Ouvrir le menu principal

Musée Despiau-Wlérick

musée français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wlérick.
Musée Despiau-Wlérick
Musée Despiau.JPG
Musée Despiau-Wlérick, vue extérieure
Informations générales
Ouverture
Visiteurs par an
7 654 (2003)
7 426 (2004)
11 315 (2005)
7 761 (2006)
14 177 (2007)[1]
Site web
Collections
Collections
Sculpture figurative de la première moitié du XXe siècle
Bâtiment
Article dédié
Protection
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
6 place Marguerite de Navarre
40000 Mont-de-Marsan
Coordonnées
Localisation sur la carte des Landes
voir sur la carte des Landes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le musée Despiau-Wlérick de Mont-de-Marsan est un musée des beaux-arts municipal, plus précisément une glyptothèque, contrôlé par l'État. Il ouvre en 1968, c'est le seul musée français consacré exclusivement à la sculpture figurative de la première moitié du XXe siècle. Il est situé dans le donjon Lacataye, sur la place Marguerite de Navarre.

PrésentationModifier

Dès sa création, le musée choisit son orientation : poursuivre et amplifier la connaissance de l’œuvre des deux sculpteurs montois dont il porte le nom et élargir la collection au thème de la sculpture figurative française de l’entre-deux-guerres. Cette politique place ainsi le musée dans la période chronologique située entre celle du musée d’Orsay et celle développée par le musée national d’Art moderne. Et c’est ainsi qu’ont été sauvées de l’oubli de nombreuses œuvres de cette époque.

Collections du muséeModifier

Autour des hôtes privilégiés du musée, Charles Despiau (1874-1946) et Robert Wlérick (1882-1944), tous deux nés à Mont-de-Marsan, sont présentés des sculpteurs indépendants et une centaine d’artistes classiques ou modernistes du début du XXe siècle. Parmi eux, Henri Lagriffoul, dont quatre grands bas-reliefs en bronze doré sont exposés. Ils étaient placés originellement[2] à l'intérieur du Palais de Chaillot, construit pour l’Exposition internationale de 1937. Également exposées, deux statuettes en bronze du sculpteur portugais Charles Correia : Cheval à l'amble et Femme nue et des œuvres d'André Greck[3]. En 1983, le fonds d'atelier de Pierre Traverse (1892-1979) est légué au musée. En mars 2018, les héritiers du domaine de La Savane à Capbreton du comte Clément d’Astanières ont légué l’essentiel des œuvres de cet artiste qui leur étaient revenues, au musée : 19 sculptures et 35 tableaux ou aquarelles.

Expositions temporairesModifier

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Veille Info Tourisme, p. 107
  2. Les quatre bas reliefs furent déposés[Où ?] dans les années 60 et furent confiés au musée en 1982
  3. Panneau d'information du musée Despiau-Wlérick, à Mont-de-Marsan
  4. Flyer 2017 du Musée

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier