Mulhouse Olympic Natation

club de natation en France

Le Mulhouse Olympic Natation (MON) est un club français de natation basé à Mulhouse dans le Haut-Rhin. Le club est créé le par la fusion des sections de natation du Cercle des nageurs de Mulhouse, de l'AS Mulhouse, de l'US Mulhouse et du Sporting Mulhouse.

Histoire, Affaires Judiciaires modifier

Dans les années 2000, grâce au pôle France encadré notamment par Lionel Horter, lui-même ancien nageur du club, plusieurs nageurs et nageuses ont glané des titres nationaux et internationaux.

Après sept millions d’euros de dépenses financées par des fonds publics, un nouveau centre d'entrainement est inauguré en 2011 par Jean-Marie Bockel[1]. Celui ci reste à l'usage exclusif du Mulhouse Olympic Natation[2].

Le club est divisé en deux entités en 2013 : d'un côté l'association qui s'occupe de la partie « compétitions » et de l'autre, une société appartenant à la famille Horter et gérant les aspects « loisirs »[1]. Mais quelques années plus tard, la confusion des comptes se voit soulignée, les subventions de l'association servant à financer et développer la société (MON Club)[1],[3], par l'intermédiaire de diverses « sociétés satellites »[4]. Au delà de cette irrégularité, la Chambre régionale des comptes publie en 2017 un rapport dénonçant d'autres problèmes dans les comptes du MON[1] ; il sera suivi d'un second rapport[4]. D'autres montages financiers, imbriquant parfois plusieurs entreprises et l'association, sont révélés, ainsi que des salaires étonnants, des voyages au soleil au frais du club ou d'autres dépenses inhabituelles[1].

Entre les Jeux olympiques de 2012 et ceux de 2016, la famille Horter est au sommet de leurs succès respectifs : Marie Octavie est vice-présidente de la Fédération française de natation et son fils, Lionel, est à la tête de l’équipe de France puis « directeur technique national » jusqu'en , époque où il démissionne[1]. Entre-temps Yannick Agnel part des États-Unis où il s'entraine et arrive à Mulhouse en 2014[5] ; cette même année, Coralie Balmy quitte le MON avec des impayés de la part du club[1]. En , Amaury Leveaux intègre de nouveau son club d'origine[6].

Depuis quelques années, le club, ainsi que les membres de la famille Horter, sont confrontés à des procédures judiciaires[1] : une plainte pour « escroquerie » est déposée par une ancienne élève en sport-étude, procédure classée, puis ouverte de nouveau[7] ; d'autres plaintes, concernant des surfacturations, sont également déposées[1] ; début 2020, une enquête est ouverte par la procureure de la République de Mulhouse et la brigade financière de la PJ de Mulhouse est saisie du sujet[8]. Détournements de fonds, fraude fiscale, abus de biens sociaux, recel, « mouvements d’argent difficilement compréhensibles », les comptes sont dans le viseur de la justice[2]. En parallèle de ces affaires, la dimension politique de ces affaires est remarquée[1],[3], dont la promiscuité avec Roxana Maracineanu qui reconnait une liaison intime avec son entraineur dans son entretien avec Pierre-Emmanuel Luneau-Daurignac publié dans l'ouvrage: L'entraineur et l'enfant: les abus sexuels dans le sport. le tout avec des résultats sportifs en nette baisse[2]. Début octobre 2020, une enquête menée par la cellule d'investigation de Radio France avait dénoncé les agissements des parents et du frère de Lionel Horter. Il y est reproché à Lionel Horter une mauvaise gestion de l'argent public, un cumul illégal d'emplois publics et privés et le non-versement de sommes contractuellement dues.

Les soutiens politiques s'effritent[2] et « se dérobent »[9] : à la demande de la région Grand Est fin 2020, un cabinet doit effectuer un rapport sur l'état du club, doublé d'un second audit émanant d'une demande de l'agglomération[4] ; le mélange, de la part de membres de la famille, entre fonctions privées et publiques est particulièrement souligné dès le départ[1]. Les conclusions de ce rapport d'une trentaine de pages font que l'agglomération de Mulhouse annonce, en , vouloir retirer les conventions établies avec le MON au [2],[10] ; la lecture de l'audit situationnel montre une « situation financière très dégradée », des « comptes systématiquement déficitaires » et ce, malgré les larges fonds publics aidant à la gestion du club[2]. Comme anticipé, les relations financières opaques, « mélange des genres » entre la société et l'association, sont un point qui apparait dans le rapport[2], ainsi que plusieurs déficiences comptables : « rien n'était écrit » affirme en complément Laetitia Choux, concernant les relations financières entre l'association et les nageurs[4].

Au delà de cette irrégularité, la Chambre régionale des comptes publie en 2017 un rapport dénonçant d'autres problèmes dans les comptes du MON[1] ; il sera suivi d'un second rapport[4], en juin 2023 : ce rapport porte précisément sur le contrôle des comptes et sur la gestion de l'association Mulhouse Olympic Natation. Il détaille notamment différentes irrégularités. Il stipule que Lionel Horter, qui exerce l’emploi non statutaire de directeur général de l’association MON, coûte à l'association jusqu’à 161 000  en 2019.

Entre-temps, le Mulhouse Olympic Natation est condamné à payer 60 000 euros à Yannick Agnel en à la suite d'une plainte déposée l'année précédente[4]. L'affaire part en appel en 2022[11] et le jugement est confirmé[12]. Ce litige est le point de départ qui met en lumière le MON auprès des médias car en 2021, Naome Horter, fille de Lionel Horter, dépose plainte ; le nageur se voit mis en examen en [4].

Laurent Horter, le fondateur, meurt en avril 2022[13]. Trois générations de la famille Horter se sont alors succédé à la tête du MON[14], « une histoire de famille » comme l'écrit Amaury Leveaux[15], au fonctionnement paternaliste mais aussi « à la gueule du client » comme le précisent certains parents des élèves[4]. Cette même année (2022), la société tant décriée MON Club est liquidée alors que la gestion a été retirée à la famille Horter[9]. L'enquête préliminaire ordonnée par le tribunal d'instance de Mulhouse débouche sur un procès pour abus de confiance, abus de biens sociaux, et recel, initialement prévu en novembre 2023, reporté en janvier 2024.

Entraîneurs modifier

  • Entraineurs → Lionel Horter (Directeur sportif du MON) - Nicolas Horter
  • Techniciens sportifs → Thibault Bayrac

Nageurs au M.O.N modifier

Années 1980 et 1990 modifier

Années 2000 modifier

Transferts des nageurs modifier

Palmarès modifier

Championnats de France de natation modifier

Année Médaille d'or   Médaille d'argent   Médaille de bronze  
2000 1 (Nicolas Rostoucher) 0 1 (Nicolas Rostoucher)
2001 6 1 (Nicolas Rostoucher) 3
2002 6 (dont 3 de Marion Perrotin) 6 (dont 3 de Aurore Mongel en papillon) 1 (dont Vanessa Darnois)
2003 7 2 4 (dont 1 relais homme)
2004 7 3 1 Nicolas Rostoucher
2005 6 (dont 1 relais homme) 5 (dont 5 hommes) 2 (1 relais)
2006 7 (1 relais) 4 3
2007 1 (Aurore Mongel) 5 4 (1 relais homme)
2008 7 2 2 (1 relais homme)
2009 2 (Aurore Mongel) 1 (Aurore Mongel) 3
2010 5 (2 Aurore Mongel & 3 Sébastien Rouault) 1 (Aurore Mongel) 2

Références modifier

  1. a b c d e f g h i j k et l « à Mulhouse, les dérives d’un des grands clubs de natation français », sur Franceinfo, (consulté le )
  2. a b c d e f et g Sylvain Tronchet, « Natation : à Mulhouse, la famille Horter poussée vers la sortie », sur francebleu.fr, (consulté le )
  3. a et b « Pratiques douteuses au Mulhouse olympic natation », sur lequipe.fr, (consulté le )
  4. a b c d e f g et h Anizon, p. 44.
  5. A. S., « Natation: épanoui à Mulhouse, Yannick Agnel entame une nouvelle aventure », sur lepoint.fr, (consulté le )
  6. « Natation : Amaury Leveaux retourne s'entraîner à Mulhouse », sur challenges.fr, (consulté le )
  7. « Le Mulhouse Olympic Natation mis en examen pour «tentative d’escroquerie» », sur dna.fr, (consulté le )
  8. « Mulhouse : enquête sur la gestion du prestigieux club de natation MON », sur sudouest.fr, (consulté le )
  9. a et b Anizon, p. 45.
  10. Alain Cheval, « MON : Mulhouse Alsace agglomération reprend les commandes du bassin »  , sur lalsace.fr, (consulté le )
  11. « Natation : Yannick Agnel et le Mulhouse Olympic Natation soldent les comptes au tribunal », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  12. « Yannick Agnel gagne à nouveau en appel face au Mulhouse Olympic Natation », sur lemonde.fr, (consulté le )
  13. « Laurent Horter, fondateur du Mulhouse Olympic Natation, est mort », (consulté le )
  14. Anizon, p. 42.
  15. Anizon, p. 43.

Presse modifier

  • Emmanuelle Anizon, « Un club en eau trouble », L'Obs, no 3039,‎ , p. 42-45 (ISSN 0029-4713).  
  • Mario Di Stefano, « A propos de « L’entraineur et l’enfant » », Alterpresse68,‎ (ISSN 2680-8285, lire en ligne).  

Lien externe modifier