N'Goussa
Noms
Nom arabe نڨوسة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Ouargla
Daïra N'Goussa
Code ONS 3003
Démographie
Population 16 581 hab. (2008[1])
Densité 5,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 08′ 27″ nord, 5° 18′ 30″ est
Superficie 2 907 km2
Localisation
Localisation de N'Goussa
Localisation de N'Goussa
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
N'Goussa
Géolocalisation sur la carte : Algérie
Voir sur la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
N'Goussa

N'Goussa ou Ngoussa est une commune de la wilaya d'Ouargla en Algérie, située à 22 km au nord de Ouargla.

Ancienne oasis caravanière, elle dispose d'un vieux ksar et était parfois rivale d'Ouargla.

ToponymieModifier

La forme berbère primitive du nom est très probablement : Ngusən (ou Ingusən) [2].

GéographieModifier

SituationModifier

La commune de N'Goussa est située dans la wilaya d'Ouargla, à 22 km au nord de Ouargla. Elle constitue aujourd'hui une petite satellite de cette dernière[3]. Tout en faisant partie de cette oasis, elle est cependant distincte, à l'inverse des autres villages qui s'étaient absorbés par l'agglomération d'Ouargla[4].

Localités de la communeModifier

Lors du découpage administratif de 1984, la commune de N'Goussa est composée à partir des localités et lieux-dits suivants[5] :

  • N'Goussa
  • Frane
  • El Bour
  • Hassi El Khefif
  • El Khobna
  • Oglat Larbaa
  • Ben Azzouz
  • Debiche
  • Hamraya
  • Ouahda
  • Chegga
  • Hassi Maali
  • El Koum
  • Hassi Cheta

ClimatModifier

Le climat à N'Goussa, est désertique et très sec. La classification de Köppen est de type BWh. La température moyenne est de 22.3 °C et la moyenne des précipitations annuelles ne dépasse pas 50 mm[6].

Relevé météorologique de N'Goussa
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 4 6,7 9 13,8 18 23 25,7 25 22 15 9,8 5,8
Température moyenne (°C) 10,7 13,4 16,6 21,4 25,5 31,4 34,3 33,3 29,5 22,9 16,4 12 22,3
Température maximale moyenne (°C) 17,2 20,1 23,6 29 33 39,4 42,9 41,7 37 30 23 18,2
Précipitations (mm) 6 4 6 4 2 0 0 0 2 5 8 8 45
Source : [6]
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
17,2
4
6
 
 
 
20,1
6,7
4
 
 
 
23,6
9
6
 
 
 
29
13,8
4
 
 
 
33
18
2
 
 
 
39,4
23
0
 
 
 
42,9
25,7
0
 
 
 
41,7
25
0
 
 
 
37
22
2
 
 
 
30
15
5
 
 
 
23
9,8
8
 
 
 
18,2
5,8
8
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

HistoireModifier

N'Goussa était jadis sur la piste des caravanes allant de Touggourt à Ouargla, l'un des principaux points de départ vers le Sahel. Son économie traditionnelle reposait sur la palmeraie, la culture des céréales et le commerce caravanier[2]. La culture du coton y était réputée[3].

Au xe siècle, N'Goussa et toute la région subissent l'influence de l'ibadisme, consécutive à l'arrivée des ibadites de Tahert et l’essor de Sédrata. Mais par la suite, l'ibadisme y recule puis disparaît[2]. Son histoire est liée à celle des groupes nomades, berbères zénètes, puis arabes et arabisés, de la région, et de celle de Ouargla avec laquelle elle est étroitement imbriquée[2].

Sous la dynastie des Ouled Babia (xviie et xixe siècles), N'Goussa éclipsait Ouargla, on s'appuyant sur des alliances avec les tribus arabes nomades (Sa'id ‘Atba) de la région et/ou le soutien du Dey d'Alger[2]. Le sultan de N'Goussa est alors investi au niveau de l'Oued Mya au détriment d'Ouargla, mais trop faible, il est obligé de s'inféoder aux Beni Djellab de Touggourt[7].

