Ouvrir le menu principal

Musée de l'Infanterie

Musée de l'Infanterie
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Pays
Région
Arrondissement français
Métropole
Département français
Commune
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Site web

Collection patrimoniale de tout premier point, le musée de l'infanterie a pour but d'assurer la conservation du patrimoine, des traditions et de la culture militaire de l'infanterie française.

HistoriqueModifier

Créé en 1969 et ouvert en 1973 au quartier Lepic, lieu d'implantation de l’École de l'application de l'infanterie à Montpellier, le musée a rassemblé par dons ou par dépôts une collection d'objets et de documents relatifs à l'histoire de l'infanterie.

Largement tourné vers l'extérieur, il a été pendant plus de trente ans un outil pédagogique, un instrument de travail, un lieu de réflexion et un espace de recherches tant pour les militaires en formation que pour les chercheurs de l'enseignement supérieur.

Depuis juillet 2010, la collection n'est plus accessible au public. Plusieurs projets d'implantation en plaine d'Alsace se sont succédé. Après cinq années d'incertitude, le site de Draguignan a été retenu par le chef d’État major de l'armée de terre. Profitant de la présence sur place de deux collections majeures: celle du musée de l'artillerie - musée de France - et celle de la bibliothèque historique héritée des Écoles de Metz et de Fontainebleau, le musée de l'infanterie viendra s’agréger dans le Pôle muséal de Draguignan.

La définition de ce pôle est engagée depuis juin 2016. Sa réalisation devrait être achevée en 2020-2021.

Le musée de l'infanterie est soutenu par l'Association des Amis de l'Infanterie (A.M.I) de Draguignan, la dernière née des associations de soutien de l'armée de Terre. Relevant la tradition de l'A.A.M.I., Association de soutien de musée durant sa période à Montpellier, et de la S.A.M.I., ayant rempli le même rôle vis-à-vis du projet d'implantation à Neuf-Brisach, l'A.M.I. a tenu son assemblée constitutive début février 2017.

Lien externeModifier