Ouvrir le menu principal

Les moteurs JTD (1997) Multijet ou MJet (2003) et Mutltijet II ou MJet II (2009) sont des moteurs Diesel de dernière génération utilisant le système d'injection common rail inventé et développé par les laboratoires de R&D du groupe Fiat Auto.

La première berline à recevoir un moteur Diesel à injection directe fut la Fiat Croma 2,0l Tdid en avril 1988 suivi par l'Austin MONTEGO quelques mois plus tard en coopération avec Bosch. L'injection directe à rampe commune (common rail) a été introduite avec l'Alfa Romeo 156 en octobre 1997.

Caractéristiques du MultijetModifier

Cette technique Multijet marque un progrès par rapport à la rampe commune classique (Common rail) car on passe d'une injection par cycle à plusieurs injections par cycle, cinq actuellement sur les moteurs MultiJet et huit sur les MultiJet II. On passe donc de l'UniJet (appelé JTD chez FIAT) au MultiJet.

Par rapport au système Common Rail apparu en octobre 1997 et qui injecte du gazole une fois par cycle, le Multijet prévoit jusqu'à cinq injections par cycle et huit injections sur Multijet II. Parmi ces cinq injections successives, la première injection, appelée Préinjection vise principalement à réduire le bruit et les vibrations. La dernière injection, appelée Postinjection vise à réduire les émissions polluantes tandis que parmi les trois autres injections, on trouve l'injection principale qui donne sa puissance au moteur. Ces cinq injections par cycle sont un maximum. Ainsi, ce nombre peut être inférieur, ce qui est le cas à pleine charge et/ou à haut régime. Les 3 injections supplémentaires sur Multijet II visent pour 2 d'entre elles une meilleure régénération du filtre à particule, la dernière épaulant l'injection principale dans le but de réduire davantage le bruit et les émissions polluantes. Plusieurs injections par cycle contribue également à un meilleur fonctionnement du moteur à froid. Cette évolution de l'injection directe par rampe commune permet d'améliorer encore les prestations du moteur Diesel, en particulier aux régimes les plus bas. Les émissions polluantes sont réduites ainsi que le bruit. Le temps écoulé entre deux injections a pu être réduit à seulement 150 µs (0,00015 s) et la quantité minimale de gazole injecté est descendue de 2 mm3 à moins de 1 mm3. La consommation est également en baisse.

Les injections sont gérées par une centrale électronique très sophistiquée capable de recalculer en temps réel et de modifier en permanence la logique de l'injection sur la base des trois paramètres suivants :

  • le régime du moteur,
  • le couple nécessaire,
  • la température du liquide de refroidissement.

Les pressions d'alimentation du gazole sont, pour le moment, limitées à 1.400 bar pour un moteur de 70 ch, et à 1.600 bar pour un moteur de 90 ch et plus.

Les différentes versions des moteurs Fiat MJTDModifier

Le système Multijet est actuellement installé sur six moteurs :

  • Fiat 1.3 16v 4 cylindres - 69 ou 75 ch, 145 à 190 Nm selon la version et le type d'utilisation,
  • Fiat-Lancia 1.3 16v 4 cylindres - 90 ou 105 ch, 200 Nm,
  • Fiat-Lancia-Alfa Romeo 1.3 16v 4 cylindres FAP multijet II - 95 ch/4000 tr/min, 200 Nm/1500 tr/min
  • Fiat-Alfa Romeo 1.9 8v 4 cylindres - 120 ch - 260 à 280 Nm,
  • Fiat-Alfa Romeo 1.9 16v 4 cylindres - 140 à 150 ch, 305 à 320 Nm,
  • Fiat-Lancia-Alfa Romeo 2.4 20v 5 cylindres - 185 à 210 ch - 330 à 400 Nm,

Le nouveau Fiat 1.9 JTD Twin StageModifier

En juin 2007, Fiat Powertrain Technologies - FPT - a présenté la dernière évolution de son moteur 1.9 à double étage de turbo, baptisé 1.9 JTD Twin Stage. Ce moteur équipe depuis l'automne 2007 la nouvelle Saab 9-3 TTiD et depuis l'été 2008 la Lancia Delta III.

Ce moteur common rail Multijet comporte deux turbines de tailles différentes intégrées dans un même module. La première turbine plus petite est destinée aux bas régimes grâce à sa très faible inertie et ses réponses immédiates, la plus grosse prend le relais pour les fortes puissances qui atteignent 180 et 190 ch à 4000 tr/min avec un couple de 400 Nm à 2.000 tr/min.

Ce nouveau moteur sera le premier Diesel au monde à afficher une puissance spécifique réelle de 100 chevaux au litre tout en respectant les très sévères normes Euro 5. Les versions 190 ch et leurs futures évolutions devraient être réservées aux seules marques du groupe Fiat Auto.

