Ouvrir le menu principal

Mr. Majestyk

film américain réalisé par Richard Fleischer et sorti en 1974
Mr. Majestic
Titre original Mr. Majestyk
Réalisation Richard Fleischer
Scénario Elmore Leonard
Acteurs principaux
Sociétés de production Mirisch Corporation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventure
Durée 103 min
Sortie 1973

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mr. Majestic (ou Mr. Majestyk) est un film américain réalisé par Richard Fleischer et sorti en 1973. Charles Bronson y incarne le personnage de Vince Majestyk.

Sommaire

SynopsisModifier

Vince Majestyk dirige une exploitation de pastèques de 65 hectares, où il emploie essentiellement des travailleurs immigrés. Parce qu'il s'est débarrassé par des moyens plutôt expéditifs des complices de Bobby Kopas, qui fait travailler uniquement des Blancs et qui voulait lui imposer ses volontés, Majestyk purge une peine de prison. C'est là qu'il fait la connaissance d'un nommé Frank Renda, un dangereux tueur à gages. Au cours du voyage qui les conduit au tribunal, les complices de Renda attaquent le car, mais c'est Majestyk qui en prend les commandes et le mène à la montagne. Là, menottes aux mains, Renda lui propose un marché... que Vince refuse : il préfère remettre le gangster à la police en échange de sa propre liberté. Mais Renda s'échappe et jure vengeance.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

AnecdoteModifier

Mr. Majestyk est très souvent cité dans les films de Quentin Tarantino. Le réalisateur le cite souvent comme l'un de ses films préférés[1],[2],[3]. Gary Oldman dans True Romance fait référence à la nonchalance de Charles Bronson et Michael Madsen décore sa caravane avec une affiche d’époque du film dans Kill Bill 2.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « The king of crime: How writer Elmore Leonard paved the way for Quentin », sur The Independent, (consulté le 9 juillet 2019)
  2. (en-US) « Is Charles Bronson Tarantino's favourite? », sur The Quentin Tarantino Archives Community, (consulté le 9 juillet 2019)
  3. (en-US) Dave Kehr, « FILM; Charting the Tarantino Universe », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 9 juillet 2019)

Lien externeModifier