Ouvrir le menu principal

Néfertari Bélizaire

actrice canadienne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Néfertari.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Néfertary.
Néfertari Bélizaire
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 54 ans)
QuébecVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Néfertari Bélizaire (née le , et morte le [1]) est une actrice québécoise née en Haïti.

BiographieModifier

Née en Haïti en 1962, Néfertari Bélizaire vit sa petite enfance à New York, où elle habite jusqu’à l’âge de sept ans. il s’est ensuivi un bref passage en Haïti, puis une immigration au Québec, où elle vit à Thetford Mines, Lévis et Québec, avant d’aller faire des études en interprétation à l’École de théâtre du cégep de Saint-Hyacinthe. Dès sa sortie, elle a pu interpréter des rôles importants au théâtre dans plusieurs productions, entre autres, Andromaque, Les Sorcières de Salem, Iphigénie, Le Chapeau de plomb, Le Marchand de Venise et, en 2014, Les Innocentes. Elle a foulé les scènes de la NCT, du Théâtre Jean-Duceppe, du Théâtre du Nouveau Monde et du Théâtre du Rideau Vert, pour ne nommer que ceux-là. On a aussi pu la voir à la télévision dans L'Héritage, Watatatow et récemment dans La Galère. Elle a été nommée au Gala des masques pour la meilleure interprétation dans un rôle de soutien dans la pièce Le Chapeau de plomb, tenue en 1995-1996.

Encore toute jeune comédienne, Nefertari Bélizaire a eu le privilège de jouer dans un spectacle qui fut créé le 2 juin 1986 à l'occasion de la visite historique à Montréal de Mgr Desmond Tutu, archevêque sud-africain qui a joué un grand rôle dans la lutte contre l'apartheid et pour la libération de Nelson Mandela en 1990. Au programme de la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts ce soir-là, Nephertari Belizaire apparaissait dans le premier rôle d'une oeuvre originale de Maryse Pelletier intitulée « Blanc Noir sur Noir », mise en scène par Alain Fournier, avec une musique de Robert Léger et Michel Rivard, et la participation de Eudore Belzile, Fayolle Jean, Robert Marien et Patrice Robergeau. (La Presse, 2 juin 1986 : Mrg Tutu à Montréal, clou de la semaine anti-apartheid). C'est d'ailleurs pour ce spectacle que la chanson "C'est un mur" a été créée et interprétée par Michel Rivard. Vidéo et texte de la chanson "C'est un mur".

Nefertari Bélizaire a toujours accompagné sa démarche artistique d'une préoccupation sociale. En 1997, elle effectue une recherche appliquée sur la problématique du suicide chez les jeunes adolescents et adolescentes avec les Finissants et Finissantes de l'Université du Québec à Montréal en Interprétation et en Communication.

Elle meurt le 19 février 2017, à l'hôpital Hôtel-Dieu de Québec, des suites d'une pneumonie. Elle avait 54 ans.

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

  • 1995 - 1996 : Le Chapeau de plomb - Anna
  • 2003 : Au bout du fil - Bémol
  • 2003 : Appelez-moi... Maman ! (comment survivre à la maternité) - Une mère
  • 2014 : Les Innocentes - Agathe

Récompenses et NominationsModifier

RécompensesModifier

  • 1998 : Boursière du Conseil des Arts et Lettres du Québec pour la recherche en prévention du suicide chez les jeunes.
  • 2005 - 2007 : Coopération Internationale - Nations unies / Projet Visage Dynamique (approche de dédramatisation auprès des enfants-soldats de Cité Soleil en Haîti

NominationsModifier

  • 1996 : Gala des masques : Finaliste pour la meilleure interprétation dans un rôle de soutien dans la pièce Le Chapeau de plomb
  • 2016 : Finaliste de la Biennale des Cèdres prix pour une première œuvre littéraire
  • 2016 : Finaliste prix Métropolis pour une première œuvre littéraire

Notes et référencesModifier