Musée des Beaux-Arts Denys-Puech

musée français

Le musée des Beaux-Arts Denys-Puech ou musée Denys-Puech, est un musée de France inauguré le , grâce au sculpteur Denys Puech. Il est situé à Rodez (Aveyron). Ses collections présentent des œuvres du sculpteur ainsi que des peintures anciennes des écoles française, flamande ou hollandaise, avec également des œuvres d'artistes régionaux. Depuis 1987, des expositions temporaires proposent des œuvres d'artistes contemporains.

Musée des beaux-arts Denys-Puech
Musée-Denys-Puech574F.jpg
Le musée Denys-Puech
Informations générales
Visiteurs par an
10 750 (2014)
16 861 (2007)
12 404 (2006)
12 617 (2005)
9 171 (2004)
8 011 (2003)
Site web
Collections
Collections
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Place Georges-Clemenceau
12000 Rodez
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

HistoireModifier

Le musée est fondé en 1910 par le sculpteur Denys Puech (1854-1942), prix de Rome en 1884, un des sculpteurs les plus sollicités de la Troisième République. Le bâtiment est conçu par l'architecte A. Boyer. Un rez-de-chaussée à larges baies met en valeur la collection de sculptures[1].

CollectionsModifier

Le musée possède 306 oeuvres en grande partie données par l'artiste. Ce fonds d'atelier permet de présenter toutes les étapes de la création d'une sculpture du dessin préparatoire aux tirages en bronze en passant par les esquisses en terre cuite et les plâtres.

La collection permanente présente, outre les œuvres du fondateur, une collection de peinture ancienne des écoles française, flamande et hollandaise[2] ainsi que d'artistes originaires de la région, notamment du peintre orientaliste Maurice Bompard (1857-1936) et du graveur Eugène Viala (1859-1913)[3].

Depuis 1987, des œuvres d'art contemporain sont également proposées au public lors d'expositions temporaires. En 1989, François Morellet réalise sur les façades nord et sud des Intégrations[4]. En 2005, Aurèle Ricard réalise six chiens en bronze laqués du jaune « International Aurèle Yellow » (IAY) dans le cadre d'une commande publique initiée par le musée. Cette série, intitulée Hommage à Antonin Artaud, était installée sur les consoles de la façade du musée[5].

AccèsModifier

De nombreuses lignes de bus du réseau Agglobus desservent ce lieu à l'arrêt Musée.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier