Musée d'histoire naturelle de Shanghaï

Le musée d'histoire naturelle de Shanghaï (chinois : 上海自然博物馆 ; pinyin : Shànghǎi Zìrán Bówùguǎn ; shanghaïen : Zånhae Zyzoe Pohvehguoe) est un des plus grands musées de sciences naturelles de Chine[1]. Anciennement installé dans le Shanghai Cotton Exchange Building, il a été déplacé en 2015 dans un bâtiment moderne entouré Parc de sculptures de Jing'an, près de la place du Peuple de Shanghaï.

Musée d'histoire naturelle de Shanghaï
Image dans Infobox.
Informations générales
Site web
Localisation
Adresse
Coordonnées

Emplacement et architectureModifier

 
Entrée du Shanghai Cotton Exchange Building, l'ancien site du musée

Le musée avait été créé en 1956 dans le Shanghai Cotton Exchange Building, une structure britannique classique construite en 1923, au 260 East Yan'an Road dans le district de Huangpu. Plus de 90% des collections de la ville ne pouvaient y être exposées faute de place.

Le nouveau bâtiment situé au nord-est du district de Jing'an occupe plus de 44 000 m2 et comporte six niveaux. Il a été construit par le cabinet d’architecture et de design Perkins+Will[2]. Les formes architecturales de l'édifice imitent la nature[3]. L'un des murs du bâtiment est végétalisé, un autre évoque l’érosion minérale, les canyons et les plaques tectoniques[3] ; une structure enroulée rappelle la forme d'une coquille de nautilus[4].

Collections et expositionsModifier

Le musée possède une collection de 290 000 pièces[4], dont plus de 62 000 spécimens d'animaux, 135 000 spécimens de plantes, 1 700 spécimens de minéraux. Il expose des spécimens rares qui ne peuvent être trouvés ailleurs, comme un mammouth du Fleuve Jaune, un panda géant, une salamandre géante et un alligator du Yangtsé .

Le squelette d'un dinosaure vieux de 140 millions d'années, Mamenchisaurus hochuanensis de la province du Sichuan, haut de quatre étages, constitue une des pièces maîtresses du musée.

Le musée retrace sur le mode de la vulgarisation scientifique l'origine de l'univers, ainsi que les débuts de la vie à travers une frise animée de la Préhistoire, du Cénozoïque au Précambrien. Les collections de fossiles et les images sur écran permettent de suivre l'évolution des espèces. Un niveau de l'édifice ("Sentiers du futur") rend compte de l'augmentation de la population humaine, des effets de l'anthropocène et de l'extinction des espèces[2].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. (zh) « 上海自然博物馆"被闭馆" 市民争相重拾童年记忆中的恐龙 » [« Les citoyens du Musée d'histoire naturelle de Shanghaï "fermés" se disputent les dinosaures de leurs souvenirs d'enfance »], Xinmin Wanbao,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b « CultureS Shanghai Décembre 2019 »
  3. a et b (en) « Biomimicry guides the design of Shanghai's new nautilus-shaped museum of natural history », sur The Architect's Newspaper,
  4. a et b « Le Petit Journal »

Liens externesModifier