Nanotyrannus

genre douteux de dinosaures

Nanotyrannus lancensis

Nanotyrannus (signifiant « tyran nain ») est un genre éteint de dinosaures théropodes prédateurs de la même famille que Tyrannosaurus rex, dont la validité est remise en question.

Ce dinosaure vivait en Amérique du Nord durant le Crétacé supérieur il y a environ 75 millions d'années et a été décrit pour la première fois par Charles Whitney Gilmore en 1946[2].

En 2020, les os des membres de deux squelettes attribués à ce genre provenant de la formation géologique de Hell Creek, ont été analysés par H. N. Woodward et ses collègues qui concluent en réfutant la validité du genre, considérant qu'il s'agit en fait de juvéniles de Tyrannosaurus rex ; ces jeunes vivant en groupe séparément des adultes (différenciation de niche)[3].

DénominationModifier

Anciennement Gorgosaurus, il a été rebaptisé Nanotyrannus en 1988 par Robert Bakker.

Une seule espèce a été décrite : Nanotyrannus lancensis.

DécouverteModifier

Découvert en 1942, ce dinosaure est connu surtout par deux spécimens juvéniles surnommés « Jane » (squelette très complet) et « Petey »

DescriptionModifier

 
Moulage du crâne d'un Nanotyrannus lancensis découvert à Sand Creek, dans le Montana, (États-Unis). Muséum national d'histoire naturelle, Paris, France.

Ce serait le plus petit membre de la famille des tyrannosauridés ; le crâne découvert mesure 57 centimètres. La taille de l'animal est estimée à 2 mètres de haut et à 6 mètres de long pour un poids d'environ 500 kg[4].

Coureur rapide et agile, il attaquait probablement sa proie par derrière, la gueule grande ouverte. Son cou puissant et musclé absorbait le choc au moment où ses dents courbées vers l'arrière s'enfonçaient dans la chair de sa victime.

Comme les autres tyrannosauridés, Nanotyrannus avait de petits bras qui se terminaient par deux doigts griffus.

Validité du genreModifier

Plusieurs paléontologues, notamment Thomas Carr en 1999[5] et Jack Horner en 2011, considèrent que Nanotyrannus ne serait que le stade juvénile de Tyrannosaurus rex[6],[7]. Cette hypothèse est confirmée en 2020 par N. Holly et ses collègues grâce à une analyse ostéohistologique (analyse des os, ici tibias et fémurs) qui invalide pour eux ce genre et le met en synonymie avec Tyrannosaurus[3]. Ils évaluent l'âge des deux spécimens immatures étudiés entre 13 et 15 ans[3].

Nanotyrannus dans la culture populaireModifier

Dans la série télévisée Elementary, un squelette d'un bébé Nanotyrannus est au centre d'une affaire de meurtre et de marché noir.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Bakker, Williams & Currie, 1988 : « Nanotyrannus, a new genus of pygmy tyrannosaur, from the Latest Cretaceous of Montana. » Hunteria, 1-5 pp 1-30.
  2. a et b (en) C. W. Gilmore. 1946. « A new carnivorous dinosaur from the Lance Formation of Montana ». Smithsonian Miscellaneous Collections 106(13):1-19.
  3. a b et c (en) Holly N. Woodward, Katie Tremaine, Scott A. Williams, Lindsay E. Zanno, John R. Horner et Nathan Myhrvold, « Growing up Tyrannosaurus rex: Osteohistology refutes the pygmy “Nanotyrannus” and supports ontogenetic niche partitioning in juvenile Tyrannosaurus », Science Advances, vol. 6, no 1,‎ , eaax6250 (ISSN 2375-2548, DOI 10.1126/sciadv.aax6250, lire en ligne)
  4. (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix..
  5. (en) T.D. Carr, « Craniofacial ontogeny in Tyrannosauridae (Dinosauria, Coelurosauria) », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 19, no 3,‎ , p. 497–520 (DOI 10.1080/02724634.1999.10011161)
  6. (en) T. Rex More Hyena Than Lion sur usnews.com le 24 février 2011
  7. (fr) Documentaire Coup de jeune sur les dinos produit par National Geographic Channel

Voir aussiModifier

Références taxinomiquesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier