Musée Hébert (Paris)

musée de Paris, France
Musée Hébert
Musée Hébert 2013-09-22 19-42-49.jpg
Informations générales
Type
Musée d'art, musée national (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Ouverture

fermé depuis 2004
en attente de travaux
Fermeture
Gestionnaire
Visiteurs par an
2 530 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Collections
Peinture
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
85 rue du Cherche-Midi
75006 Paris
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte du 6e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 6e arrondissement de Paris
Red pog.svg

Le Musée Hébert de Paris est un musée d'art monographique labellisé Musée de France[1] crée grâce à l'initiative de René Patris-d'Uckermann, fils adoptif de Gabrielle Hébert et héritier en ligne directe du peintre français Ernest Hébert (1817-1908), et à sa généreuse donation faite en 1978 aux musées nationaux de France. Installé dans un ancien hôtel particulier (XVIIIe siècle) situé 85, rue du Cherche-Midi dans le 6e arrondissement de Paris le musée Hébert est dédié au souvenir de l'artiste et à la conservation d'une partie de ses œuvres ainsi que d'objets lui ayant appartenu. Il est, depuis 2004, administré par le musée d'Orsay[2] et fermé au public[3] en attente de travaux de consolidation et de mise en sécurité.

Il convient de ne pas le confondre avec le musée Hébert de La Tronche dans la périphérie de Grenoble.

Histoire et descriptionModifier

L'hôtel particulier qui abrite le musée Hébert est dit petit hôtel de Montmorency pour le distinguer du grand hôtel de Montmorency-Bours situé dans la même rue (no 89). Il a été constitué en 1743 par rassemblement de plusieurs maisons[réf. nécessaire]. Ses façades sur rue (du Cherche-Midi et Jean-Ferrandi) sont protégées au titre de monument historique en vertu de l'arrêté du [4].

Le musée est consacré à l'œuvre d'Ernest Hébert (1817-1908), peintre renommé de la deuxième moitié du XIXe siècle, notamment pour ses portraits mondains.

Depuis 2004, le musée Hébert est rattaché à l’Établissement public du musée d’Orsay[5]. Il fait partie de l’Établissement public des musées d'Orsay et de l'Orangerie, créé le [6].

À la suite d'une dégradation importante des structures de l'immeuble, le musée est fermé depuis 2004[7]. À propos de cette fermeture, Colette de Wiljes relate, dans un article paru dans Le Bulletin d'information de SOS Paris, que le donateur a offert l'immeuble et ses collections à l'État ainsi que deux immeubles de rapport pour financer le fonctionnement du musée. Ces deux biens ont été attribués à deux entités administratives différentes. D'une part le musée d'Orsay recevait la charge du musée ; d'autre part la Fondation de France les bénéfices des immeubles[8]. De nos jours, le musée d'Orsay ne veut pas payer la rénovation du musée.[réf. nécessaire]

Notes et référencesModifier

  1. au sens de la loi n°2002-5 du 4 janvier 2002
  2. Notice Statut sur le site officiel du musée d'Orsay musée-orsay.fr consulté le 13 avril 2020 (lire en ligne).
  3. Notice Musée Hébert sur le site officiel du musée d'Orsay musée-orsay.fr consulté le 13 avril 2020 (lire en ligne.
  4. Notice no PA00088650, base Mérimée, ministère français de la Culture
  5. Décret n°2003-1300 du 26 décembre 2003 portant création de l'Etablissement public du musée d'Orsay et du musée de l'Orangerie., (lire en ligne)
  6. Décret n° 2010-558 du 27 mai 2010 relatif à l'Etablissement public du musée d'Orsay et du musée de l'Orangerie, (lire en ligne)
  7. Cf. Article du Journal des Arts :« Yves Badetz prend la tête du musée national Hébert », 11 octobre 2012.
  8. Colette de Wiljes, Musée Hébert : imbroglio juridique et financier, In Le bulletin d'information de SOS Paris - Protection du patrimoine et du cadre de vie, No 94, juin 2015, p. 6.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :