Ouvrir le menu principal

Le mystère pascal est un dogme chrétien qui découle de la mort et de la résurrection[1] de Jésus-Christ pendant la nuit de Pâques. Le terme de mystère indique qu'il s'agit d'une connaissance qui dépasse l'entendement humain mais dont une compréhension partielle et progressive est offerte par Dieu. Ce dogme est le point central de la foi chrétienne car il affirme l'humanité et la divinité de Jésus-Christ.

Énoncé du dogmeModifier

La mort et la résurrection de Jésus-ChristModifier

Le mystère pascal affirme que Jésus-Christ est mort et ressuscité. Ce mystère se compose de trois temps :

  • Jésus rend l'esprit sur la croix
  • Il descend dans le Shéol, une conception hébraïque de l'enfer
  • Il ressuscite le troisième jour et apparait à ses disciples en différentes occasions

Le matin de la Résurrection est cité dans les quatre Évangiles, notamment :

  • Apparition aux disciples (Jn, 19-29)
  • Apparition au bord du lac de Tibériade (Jn 21, 1-23)
  • Apparition aux deux disciples d'Emmaüs (Lc 24, 13-33)

La résurrection des mortsModifier

Dans la théologie chrétienne, c'est la foi dans le mystère pascal qui permet la foi dans la résurrection de tout être humain. Si le Christ est mort et ressuscité, c'est pour permettre à tous les hommes de faire de même. Comme le rappelle de concile Vatican II, "Associé au mystère pascal, devenant conforme au Christ dans la mort, fortifié par l'espérance, [le croyant] va au-devant de la résurrection" [2]. Pour un chrétien, la résurrection est possible grâce au mystère pascal, car c'est par l'union au Christ dans sa mort et sa résurrection qu'il peut entrer dans la vie éternelle.

Plus récemment, le concile a également affirmé que tous les hommes sont associés à ce mystère et donc à la résurrection même sans appartenir à la religion catholique. "l'Esprit-Saint offre à tous, d'une façon que Dieu connaît, la possibilité d'être associé au mystère pascal"[2].

Élaboration du dogmeModifier

Dès les premiers siècles, les communautés chrétiennes ont mis en évidence l'importance de ce mystère dans la foi.

Place dans la profession de foiModifier

Au sein du magistèreModifier

Citation du Catéchisme de l'Église catholique

Place dans les sacrements de l’ÉgliseModifier

Le mystère pascal est au cœur de la théologie sacramentelle. En effet, les sacrements de l'Église catholique s'appuient systématiquement sur ce mystère qui donne sens aux rites pratiqués.

Le baptêmeModifier

Article détaillé : baptême.

Dans son essence le baptême est une entrée dans la mort et la résurrection du Christ. Il s'agit pour le baptisé de faire l'expérience du mystère pascal.

L'eucharistieModifier

Article détaillé : eucharistie.

Le mystère pascal est l'objet même de l'eucharistie, la messe. À chaque célébration, les chrétiens sont invités à participer à ce mystère manifesté dans la transsubstantiation. C'est par le mystère pascal que le pain et le vin devient corps et sang du Christ. La prière eucharistique fait ainsi de nombreux rappels de la mort et de la résurrection du Christ.

Les autres sacrementsModifier

Dans la même logique que le baptême et l'eucharistie, la place du mystère pascal est importante dans les autres sacrements car elle permet le passage d'un rite humain à une relation avec Dieu.

SourcesModifier

  1. Catéchisme de l'Eglise Catholique, n°54
  2. a et b Vatican II, Glaudium et Spes, p. Chapitre 22