Ouvrir le menu principal

Mouvement pour l'Europe des libertés et de la démocratie

Mouvement pour l'Europe des libertés et de la démocratie
Image illustrative de l’article Mouvement pour l'Europe des libertés et de la démocratie
Logotype officiel.
Présentation
Présidents Jacek Włosowicz (intérim)[1]
Fondation 2011
Disparition 2015
Siège 18 rue Cler 75007 Paris
Président au Parlement européen Nigel Farage
Députés au Parlement européen 25
Affiliation européenne Groupe Europe libertés démocratie
Idéologie Euroscepticisme[2]
Populisme de droite[2]
National-conservatisme[2]
Couleurs      Turquoise
Site web meldeuropa.com (site archivé)

Le Mouvement pour l'Europe des libertés et de la démocratie (MELD), était un parti politique européen fondé en 2011 par les partis membres du Groupe Europe libertés démocratie au Parlement européen, à l'exception notable du Parti pour l'Indépendance du Royaume-Uni (UKIP) de Nigel Farage. En 2012, il a reçu une subvention du Parlement européen de 621 482 €[3]. Il était affilié à la fondation politique Fondation pour l'Europe des libertés et de la démocratie (FELD), qui a reçu une subvention de 412 361 . Les deux organisations avaient leur siège au 18, rue Cler, à Paris, en France[4]. Le président du parti était Níki Tzavélla. Il a été dissous en 2015 par le Parlement européen en raison de l'utilisation abusive des fonds de l'UE.[5],[6],[7]

Sommaire

Partis membresModifier

Pays Parti Députés européens Parlementaires nationaux
  Autriche REKOS (Die Reformkonservativen)
0 / 18
0 / 183
  Belgique Frank Vanhecke (Sans étiquette)
0 / 21
0 / 150
  Bulgarie Front national pour le salut de la Bulgarie (NFSB)
0 / 17
10 / 240
  France Mouvement pour la France
0 / 74
1 / 577
  Grèce Alerte populaire orthodoxe (Λαϊκός Ορθόδοξος Συναγερμός)
0 / 21
0 / 300
  Pays-Bas Daniël van der Stoep (Article 50 (en))
0 / 26
0 / 150
  Pologne Pologne solidaire (Solidarna Polska)
0 / 51
0 / 460
  Slovaquie Parti national slovaque (Slovenská národná strana)
0 / 13
15 / 150

Ces partis formaient de 2009 à 2014 avec le Parti pour l'Indépendance du Royaume-Uni (UKIP) le Groupe Europe libertés démocratie au Parlement européen.

Aux élections européennes de 2014, seuls deux de ces partis conservent des députés européens : UKIP (Royaume-Uni) et Ordre et justice (Lituanie). Nigel Farage parvient cependant à reformer un groupe parlementaire autour de son parti : le groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe avec de nouveaux alliés, et notamment le Mouvement 5 étoiles de Beppe Grillo.

Anciens partis membresModifier

SourcesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Movement for a Europe of Liberties and Democracy » (voir la liste des auteurs).

RéférencesModifier

  1. « MELD » MEMBERS », archive.fo,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mai 2017).
  2. a b et c Wolfram Nordsieck, « Parties and Elections in Europe », sur www.parties-and-elections.eu (consulté le 27 mai 2017).
  3. Political Structures Financing Unit, « Grants from the European Parliament to political parties at European level 2004-2012 », European Parliament, (consulté le 26 août 2012).
  4. Political Structures Financing Unit, « Grants from the European Parliament to political foundations at European level 2008-2012 », European Parliament, (consulté le 26 août 2012).
  5. (en) Nikolaj Nielsen, « Danish far-right MEP ordered to return €400,000 », euobserver.com,‎ 10. may 2016 (lire en ligne, consulté le 27 mai 2017).
  6. (en-US) Harry Cooper, « Polish minister faces call to quit over party funding », POLITICO,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mai 2017).
  7. Henriette Jacobsen, « European Parliament tells MEP to return €400,000 », EURACTIV.com,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier