Murchison Widefield Array

radiotélescope

Le Murchison Widefield Array, aussi connu sous l'acronyme MWA, est un radiotélescope basses fréquences géant, situé à Meekatharra en Australie-Occidentale[1] qui a été officiellement mis en service le [2], dont le but est d'approfondir l'étude de l'univers depuis sa naissance[3].

Il est le premier bloc d'un projet plus vaste, le super-radiotélescope appelé le Square Kilometre Array (SKA)[4], qui sera composé de 3 000 antennes. Ce projet a été construit pour un coût de 51 millions de dollars australiens (soit environ 36 millions d'euros)[2].

Le MWA génère d'immenses quantités de données, récupérées sur les premières formations de galaxies[5].

MissionModifier

 
Une des très nombreuses dalles formant le MWA

Le MWA est l'un des trois télescopes désignés comme précurseur pour le Square Kilometre Array, le plus grand et le plus sensible radiotélescope du monde[6].

Le MWA abordera des questions sur l'Univers, y compris comment les premières étoiles et galaxies se sont formées après le Big Bang, comment l'énergie sombre accélère l'expansion de l'Univers, le rôle du magnétisme dans le cosmos, la nature de la gravité et de la recherche de la vie au-delà de la Terre[6].

ConstructionModifier

En 2010, 4,6 millions de dollars australiens sont accordés pour le MWA. Cette somme doit permettre la construction et le démarrage de l'exploitation du radiotélescope à l'Observatoire de Radioastronomie Murchison (Murchison Radio-astronomy Observatory - MRO), la mise en place de l'infrastructure sur le site, la préparation en besoins électriques et les besoins pour la mise en place des réseaux pour l'ensemble du projet[7].

L'achèvement du MWA est réalisé après huit ans de travail, le , par un consortium international de 13 institutions de quatre pays (Australie, Inde, Nouvelle-Zélande et États-Unis)[8], dirigés par l'université de Curtin australienne[9].

Après une phase de préparations et de tests, le MWA est mis sous tension dès le et commence officiellement ses observations de l'Univers[6]. Plus de 350 astronomes et ingénieurs ont collaboré pour rendre le projet une réalité[6].

Il est composé de 512 dalles, soit plus de 8 000 antennes individuelles.

FonctionnementModifier

Le MWA opère dans la gamme de fréquences 80300 MHz[10],[11].

Lors du fonctionnement à pleine capacité du radiotélescope, à l'origine il produit l'équivalent d'un film de deux heures en HD toutes les 10 secondes (environ 4 Go toutes les 10 secondes)[9] mais ses capacités peuvent être accrues, et bien qu'impratique pour des raisons de stockage, il peut traiter 8 Go par seconde[12]. Ces données filtrées et extraites - en temps réel - sont le résultat du challenge auquel les équipes scientifiques ont dû faire face car le flux de données brutes est de 72 térabits par seconde, soit 120 millions de disques Blu-ray par jour[13].

Partenaires du projetModifier

Le projet MWA est composé des partenaires suivants, dans aucun ordre particulier :

Le financement du MWA à ce jour (à la date de mise sous tension du ) a été fourni par les institutions partenaires et par des dotations provenant d'organismes de financement nationaux  : National Science Foundation des États-Unis, l'Australian Research Council (ARC), National Collaborative Research Infrastructure Strategy (NCRIS), Australia-India Strategic Research Fund Overview (AISRF) et le support de Raman Research Institute (RRI) pour MWA en Inde.

RéférencesModifier

  1. (en) Bernard Lane, « Murchison Widefield Array telescope to take us back in time », sur www.theaustralian.com.au (The Australian), (consulté le )
  2. a et b (en) Lyndall Bell, « Murchison Widefield Array ... what the? », sur www.abc.net.au, (consulté le )
  3. « Photo du jour : Mission Meekatharra », sur news.fr.msn.com, (consulté le )
  4. (en) « Radio astronomy and SKA », sur www.commerce.wa.gov.au (Departement of Commerce), (consulté le )
  5. (en)« IBM fait fonctionner un radiotélescope de nouvelle génération pour aider à sonder les origines de l’univers », sur www.ibm.com, (consulté le )
  6. a b c et d (en)« One of the SKA precursors begins work and takes us a step closer to the Big Bang - SKA Telescope », sur www.skatelescope.org, (consulté le )
  7. (en) « $4.6M awarded towards the Murchison Widefield Array », sur www.icrar.org (International Centre for Radio Astronomy Research), (consulté le )
  8. (en) « Remote radio telescope captures first images », sur www.smh.com.au, (consulté le )
  9. a et b (en) « New radio telescope could save world billions », sur www.icrar.org (International Centre for Radio Astronomy Research), (consulté le )
  10. [PDF](en) « Real-Time Calibration of the Murchison Widefield Array », sur mwa-lfd.haystack.mit.edu (consulté le )
  11. [PDF](en) « The Murchison Widefield Array in search of ‘the dreamtime’ », sur www.currentscience.ac.in (consulté le )
  12. (en) « Powering the Murchison Widefield Array (MWA) », sur Flickr (consulté le )
  13. (en) Lisa Harvey-Smith, « CSIRO launches the ASKAP telescope – and a new chapter for radio astronomy begins », sur www.theconversation.com, (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier