23e division).

PolitiqueModifier

Il se présente, le , avec l'appui officiel du gouvernement, comme candidat au Corps législatif dans la 3e circonscription de la Haute-Saône : il est élu député au Corps législatif de 1869 à 1870 avec 9866 voix, contre 8067 voix au député sortant, Alfred de Marmier, orléaniste.

Il est battu au second tour des législatives de 1870 contre Alfred de Marmier, et à nouveau battu en 1876 et 1877 contre Claude-Marie Versigny.

Faute de majorité, un second tour eut lieu le ; il y eut 20,850 votants; 10,392 voix se portèrent sur le nom de M. Gourgaud et 10,386 sur celui de M. de Marmier. Mais cette élection, vivement attaquée par l'opposition, fut invalidée, et les électeurs, convoqués à nouveau le , ne donnèrent plus que 8,845 voix a M. Gourgaud contre 11,387 à M. de Marmier, qui reprit sa place au Corps législatif.

IndustrielModifier

Fils unique de Marthe Roederer, décédé en 1823, il devient l'un des principaux actionnaires et est administrateur dans la société familiale des Manufactures de glaces et verres de Saint-Quirin, Cirey et Monthermé.

Vie familialeModifier

Auditeur au Conseil d'Etat, Napoléon Gourgaud se marie le avec Alexandrine Victoire Catherine Melin-Ramond du Taillis (1836-1915), petite-fille par adoption du général-comte du Taillis, dont descendance :

  • Honoré-Gaspard-Napoléon Gourgaud (1858-1918), conseiller général et maire d'Yerres, époux d'Henriette Chevreau (1857-1940), fille du préfet et ministre Henri Chevreau, d'où
  • Étienne Gourgaud (1860-1909), dit comte du Taillis, conseiller général, marié à Mlle Cahen d'Anvers, d'où descendance:
    • Marie Catherine Jeanne Irène Gourgaud mariè avec Ferdinand Ignace Albert Warschawsky ,
    • Marie Rahaelle Jeanne Catherine Gourgaud mariè a Jacques Hermann Robert Anthony de Souza,
    • Robert Gourgaud marié à Emma lucienne Hass,
    • Marie Gourgaud marié à Davide Panizzolo,
    • Margueritte Gourgaud marié à Marcel Lionel de Tastes,
    • Marie Hélène Catherine Raphaëlle Gourgaud
  • Maurice Gourgaud (né en 1864) ;
  • Robert Gourgaud (1867-1956).

SourcesModifier

Liens externesModifier