Ouvrir le menu principal

Nakhitchevan-sur-le-Don

ville de Russie

Nakhitchevan-sur-le-Don
Blason de Nakhitchevan-sur-le-Don
Blason
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Géographie
Coordonnées 47° 13′ 53″ nord, 39° 45′ 25″ est
Fuseau horaire MSK (UTC+3)
MSD (UTC+4)
Divers
Fondé par Arméniens de Crimée
Fondation 1778
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Nakhitchevan-sur-le-Don

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Nakhitchevan-sur-le-Don

Nakhitchevan-sur-le-Don (en russe : Нахичевань-на-Дону, prononciation russe : [nɐxʲɪt͡ɕɪˈvan nədɐˈnu]) également connu sous le nom de Nor Nakhitchevan (en arménien : Նոր Նախիջևան, prononciation arménienne : [nɔɾ nɑχitʃʰɛˈvɑn]), littéralement « Nouveau Nakhitchevan », par opposition à la « vieille » ville de Nakhitchevan) était une ville du sud de la Russie, peuplée d'Arméniens. Fondée en 1778, elle est indépendante jusqu'en 1928 où elle devient un district de la ville de Rostov-sur-le-Don.

En 1778, la Grande Catherine invite les marchands arméniens de la Crimée à venir s'installer en Russie dans le but d'assurer le peuplement des steppes et de soutenir l'économie du Sud tout en affaiblissant le khan de Crimée. Après avoir déménagé dans la région, ils ont établi un peuplement sur le Don, qu'ils nommèrent « Nor Nakhitchevan », d'après l'une des anciennes régions d'Arménie, le Nakhitchevan, maintenant une enclave de l'Azerbaïdjan. Il constituait la plus grande colonie arménienne sur le territoire russe, originaire presque exclusivement de Crimée et du Caucase.

Le , Catherine II promulgue un édit accordant aux Arméniens des privilèges fiscaux, qui ont favorisé l'essor économique rapide de la colonie.

En 1928, le Nor Nakhitchevan est fusionné avec Rostov-sur-le-Don devenant le quartier « Proletarsk » de la ville.

Personnes associées à la villeModifier

SourcesModifier

  • R. G. Hovanissian (ed.) The Armenian People from Ancient to Modern Times Volume 2 (Palgrave Macmillan, 2004), p. 110