Caractéristiques techniquesModifier

1.3 16vModifier

Ce moteur a été présenté en août 2003, et respectait déjà la norme Euro 4, avec plus d'un an d'avance. En juillet 2007, la version Euro 5 est présentée lors du lancement de la nouvelle Fiat 500 II.

CaractéristiquesModifier

  • Poids : 130 kg
  • Longueur × hauteur : 50 cm × 65 cm
  • Cylindrée : 1248 cm3
  • Nombre de cylindres : 4 en ligne - 4 soupapes par cylindre
  • Alésage × course : 69,6 mm × 82 mm
  • Puissance : jusqu'à 77 kW - 105 ch - à 4000 tr/min
  • Couple : 200 Nm à 1750 tr/min
  • Distribution : entrainement par chaîne

Suralimentation par turbine à géométrie fixe - 70/75 ch - ou variable - 85, 90 / 105 ch - et Intercooler.

Modèles actuels équipés de ce moteurModifier

Version 70chModifier
Version 75chModifier
Version 85chModifier
Version 90chModifier
Version 95chModifier
Version 105chModifier

1.6 16vModifier

Ce moteur a fait son apparition sous le capot de la Fiat Bravo au début de l'année 2008. Le turbo est à géométrie fixe sur les versions de 90 et 105 ch tandis que la version de 120 ch est équipée d'un turbo à géométrie variable.

CaractéristiquesModifier

  • Poids : ?? kg
  • Longueur × hauteur : ??
  • Cylindrée : 1 598 cm3
  • Nombre de cylindres : 4 cylindres en ligne - 4 soupapes par cylindre
  • Alésage × course : 79,5 mm × 80,5 mm
  • Puissance : 90, 105 et 120 ch à 4 000 tr/min
  • Couple : respectivement 29,5 et 32 mkg à 1 500 tr/min

Modèles actuels équipés de ce moteurModifier

Version 90chModifier
Version 105chModifier
Version 120chModifier

1.9 8v et 16vModifier

Première série de ce moteur présentée en mars 1996. Version 16v en septembre 2003, alors conforme à la norme Euro 3. Nouvelle version en septembre 2005 : Euro 4. Nouvelle version 170/180/190ch en 2007-2008 conforme à Euro 5.

CaracteristiquesModifier

  • Poids : 181 kg
  • Longueur × hauteur : 47 cm × 69 cm
  • Cylindrée : 1910 cm3
  • Nombre de cylindres : 4 en ligne - 2 ou 4 soupapes par cylindre
  • Alésage × course : 82 mm × 90,4 mm
  • Puissance : jusqu'à 139 kW - 190 ch (16v) à 4000 tr/min
  • Couple : 410 Nm à 2000 tr/min
  • Pollution : Euro 4 - 149 g/km CO2

Modèles actuels équipés de ce moteurModifier

Version 80chModifier
Version 90chModifier
Version 100chModifier
Version 105chModifier
Versions 115, 126 et 140chModifier
Version 120chModifier
Version 130chModifier
Version 150chModifier
Version 170chModifier
Twin Stage version 180chModifier

2.0 16vModifier

Ce nouveau moteur est étrenné par la Lancia Delta à l'été 2008 et conforme aux normes Euro 5.

CaracteristiquesModifier

  • Poids : kg
  • Longueur × hauteur : cm × cm
  • Cylindrée : 1956 cm³
  • Nombre de cylindres : 4 en ligne - 4 soupapes par cylindre
  • Alésage × course : 83 mm × 90,4 mm
  • Puissance : 165 ch/121,3 kW à 4000 tr/min
  • Couple : 367 Nm à 1750 tr/min
  • Pollution : Euro 5 - 139 g/km de CO2

Modèles actuels équipés de ce moteurModifier

2.4 20vModifier

Première série de ce moteur présentée en mars 1996. Version 175 ch en septembre 2003, alors conforme à la norme Euro 3. Version 185 ch en septembre 2005 et 210 ch en juin 2007 : Euro 4.

CaractéristiquesModifier

  • Poids : 210 kg
  • Longueur × hauteur : 56 cm × 67 cm
  • Cylindrée : 2387 cm³
  • Nombre de cylindres : 5 en ligne - 4 soupapes par cylindre
  • Alésage × course : 82 mm × 90,4 mm
  • Puissance : 185 ch à 4000 tr/min ou 154 kW - 210 ch à 4000 tr/min
  • Couple : 400 Nm à 1500 tr/min

Modèles actuels équipés de ce moteurModifier

Version 150chModifier
Version 175chModifier
Version 185chModifier
Version 200chModifier
Version 210chModifier