Ouvrir le menu principal

Spirit Airlines

compagnie aérienne américaine
(Redirigé depuis NKS)
Spirit Airlines
Logo de cette compagnie

The Ultra low cost airline of the Americas

AITAOACIIndicatif d'appel
NKNKSSPIRIT WINGS
Repères historiques
Date de création 1980 : en tant que Charter One
Dates clés 1990 : prend le nom de Spirit Airlines
Généralités
Basée à Drapeau des États-Unis Aéroport international de Fort Lauderdale-Hollywood
Autres bases Atlantic City International Airport
Aéroport international de Dallas-Fort Worth
Aéroport métropolitain de Détroit
Aéroport international O'Hare de Chicago
Aéroport international McCarran
Taille de la flotte 106
Nombre de destinations 57
Siège social Drapeau des États-Unis Miramar (Floride)
Site web www.spirit.com



Spirit Airlines (code AITA : NK ; code OACI : NKS) est une compagnie aérienne américaine à bas coûts, dont le siège social est à Fort Lauderdale, en Floride.

HistoireModifier

Spirit Airlines a débuté en 1980, sous le nom de Charter One, un voyagiste basé à Détroit et fournissant des voyages organisés vers Las Vegas, les Bahamas et d'autres destinations touristiques.

En 1990, Charter One achète ses premiers avions de ligne et devient Spirit Airlines. Une nouvelle ligne à destination d'Atlantic City est ouverte. Puis en 1993, c'est la Floride qui est desservie, suivie par Los Angeles et New York.

En 1999, le siège de la compagnie quitte Détroit et le Michigan pour la Floride.

DestinationsModifier

Spirit Airlines dessert de nombreuses destinations à partir de Fort-Lauderdale. Aux États-Unis, la compagnie dessert notamment Atlanta, Atlantic City, Boston, Chicago, Detroit, Fort Myers, Las Vegas, Los Angeles, Myrtle Beach, Orlando, New York, Tampa Bay, et West Palm Beach. Spirit assure également des liaisons avec de nombreux pays d'Amérique du Nord et d'Amérique centrale[1].

Ville Pays
Aguadilla   Porto Rico
Armenia   Colombie
Aruba   Aruba
Atlanta   États-Unis
Atlantic City   États-Unis
Baltimore/Washington D.C.   États-Unis
Bogota   Colombie
Boston   États-Unis
Cancún   Mexique
Cartagena   Colombie
Charleston   États-Unis
Chicago   États-Unis
Cleveland   États-Unis
Dallas   États-Unis
Denver   États-Unis
Détroit   États-Unis
Fort Lauderdale   États-Unis
Fort Myers   États-Unis
Guatemala City   Guatemala
Houston   États-Unis
Kansas City   États-Unis
Kingston   Jamaïque
Las Vegas   États-Unis
Lima   Pérou
Los Angeles   États-Unis
Los Cabos   Mexique
Managua   Nicaragua
Medellín   Colombie
Mexico City/Toluca   Mexique
Minneapolis/Saint Paul   États-Unis
Montego Bay   Jamaïque
Montréal   Canada
Myrtle Beach   États-Unis
New Orleans   États-Unis
New York   États-Unis
Oakland   États-Unis
Orlando   États-Unis
Panama City   Panama
Philadelphie   États-Unis
Phoenix   États-Unis
Pittsburgh   États-Unis
Port-au-Prince   Haïti
Portland   États-Unis
Punta Cana   République dominicaine
Saint Domingue   République dominicaine
Saint Thomas   Îles Vierges américaines
San Diego   États-Unis
San José   Costa Rica
San Juan   Porto Rico
San Pedro Sula   Honduras
San Salvador   Bahamas
San Salvador   Salvador
Santiago de los Caballeros   République dominicaine
Sint Maarten   Sint Maarten
Tampa   États-Unis
Toronto   Canada
West Palm Beach   États-Unis

FlotteModifier

En mars 2018, les appareils suivants sont en service au sein de la flotte de Spirit Airlines[2].

Flotte de Spirit Airlines
Appareils En Service Commandes Passagers
Total (C/Y)
Remarques
Airbus A319-100 31 145 (10/135)
Airbus A320-200 52 8 178 (4/174)
Airbus A320neo 5 48 182 (8/174) + 1 appareil stocké
Airbus A321-200 29 8 228 (8/220)
Total 117 64

En 2004, Spirit a lancé un renouvellement complet de sa flotte qui s'est achevé en septembre 2006. Le 15 novembre 2011, Spirit a commandé 75 Airbus A320 (la plupart étant équipés des nouveaux sharklets)[3].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Where we fly », sur spirit.com, (consulté le 14 août 2015)
  2. (en) « Spirit Airlines Fleet Details and History », sur planespotters.net,
  3. « Spirit Airlines commande 75 A320 », sur Le Figaro, (consulté le 8 novembre 2015)

Liens externesModifier