Nalini Balbir

Nalini Balbir
Naissance [1].
Nationalité français
Domaines Sanskrit, Linguistique comparée
Institutions

Ecole Pratique des Hautes Etudes (Section des Sciences historiques et philologiques)

Université Sorbonne-Nouvelle
Formation

Baccalauréat de l'Enseignement Secondaire (Série A1) (1972)[1]
Licence de Lettres Classiques (Université Paris-IV Sorbonne) (1975)
Maîtrise de Lettres Classiques (Université Paris-IV Sorbonne) (1976)
Certificat d’études indiennes (Université Paris III Sorbonne-Nouvelle) (1976)
Lehrgang der Deutschen Sprache, Grundstufe II (Institut Goethe Munich) (1976)
Agrégation de Grammaire (1977)
Diplôme unilingue de Hindi (INALCO) (1978)
DEA d'Etudes Indiennes (Université Paris-III) (1979)
Doctorat de 3ème cycle en Etudes Indiennes (1980)
Bourse de Recherche (DAAD), séjour à l'Institut für Indische Philologie und Kunstgeschichte Université libre de Berlin (1985)

Doctorat d'Etat ès-Lettres et Sciences Humaines (Univ. de Paris-III), (1986)
Distinctions

Prix Emile Sénart de l'Académie des Inscriptions et Belless-Lettres (1986) )[1]
Parvati Jain International Award (Delhi-Ambala) (1988)
Chevalier de la Légion d'Honneur (1998)
Chevalier de la Légion d’Honneur – Ministère de l’Education (1998)
Chevalier dans l’ordre des Palmes Académiques (2002)
Prix Hirayama de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (2003)
Prakrit Jnanabharati International Award, Bahubali Prakrit Vidyapeeth, Shravanabelgola (2008)
Ahimsa International Award, décerné par l’Institute of Jainology, Londres (2010)
Vidya Vacaspati (D.Litt Degree Honoris Causa), Rashtriya Sanskrit Sansthan, New Delhi (2012)
Hemacandracarya International Jain Award, Ahmedabad (2015)

Officier dans l’ordre des Palmes Académiques (au titre de l’EPHE) (2016)

Nalini Balbir (née 1955) est une indianiste française, demeurant à Paris. Elle est chercheuse de Sanskrit, Prakrit, Pali, jaïnisme, Bouddhisme et Hindouisme. Nalini Balbir était étudiante auprès de l'indianiste Colette Caillat. Balbir est connue pour la publication (en collaboration avec Colette Caillat) du catalogue des manuscrits de jaïnisme de la British Library publié par l'institut de jainologie[2].

BiographieModifier

Sa mère, Nicole Balbir, est une indianiste française réputée; son père est d’origine indien. Entre 1977 à 1979 elle est professeur de français, latin et grec, après quoi elle termine son doctorat en études indiennes avec la traduction commentée et annotée du Danastaka-katha, un recueil jaina de huit histoires sur le don publié en 1982[3].

De 1982 à 1988, elle est chercheuse au Centre national de la recherche scientifique, terminant ses études par le doctorat d’État ès-lettres. Son travail final sur les jaïns « Avasyaka » est publié en 1993 sous le titre Avasyaka studies[N 1].

En , elle devient professeur de philologie à la Sorbonne Nouvelle et dès « directeur d'études cumulant » (Philologie moyen-indienne) de la « Section des Sciences Historiques et Philologiques» de l’École Pratique des Hautes Études[4]. Son champ de recherche s'étend aux études jaina (manuscrits, langues, littératures, religion ancienne et contemporaine), à la philologie bouddhique des textes palis, et aux littératures en hindi et gujarati

DistinctionsModifier

  • « Prix Émile Senart » de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 1986 (pour la publication du "Bulletin d’Études Indiennes" - avec G.-J. Pinault)
  • « Chevalier des Palmes Académiques », 2003
  • « Prix Hirayama » de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, 2003 (Aide à la publication du Catalogue of the Jain Manuscripts at the British Library)
  • « Prakrit Jnanabharati International Award », 2008/2010, Shravanabelgola, Inde
  • « Vidya Vacaspati », Doctorat Honoris Causa, 2012 Rashtriya Sanskrit Sansthan, New Delhi, Inde
  • « Hemacandrācārya International Jain Award », Ahmedabad, 2015

AffiliationsModifier

  • Pali text society in London, and editor since 1983 of Bulletin d'Études Indiennes, an Indology Journal.
  • Membre de la Société Asiatique, de la Société de Linguistique de Paris, de la Deutsche Morgenländische Gesellschaft, de l’Association Française pour les Études Indiennes et de la Pāli Text Society

Travaux en coursModifier

  • Responsabilité scientifique et rédaction d’articles pour le site web "Jainpedia" développé par l’Institute of Jainology, le King’s College, la British Library, le Victoria & Albert Museum

PublicationsModifier

  • (en) N. Balbir, Normalizing trends in Jaina narrative literature, (OCLC 469255335)
  • (en) N. Balbir, Prakrit versions of a Pan-Indian tale ; the Monkey and the Tailor-bird, and their use in Jaina Books of discipline, 1983) (OCLC 469255352)
  • (de) N. Balbir, T Oberlies et E. Leumann, Āvaśyaka-Studien. Alt- und neu-indische Studien, Stuttgart, Franz Steiner., (ISBN 3-515-06149-5 et 978-3-515-06149-0, OCLC 30675632)
  • Louis Renou, Nalini Balbir et Georges-Jean Pinault, 1. Védique et sanskrit - 2. Tradition grammaticale. Choix d'études indiennes : Louis Renou. Réunis par Nalini Balbir et Georges-Jean Pinault, Tome 1, Paris, École Française d'Extrême-Orient., (OCLC 246231389)

NotesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Nalini Balbir » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) « Gerald J. Larson Professor Emeritus, Department of Religious Studies », Bloomington: Indiana University (consulté le 8 avril 2017)

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Nalini Balbir », École pratique des hautes études
  2. (en) « Jaina Studies », Newsletter of Centre of Jaina Studies, University of London, School of Oriental and African Studies, vol. 2,‎ (lire en ligne, consulté le 8 avril 2017)
  3. (en) Phyllis Granoff, The clever adulteress and other stories : a treasury of Jaina literature, New Delhi, (réimpr. Motilal Banarsidass Publ) (ISBN 0-88962-434-8, LCCN 92226478)
  4. « BALBIR Nalini », Sorbonne nouvelle (consulté le 8 avril 2217)

Liens externesModifier