NGC 1159

galaxie

NGC 1159
Image illustrative de l’article NGC 1159
NGC 1159 par SDSS.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Persée
Ascension droite (α) 03h 00m 46,5s[1]
Déclinaison (δ) 43° 09′ 45″
Magnitude apparente (V) 13,5 [2]
14,5 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 11,75 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 0,5 × 0,4
Décalage vers le rouge +0,008783 ± 0,000017[1]
Angle de position 123°[2]

Localisation dans la constellation : Persée

(Voir situation dans la constellation : Persée)
Perseus IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 2 633 ± 5 km/s [4]
Distance 36,8 ± 2,6 Mpc (∼120 millions d'a.l.) [5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie Sc [6] Spiral HSB[1] S0[2]
SB(r)cd? pec[7]
Dimensions 17 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) Édouard Stephan[7]
Date 2 décembre 1883[7]
Désignation(s) PGC 11383
UGC 2467
CGCG 540.23
IRAS02575+4257 [2]
Liste des galaxies spirales

NGC 1159 est une galaxie spirale naine située dans la constellation de Persée à environ 120 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome français Édouard Stephan en 1883. Le site de SEDS indique que cette galaxie est de type lenticulaire, mais d'après la base de données NASA/IPAC, elle serait de type spirale selon les observations du télescope spatial Hubble. Le site de LEDA précise même qu'il s'agit d'un galaxie de type morphologique Sc[6] et le professeur Seligman en fait même une spirale barrée.

NGC 1159 présente une large raie HI[1].

Avec une brillance de surface égale à 11.75 mag/am2, on peut qualifier NGC 1159 de galaxie présentant une brillance de surface élevée.

Une mesure non basée sur le décalage vers le rouge (redshift) donne une distance de environ 19,300 Mpc (∼62,9 millions d'a.l.) [9]. L'incertitude sur cette valeur n'est pas donnée sur la base de données NED et elle est loin à l'extérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [5].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 1159 (consulté le )
  2. a b c d et e « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 1100 à 1199 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation  
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a et b (en) « NGC 1159 sur la base de données LEDA » (consulté le )
  7. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

      •  NGC 1151  •  NGC 1152  •  NGC 1153  •  NGC 1154  •  NGC 1155  •  NGC 1156  •  NGC 1157  •  NGC 1158  •  NGC 1159  •  NGC 1160  •  NGC 1161  •  NGC 1162  •  NGC 1163  •  NGC 1164  •  NGC 1165  •  NGC 1166  •  NGC 1167