Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Namu myōhō renge kyō

Namu myōhō renge kyō (南無妙法蓮華経?, écrit aussi Nam Myoho Rengué Kyo (au Québec), Nam-myoho-renge-kyo (international)[1], ou encore nam ou namo myohorengekyo) est une phrase du bouddhisme de l'école japonaise Nichiren s'appuyant sur la traduction du Sûtra du Lotus par Kumarajiva. Elle signifie: Hommage au Sutra du Lotus de la loi suprême. Cette phrase est répétée un peu comme un mantra par les disciples[2]. La récitation de Nam-myoho-renge-kyo, également appelée Daimoku («titre» en japonais), est la pratique principale du bouddhisme de Nichiren, et notamment du mouvement bouddhiste Soka Gakkai[3]. Elle permet de révéler l’état de bouddha inhérent à la vie, qui se manifeste par l'émergence naturelle de joie, de vitalité, de courage, de sagesse et de compassion.

RéférencesModifier