PopulationModifier

DémographieModifier

Selon le recensement général de la population et de l'habitat de 2008, la population de la commune de N'Goussa est évaluée à 16 581 habitants contre 13 344 habitants en 1998, dont 5 867 habitants dans l'agglomération chef-lieu et 3 075 habitants dans la localité d'El Bour[8].

SociétéModifier

La langue usuelle des sédentaires est un parler berbère très proche de celui de Ouargla[9]. Ces parlers sont du groupe « zénètes »[2].

Les nomades sont représentés essentiellement par les Saïd 'Atha dont N'Goussa est le fief depuis quelques siècles[4]. La sédentarisation quasi-totale des nomades de la région, tous arabophones, et la proximité avec Ouargla, grande ville cosmopolite, y ont renforcé l'usage de la langue arabe[2].

En raison de l'isolement de N'Goussa, le mode de vie a très peu changé et la culture orale s'est perpétuée. Toutefois, la population délaisse progressivement le ksar pour s'installer dans le nouveau village[4] et de plus en plus de jeunes quittent l'oasis[9].

AdministrationModifier

ÉconomieModifier

La commune de N'Goussa dispose d'une palmeraie, dense et irriguée, elle produit une grande variété de dattes de diverses qualités, dont la deglet nour[4]. Mais il existe aussi des palmiers plus dispersés, et à peine enfoncés dans le sol, suivant la technique du Souf, ils sont alimentés en eau par la nappe proche[3]. La maïsiculture a été implémentée récemment[10].

PatrimoineModifier

Le vieux ksar de N'Goussa domine la palmeraie. Il n'est plus que partiellement habité, mais conserve ruelles, rues couvertes, et un minaret remarquable[3]. Tombant de plus en plus en ruine, il reflète encore assez bien le faste de son passé[4].

Le ksar et la mosquée Sidi Salah ont été inscrits sur l'inventaire supplémentaire des sites et monuments classés au patrimoine algérien[11].

Notes et référencesModifier

  1. « Wilaya d'Ouargla : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. a b c d e f et g Salem Chaker, « Ngoussa (ou N’Goussa) », Encyclopédie berbère, no 34,‎ , p. 5550–5551 (ISSN 1015-7344, DOI 10.4000/encyclopedieberbere.2738, lire en ligne, consulté le 17 décembre 2020)
  3. a b c et d Marc Côte, Guide d'Algérie : paysages et patrimoine, Algérie, Média-Plus, , 319 p. (ISBN 9961-9-2200-X), p. 249
  4. a b c d et e Romey 1992, p. 16.
  5. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya d'Ouargla, Journal officiel de la République algérienne, 19 décembre 1984, p. FP1550.
  6. a et b « Climat N'Goussa: Pluviométrie et Température moyenne N'Goussa, diagramme ombrothermique pour N'Goussa - Climate-Data.org », sur fr.climate-data.org (consulté le 16 décembre 2020)
  7. Saïd Belguidoum et Aines Boudinar, « Les cités du Bas-Sahara. Eléments d'histoire urbaine », Les mutations de la ville saharienne – Approches croisées sur le changement social et les pratiques urbaines, Faculté des Sciences Sociales et Humaines-Université Kasdi Merbah, Ouargla.,‎ , p. 15 (lire en ligne, consulté le 6 décembre 2020)
  8. « N'Goussa (Commune, Ouargla, Algeria) - Population Statistics, Charts, Map and Location », sur www.citypopulation.de (consulté le 16 décembre 2020)
  9. a et b Romey 1992, p. 17.
  10. liberte-algerie.com, « Extension de la superficie à Ouargla: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com », sur http://www.liberte-algerie.com/ (consulté le 17 décembre 2020)
  11. Liste Générale des Biens Culturels Protégés en Algérie.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier