Ouvrir le menu principal

Musée de la Résistance nationale

musée français
Musée de la Résistance nationale
Informations générales
Type
musée associatif
Ouverture
1985
Dirigeant
Thomas Fontaine
Surface
500 m2
Visiteurs par an
10 000 (2019)[1]
Site web
Collections
Collections
Label
Bâtiment
Protection
Logo label musée de France.svg
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Parc Vercors
88 avenue Marx Dormoy
94500 Champigny-sur-Marne
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Val-de-Marne
voir sur la carte du Val-de-Marne
Red pog.svg

Le musée de la Résistance nationale (MRN) est un musée associatif sur la Résistance française dont le site principal est situé à Champigny-sur-Marne à l'est de Paris.

Il regroupe également d'autres sites en France, à Bourges (Cher), Châteaubriant (Loire-Atlantique), Givors (Rhône), Montluçon (Allier), Nice (Alpes-Maritimes) et Varennes-Vauzelles (Nièvre)[2]. L'association "Musée de la Résistance nationale" est reconnue d'utilité publique[3].

HistoriqueModifier

Initiée en 1965, l'idée d’un Musée de la Résistance nationale (MRN) se concrétise grâce au soutien de collectivités territoriales, de résistants et déportés, de syndicats, d'associations et de simples citoyens[4].

Depuis 1985, le site muséographique à Champigny-sur-Marne est installé dans un hôtel particulier du XIXe siècle dans le parc Vercors en bordure de la Marne. En 2000 est inauguré un lieu de conservation, de recherche et de documentation, le Centre de conservation et de consultation "Jean-Louis Crémieux-Brilhac" , qui a pour mission de sauvegarder, étudier et enrichir les collections (archives, objets, bibliothèques) du Musée de la Résistance nationale, de les rendre accessibles à un large public, de concevoir et mettre en œuvre des actions d’éducation et de diffusion.

A compter de 2020, les espaces muséographiques et pédagogiques du Musée de la résistance nationale seront déplacés sur un nouveau site d'une surface deux fois plus grande, l’espace Aimé-Césaire, ancien centre départemental de documentation pédagogique[1]. L’espace Jean-Louis-Crémieux-Brilhac rénové assurera la conservation des collections et l'accueil des chercheurs[5].

Direction du muséeModifier

1984-2017 : Guy Krivopissko.

2017- : Thomas Fontaine.

CollectionsModifier

Le Musée de la Résistance nationale conserve, enrichit et valorise une collection liée à la guerre d'Espagne et à la Seconde Guerre mondiale. Cette collection, labellisée "Musée de France", est dévolue aux Archives nationales[6].

La collection est constituée de plus de 4 000 donations, collectées depuis les années 1960. Elle représente près de 700 mètres linéaires d’archives, plus de 5000 objets (militaria, objets de la vie quotidienne, artisanat des camps), une collection de beaux-arts, des fonds cinématographiques et photographiques majeurs, une bibliothèque patrimoniale ainsi qu'un vaste ensemble de ressources documentaires.

Les collections du MRN couvrent :

  • un temps long pour des collections sur la Seconde Guerre mondiale : les années trente (crises et montée à la guerre) ; la guerre (Occupation et Résistances en France) ; l’après-guerre (fin de la guerre, retour à la République, reconstruction), les mémoires ;
  • des faits et évènements des champs sociaux et économiques, politiques et militaires, spirituels, culturels et artistiques ; les facettes des forces et des politiques d’oppression, de répression et de persécution des occupants et de l’État français et leur évolution ; toutes les formes de Résistance (organisation et action) et la dialectique de la construction de l’union et de l’unité des deux pôles de la Résistance.
  • des parcours de vie, des acteurs de la Résistance (femmes et hommes) : des inconnus aux figures emblématiques dans la pluralité des origines.

Parmi les fonds conservés :

Aperçu des collectionsModifier

ActivitésModifier

Le musée de la Résistance nationale conçoit propose un espace d'exposition permanente. Il conçoit des expositions temporaires, des publications et programme des manifestations culturelles et scientifiques.

Sous convention avec le Ministère de l'Éducation nationale, le Musée de la Résistance nationale participe activement à la préparation du Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD)[12],[13].

Expositions temporaires à Champigny-sur-MarneModifier

  • Robert Doisneau, les imprimeurs de la Résistance : des mots pour résister : novembre 2012 - 31 août 2013
  • Toutes les couleurs de la liberté : la Résistance vue par la bande dessinée et les publications pour la jeunesse 1944-1949, décembre 2013 - septembre 2015.
  • Faire face à l'enfer : la connaissance des camps nazis en France 1933-1945, janvier 2014 - 31 août 2015.
  • Chroniques interdites, -

Expositions hors-les-mursModifier

Partenariats d'exposition (prêts)Modifier

PublicationsModifier

  • Notre musée, Association pour la création d'un musée de la Résistance, Ivry-sur-Seine : Association pour la création d'un musée de la Résistance, 1965-, (ISSN 0992-7956)
  • Guy Krivopissko (Choix et présentation), François Marcot (introduction) et Jean-Jacques Goldman (avant-propos), Musée de la Résistance nationale, La vie à en mourir : lettres de fusillés, 1941-1944, Paris, Seuil, , 334 p. (ISBN 2-7578-0020-5)
  • Jean-Christophe Derrien, Musée de la Résistance nationale, Vivre libre ou mourir ! : 9 récits de Résistance, Bruxelles, Le Lombard, , 63 p. (ISBN 978-2-8036-2935-0)
  • Musée de la Résistance nationale, Centre d'histoire de la Résistance et de la déportation, Traits résistants : la Résistance dans la bande dessinée de 1944 à nos jours : [exposition, Lyon, Centre d'histoire de la Résistance et de la déportation, 31 mars-18 septembre 2011] / [organisée en collaboration avec le Musée de la Résistance nationale], Lyon, Libel, , 191 p. (ISBN 978-2-917659-38-0)
  • Musée de la Résistance nationale, Les résistants : 1940-1945 : récits, témoignages et documents inédits du Musée de la Résistance nationale, Paris, Belin, , 271 p. (ISBN 978-2-7011-9028-0)
  • Xavier Aumage et Julie Baffet, Musée de la Résistance nationale, Mémoires d'objets, histoires de Résistants, Rennes, Ouest-France, , 95 p. (ISBN 978-2-7373-7262-9)

Notes et référencesModifier

  1. a et b Corentin Lesueur, « Champigny : le nouveau musée de la résistance ouvrira en 2020 », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  2. « MRN | Le réseau « Musée de la Résistance nationale » », sur musee-resistance.com, (consulté le 6 mars 2017)
  3. « Légifrance | Journal officiel de la République française n°0068 du 21 mars 2015 », Décret du 19 mars 2015 portant reconnaissance d'une association comme établissement d'utilité publique, sur legifrance.gouv.fr, (consulté le 6 mars 2017)
  4. BERTRAND (Pierric), Le Musée de la Résistance nationale à Champigny-sur-Marne ; histoire d'une collection muséographique (de 1965 à nos jours). Mémoire de maîtrise, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, 2006.
  5. Corentin Lesueur, « Champigny : l’ancien site du Musée de la résistance dédié à la recherche », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  6. « MRN | Tutelles, partenaires et soutiens », sur musee-resistance.com, (consulté le 6 mars 2017)
  7. « MRN | Presse clandestine », sur musee-resistance.com, (consulté le 6 mars 2017)
  8. « BnF | Gallica | Musée de la Résistance nationale / Champigny-sur-Marne », Page d'accès au corpus de 256 titres - parmi les quelques 800 titres conservés au MRN à Champigny-sur-Marne - numérisé en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France et la Fondation de la Résistance et consultable sur Gallica., sur gallica.bnf.fr, (consulté le 6 mars 2017)
  9. « Les souvenirs de la déportée Geneviève de Gaulle confiés au musée de la Résistance nationale », sur Le Parisien, (consulté le 12 avril 2019)
  10. Julie Baffet et Guy Krivopissko, « L'art pour dire la Déportation : un portrait de germaine Tillon entre dans les collections du MRN. », Notre Musée, no 222,‎
  11. C. Dubois, « Missak Manouchian par Ernest Pignon Ernest au musée de la résistance », sur 94.citoyens.com, (consulté le 2 mai 2019)
  12. « MRN | Pédagogie | Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) », sur www.musee-resistance.com, (consulté le 6 mars 2017)
  13. « CNRD - ressources annuelles », sur Musée de la Résistance nationale, (consulté le 12 avril 2019)
  14. « Musée d'art moderne de la ville de Paris | L'Art en guerre, France 1938-1947 - De Picasso à Dubuffet », sur mam.paris.fr, (consulté le 12 avril 2019)
  15. « Guggenheim Bilbao | L'Art en guerre, France 1938-1947 », sur guggenheim-bilbao.eus, (consulté le 12 avril 2019)
  16. « Archives nationales | Voix cheminotes », sur archives-nationales.culture.gouv.fr, (consulté le 12 avril 2019)
  17. « Musée Carnavalet | Paris libéré, Paris photographié, Paris exposé », sur carnavalet.paris.fr, (consulté le 12 avril 2019)
  18. « Archives nationales | La Collaboration - exposition », sur archives-nationales.culture.gouv.fr, (consulté le 12 avril 2019)
  19. « Musée national Fernand Léger | Exposition Autour du poème "Liberté", Paul éluard et Fernand Léger en dialogue », sur musees-nationaux-alpesmaritimes.fr/fleger, (consulté le 12 avril 2019)
  20. « Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis | Autour du poème Liberté, Paul Eluard et Fernand Léger en dialogue », sur musee-saint-denis.com, (consulté le 12 avril 2019)
  21. « Mémorial de Buchenwald | Pierre Provost », sur buchenwald.de (consulté le 12 avril 2019)
  22. « Musée de l'Armée | Guerres secrètes », sur musee-armee.fr, (consulté le 12 avril 2019)
  23. « Les Jours sans : les français et le rationnement en temps de guerre », sur culturebox.francetvinfo.fr, (consulté le 12 avril 2019)
  24. « Musée de l'Armée | Picasso et la guerre », sur musee-armee.fr, (consulté le 12 avril 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources et bibliographieModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier