Ouvrir le menu principal

Musée des arts décoratifs de Strasbourg

musée municipal de Strasbourg, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musée des arts décoratifs.
Musée des arts décoratifs
Paul Hannong Strassburg.jpg
La salle Hannong
Informations générales
Ouverture
Site web
Collections
Collections
Bâtiment
Article dédié
Architecte
Protection
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Strasbourg
voir sur la carte de Strasbourg
Red pog.svg

Le musée des arts décoratifs de Strasbourg est installé au rez-de-chaussée de l’ancienne résidence des princes-évêques de la métropole alsacienne, le palais des Rohan.

Les collectionsModifier

Le musée est issu des collections du Hohenlohe-Museum fondé en 1890 par Wilhelm von Bode et transféré au palais des Rohan en 1898. Il comprend deux parties : les appartements des cardinaux de Rohan et les collections d’arts décoratifs strasbourgeois de la première époque française, allant de 1681 à 1871. L’art décoratif des générations précédentes est exposé au musée de l'Œuvre Notre-Dame voisin.

La collection comprend tout particulièrement un ensemble considérable de faïences de Strasbourg issue de la manufacture de porcelaine et de faïences des frères Jean et Paul Hannong, des pièces de la Faïencerie de Niderviller ainsi que les œuvres des dynasties d’orfèvres strasbourgeois Kirstein et Imlin.

Les appartements des princes-évêques sont reconstitués dans un état proche de l’aspect qu’ils présentaient avant les bombardements du Palais Rohan intervenus en 1870 et 1944. Ils s’ornent de stucs, fresques, trompe-l’œil, tapisseries, lustres, chinoiseries authentiques et imitées, peintures sur toile et sur bois et meubles typiques des styles rococo et, pour certaines salles, Premier Empire, à un haut niveau d’exécution technique et artistique.

GalerieModifier

BibliographieModifier

  • Étienne Martin, Le Palais Rohan. Musée des Arts décoratifs, Éditions Musées de Strasbourg, Strasbourg, 1998, 68 p.
  • Étienne Martin, Deux siècles d'orfèvrerie à Strasbourg, Éditions des musées de Strasbourg, Strasbourg, 2004, 303 p.
  • Étienne Martin, Le goût chinois du cardinal Louis de Rohan. Les collections extrême-orientales du musée des Arts décoratifs, Catalogue de l’exposition présentée du 18 septembre 2008 au 4 janvier 2009, Éditions des musées de Strasbourg, Strasbourg, 2008, 143 p.
  • Étienne Martin, Marc Walter, Le Palais Rohan, Éditions des musées de Strasbourg, Strasbourg, 2012, 224 p.
  • Bernadette Schnitzler, Histoire des musées de Strasbourg, Éditions des musées de Strasbourg, Strasbourg, 2009, 254 p.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :