Napoléon (poisson)

espèce de poissons

Cheilinus undulatus • Napoléon, Labre géant

Le napoléon ou labre géant (Cheilinus undulatus) est une espèce de poissons osseux marin démersal de la famille des Labridae.

DescriptionModifier

Le napoléon est un des plus grand poisson osseux des récifs coralliens, pouvant atteindre 2,30 m de long et peser près de 200 kg[2]. Toutefois sa taille moyenne est de 60 cm.

Il est le plus grand représentant de sa famille les Labridae[3].

Son apparence est massive, son corps est comprimé latéralement, le mâle adulte possède une bosse proéminente sur le front. La bouche terminale est grande, charnue et protractile (c'est-à-dire qu'elle peut être projetée vers l'avant pour mieux capter la nourriture). Les yeux sont relativement petits et globuleux.

Les juvéniles et les jeunes femelles sont de teinte brunâtre à verdâtre avec deux traits noirs distinctif en arrière de l’œil. L'adulte est généralement vert olive avec sur les flancs de nombreux traits noirs verticaux et un réseau de marbrures jaunâtres sur la tête. La nageoire caudale a un profil convexe et est bordée à son extrémité par un liseré blanc. La nageoire anale et la dorsale sont bien en arrière du corps, leurs extrémités sont arrondies et sont dans le prolongement du corps. Le napoléon se déplace dans l'eau principalement à l'aide de ses nageoires pectorales[4],[5].

Il doit son nom à sa bosse, qui rappelle le bicorne de Napoléon.


Distribution & habitatModifier

Le napoléon fréquente les eaux tropicales de l'Océan Indien, Mer Rouge incluse, jusqu'aux îles du centre de l'Océan Pacifique[6].

Le napoléon apprécie les pentes récifales externes, comme les pentes des passes ou les récifs bordant les lagons et ce de un à 100 m de profondeur[7]. Les napoléons dorment souvent dans les anfractuosités du récifs qu'ils fréquentent ou dans les épaves.

AlimentationModifier

Le régime alimentaire du napoléon est principalement constitué d'une grande variété d'invertébrés benthiques, de mollusques, de poissons et est capable d'ingérer des espèces toxiques comme des poissons coffres, des Acanthaster planci et des lièvres de mer[8] et des algues[réf. souhaitée].

ComportementModifier

Le napoléon a une activité diurne, est solitaire, peut être parfois observé en couple ou avec un groupe de femelles en période de reproduction, et il défend un territoire. L'espérance de vie d'un napoléon est relativement longue, l'âge maximal rapporté est de 32 ans [9].

Le napoléon est soumis à une métamorphose sexuelle qui est définie comme étant de l’hermaphrodisme successif de type protogyne. Ce qui signifie que les individus juvéniles sont d’abord femelles (nommé stade initial) à leur maturité sexuelle puis mâles (stade terminal). Des études histologiques montrent que la maturité sexuelle est atteinte entre 40 et 60 cm de long[10]. Le changement de sexe aurait lieu aux alentours des 15 ans soit à une taille d'environ 111 cm[11].

ProtectionModifier

Malgré leur large répartition, les populations du napoléon semblent en déclin. Compte tenu de l'âge tardif de leur maturité sexuelle, l'espèce est donc plus sensible à la pêche. L'espèce est protégée depuis et inscrite dans l'appendix II de la "Convention on international Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora" Cites sur le fait que les populations sauvages déclinaient considérablement à cause d'un pêche non-contrôlée[12]. Elle est également considérée, depuis 2004, comme « Endangered » et inscrite sur la « IUCN Red List of Threatened Species » aux titres d'une probable réduction d'au moins 50 % de la population sur les 30 dernières années basée sur un index d'abondance et sur l'exploitation commerciale actuelle et potentielle de l'espèce (A2bd).Ce déclin va surement perdurer et s'accélérer à cause de la croissance de la demande pour l'exportation de poissons vivants (A3bd)[11].

L'espèce était déjà protégée localement, notamment en Australie, aux Philippines, aux Maldives, aux Palaos et en Nouvelle-Calédonie.

SpécimensModifier

  • L'aquarium du Palais de la Porte Dorée à Paris a hébergé un napoléon pendant 13 ans. À son arrivée de Bali, âgé de 2 ans, il mesurait 6 cm. En , il a été remplacé par un spécimen plus jeune, et transféré à Océanopolis à Brest afin de pouvoir poursuivre sa croissance dans un bac plus vaste[13],[14]. Il pesait alors 18 kg et mesurait 1 m. Accueilli dans l'aquarium brestois, il y meurt en à l'âge de 18 ans.
  • Un napoléon est visible à l'Aquarium de la Rochelle[15] et un autre a Nausicaä à Boulogne-sur-Mer.
  • L'aquarium de Nouméa en Nouvelle-Calédonie a abrité un poisson napoléon jusqu'à sa mort à l'âge de 21 ans en [16]. Il y avait été introduit en 1988 au stade juvénile.
  • Il existe un spécimen à l'aquarium de Vannes (Morbihan).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

RéférencesModifier

  1. ITIS, consulté le 24 juin 2013
  2. Aquarium tropical de la porte dorée - Paris, « Napoléon », Texte et deux vidéos de 1min 24s et 1min 15s, sur aquarium-tropical.fr (consulté le 26 décembre 2020)
  3. (en) « Cheilinus undulatus summary page », sur FishBase (consulté le 5 septembre 2020).
  4. Lieske & Myers, Guide des poissons des récifs coralliens, Delachaux & Niestlé, 2009, (ISBN 9782603016749)
  5. Andreas Vilcinskas, La vie sous-marine des tropiques, Vigot, coll. « Guide Vigot De La Nature », (ISBN 2711415252)
  6. http://eol.org/pages/224260/details#distribution
  7. http://eol.org/pages/224260/details#habitat
  8. http://eol.org/pages/224260/details#brief_summary
  9. Sadovy, Y., M. Kulbicki, P. Labrose, Y. Letourneur, P. Lokani and T.J. Donaldson, 2003. The humphead wrasse, Cheilinus undulatus: synopsis of a threatened and poorly known giant coral reef fish. Rev. Fish Biol. Fish. 13:327-364.
  10. Sadovy, Y., Kulbicki, M., Labrosse, P., Letourneur, Y., Lokani, P. and Donaldson, T.J. 2003. The humphead wrasse, Cheilinus undulatus: synopsis of a threatened and poorly known giant coral reef fish. Reviews in Fish Biology and Fisheries 13(3): 327–364.
  11. a et b Russell, B. (Grouper & Wrasse Specialist Group) 2004. Cheilinus undulatus. In: IUCN 2012. IUCN Red List of Threatened Species. Version 2012.2. <www.iucnredlist.org>. Downloaded on 24 June 2013.
  12. http://www.cites.org/common/com/ac/22/EFS-AC22-Inf05.pdf
  13. Napoléon, nouvel empereur des eaux d'Océanopolis
  14. Napoléon s’installe à Océanopolis
  15. Jeune napoléon
  16. Tout le monde au soleil, « Léon le Napoléon n'est plus », sur blog.fr, Le blog de Tout le monde au soleil, (consulté le 5 septembre 2020).