Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Mouvement pour le salaire minimum à 15$ l'heure au Québec

Mouvement pour le salaire minimum à 15$ l'heure au Québec
Description de cette image, également commentée ci-après

La grève des employés du Vieux-Port de Montréal de mai à octobre 2016 fut un élément catalysant du mouvement au Québec.

Informations
Date Depuis Octobre 2015
Localisation Drapeau : Québec Québec
Caractéristiques
Organisateurs

Groupes appuyant le mouvement

Revendications
  • Augmentation du salaire minimum à 15$ l'heure au Québec
Types de manifestations Manifestations
Campagnes publicitaires

Au Québec, le Mouvement pour le salaire minimum à 15$ l'heure est composé de l'ensemble des groupes, syndicats, parti et coalitions appuyant la hausse du salaire minimum des travailleurs québécois à 15$CAN de l'heure. Cette mobilisation, qui a pris racine dans la province à la fin 2015, est inspirée du Mouvement Fight for $15 aux États-Unis.

Le mouvement est appuyé par des syndicats ouvriers comme la CSN[1], la CSD[5] et la FTQ[3] et des partis politiques comme Québec Solidaire[2] et le Parti Québécois[4]. Le mouvement, en conjonction avec la grève des employés du Vieux-Port de Montréal de mai à octobre 2016 , prend de l'ampleur à la fin de 2016.

Sommaire

ContexteModifier

Depuis le 1er mai 2016, le salaire minimum est de 10,75 $ l'heure au Québec.

Historique du mouvementModifier

Le 10 novembre 2015, une manifestation comptant une quarantaine de personnes pour l'implantation du salaire minimum à 15$ l'heure se déroule devant le bureau du premier ministre Couillard à Montréal[6],[7].

Le 23 mars 2016, des employés de Chartwell Québec et membres du Conseil général du Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES-FTQ) manifestent devant les bureaux québécois de l'entreprise à Montréal pour obtenir un salaire de 15 $ l'heure[8].

Le 15 octobre 2016, plusieurs centaines de membres de syndicats comme la CSN et FTQ, des groupes de travailleurs, des organismes antipauvreté, des étudiants et des membres de Québec solidaire et du Parti québécois se rassemble à Montréal pour manifester pour l’augmentation du salaire minimum à 15 $ l'heure[9].

Le 30 novembre 2016, les déléguées du 31e congrès de la FTQ se sont prononcés en pour faire du salaire minimum à 15 $ l’heure l’une des priorités de leurs futures négociations[10]

AppuisModifier

Partis politiquesModifier

Québec SolidaireModifier

Lors de l'élection partielle dans Saint-Henri-Sainte-Anne en 2015, la candidate de Québec solidaire Marie-Eve Rancourt se prononce en faveur salaire minimum à 15$ l'heure pour lutter contre la pauvreté dans sa circonscription[11].

Lors du caucus présessionnel de Québec Solidaire du 28 au 30 août 2016, Manon Massé déclare que la hausse du salaire minimum à 15$ l'heure au Québec est l'un des dossiers prioritaires du parti[2].

Parti QuébécoisModifier

À compter de mai 2016, le Parti Québécois appuie officiellement une hausse du salaire minimum à 15 $ l'heure. Dans un communiqué[12] émis par la formation politique de centre-gauche, les députés du PQ «approuvent l’étude d’un projet de loi qui porterait sur le rehaussement progressif du salaire minimum, jusqu’à atteindre un objectif de 15 $ l’heure», suite au dépôt de la motion des députés de Québec solidaire.

Dans le milieu financierModifier

En novembre 2015, l'ancien actuaire en chef du Régime de pensions du Canada (RPC) Bernard Dussault se prononce pour une hausse du salaire minimum à 15$ l'heure pour améliorer le sort des retraités[13].

OppositionModifier

Organisations patronalesModifier

Le Conseil du patronat du Québec, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, l'Association des restaurateurs du Québec et le Conseil québécois du commerce de détail se sont tous prononcés contre l'augmentation du salaire minimum à 15$ l'heure.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Confédération des syndicats nationaux - La CSN en campagne pour un salaire minimum à 15 $ l’heure »
  2. a, b et c La Presse Canadienne, « Québec Solidaire: priorité au salaire minimum à 15$ », La Presse,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Catherine Lalonde, « Pleins feux sur la hausse du salaire minimum », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Marie-Renée Grondin, « Le PQ appuie finalement la hausse du salaire minimum à 15$ », Le Journal de Québec,‎ (lire en ligne)
  5. « Salaire à 15$ - Lancement de la campagne 5-10-15 », Centrale des syndicats démocratiques (CSD),‎ (lire en ligne)
  6. Argent, « Un salaire minimum à 15$ de l’heure ? », TVA Nouvelles,‎ (lire en ligne)
  7. Marie Christine Trottier, « Ils veulent un salaire minimum à 15$ », Journal de Montréal,‎ (lire en ligne)
  8. CNW Telbec, « Manifestation devant les bureaux de Chartwell - 15 $ de l'heure, c'est un minimum », CNW Telbec,‎ (lire en ligne)
  9. Radio-Canada avec La Presse canadienne, « Manifestation pour un salaire minimum de 15 $ l'heure », ICI Radio-Canada Télé,‎ (lire en ligne)
  10. ftq.qc.ca, « 31e Congrès de la FTQ : Les congressistes franchissent une nouvelle étape dans la campagne du salaire minimum à 15$ l’heure », Fédération des travailleurs du Québec,‎ (lire en ligne)
  11. André Desroches, « Marie-Eve Rancourt de Québec solidaire », La Voix Pop,‎ (lire en ligne)
  12. « Le Parti Québécois approuve le dépôt d’un projet de loi visant à porter le salaire minimum à 15 $ », sur pq.org, (consulté le 3 février 2017)
  13. François Desjardins, « Vieillir moins pauvrement au Canada », Le Devoir,‎ (lire en ligne)

AnnexesModifier