NGC 154

galaxie

NGC 154
Image illustrative de l’article NGC 154
La galaxie lenticulaire NGC 154 par DSS
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Baleine
Ascension droite (α) 00h 34m 19,5s[1]
Déclinaison (δ) −12° 39′ 23″
Magnitude apparente (V) 14,0[2]
15,0 dans la Bande B[2]
Brillance de surface 14,0 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,2 × 1.2[1]
Décalage vers le rouge +0,026785 ± 0,000017[1]
Angle de position 80°[2]

Localisation dans la constellation : Baleine

(Voir situation dans la constellation : Baleine)
Cetus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 8 030 ± 16 km/s[4]
Distance 110,0 ± 7,8 Mpc (∼359 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie E1 ou SB0-[1] E?[2]
E/S0?[6]
Dimensions 125 000 a.l.[7]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[6]
Date 27 novembre 1785[6]
Désignation(s) PGC 2058
MCG -2-2-53
NPM1G -12.0023 [2]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 154 est une galaxie lenticulaire ou elliptique située dans la constellation de la Baleine à environ 359 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 123,867 ± 26,413 Mpc (∼404 millions d'a.l.)[8], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage[5].

Avec une brillance de surface égale à 14.0 mag/am2, on peut qualifier NGC 154 de galaxie à faible brillance de surface (LSB en anglais pour low surface brightness). Les galaxies LSB sont des galaxies diffuses (D) avec une brillance de surface inférieure de moins d'une magnitude à celle du ciel nocturne ambiant.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 154 (consulté le 29 janvier 2016)
  2. a b c d et e « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 100 à 199 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation  
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 28 janvier 2016)
  7. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  8. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le 29 janvier 2016)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

      •  NGC 146  •  NGC 147  •  NGC 148  •  NGC 149  •  NGC 150  •  NGC 151  •  NGC 152  •  NGC 153  •  NGC 154  •  NGC 155  •  NGC 156  •  NGC 157  •  NGC 158  •  NGC 159  •  NGC 160  •  NGC 161  •  NGC 162