Mouvement juif libéral de France

Le Mouvement juif libéral de France (MJLF) est une association cultuelle et culturelle juive libérale affiliée à la World Union for Progressive Judaism.

Mouvement juif libéral de France
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays
Organisation
Fondateurs
Roger Benarrosh (d), Daniel Farhi, Colette KesslerVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction
Idéologie
Site web

Créé en 1977, le mouvement promeut la vie religieuse et culturelle juive au travers d'un centre communautaire et de deux synagogues.

HistoireModifier

Le MJLF est créé le par une cinquantaine de familles issue de l'Union libérale israélite de France autour et à l'initiative du rabbin Daniel Farhi, et de Roger Benarrosh et de Colette Kessler, alors président et directrice du Talmud Torah[1],[2]. Les rabbins ayant exercé au MJLF sont Daniel Farhi, Micha Koenig, Oren Postel, Pauline Bebe, Gabriel Farhi, Célia Surget et Stephen Berkowitz[3],[4],[5].

Une première synagogue et maison communautaire est construite en 1980 au 11, rue Gaston-de-Caillavet, dans le 15e arrondissement de Paris, sur le Front-de-Seine, par l’architecte Ionel Schein[6],[7]. Ce bâtiment est situé à quelques centaines de mètres de l'ancien Vel' d'Hiv'. Yann Boissière en est rabbin depuis 2012, après y avoir exercé les fonctions de directeur du Talmud thorah, et Delphine Horvilleur depuis 2008[8],[9].

Une deuxième synagogue est fondée en 1983 au 24 rue du Surmelin dans le 20e arrondissement de Paris. Y ont exercé les rabbins Stephen Berkowitz, Gabriel Farhi et Celia Surget. Depuis , elle a pour rabbin Floriane Chinsky.

L'association culturelle du MJLF est le centre culturel du Mouvement juif libéral de France, CCMJLF. Le MJLF est présidé par Gad Weil depuis .

Association avec l'Union libérale israélite de FranceModifier

Le est annoncée la création de l'association Judaïsme en mouvement (JEM) regroupant dans une « maison commune », le Mouvement juif libéral de France et de l'Union libérale israélite de France[10].

ActivitéModifier

 
Vue du centre communautaire du MJLF (Mouvement juif libéral de France) depuis la dalle Beaugrenelle dans le 15e arrondissement de Paris, en novembre 2011, élévation de la Torah.

Activités religieusesModifier

Il y a des offices de prière le vendredi soir, le samedi matin et les fêtes, et un enseignement religieux.

Le premier vendredi de chaque mois, un office de « Shabbat Alef » pour les enfants, de 2 à 6 ans et leurs familles a lieu, sous forme de conte musical et biblique. Il est suivi du « Shabbat Zimra », office chanté, sur des mélodies traditionnelles ou contemporaines, accompagné par des musiciens.

Activités culturellesModifier

Le CCMJLF organise des cours, des conférences et activités, dont la Journée de la culture et du livre juifs, ainsi que des forums, journées à thèmes, tables-rondes, rencontres inter-confessionnelles. Il publie la revue trimestrielle de pensée et de créativité juive Tenou'a. Créée en 1981 par le rabbin Daniel Farhi, elle est dirigée par le rabbin Delphine Horvilleur.

Notes et référencesModifier

  1. « Notre histoire | MJLF », sur www.mjlf.org (consulté le 25 mars 2019)
  2. « Décès de Roger Benarrosh, cofondateur du Mouvement juif libéral de France », The Times of Israël, (consulté le 30 juin 2019)
  3. « Terouma, une seule construction, plusieurs matériaux », Liberté juive, (consulté le 20 janvier 2017).
  4. Pauline Bebe, Qu'est-ce que le judaïsme libéral ?, Paris, Calmann-Lévy, , 198 p. (ISBN 9782702145562, lire en ligne)
  5. Stéphanie Le Bars, « Prédominant aux Etats-Unis, le judaïsme libéral reste très minoritaire en France », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2019)
  6. Guide des archictures religieuses contemporaines à Paris et en Ile-de-France, Alternatives, (lire en ligne).
  7. (it) Ionel Schein, « Centro comunitario e sinagoga a Parigi », Architettura,‎ (présentation en ligne).
  8. Zineb Dryef, « Delphine Horvilleur, madame la rabbin », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mars 2019)
  9. Vincent Remy, « Le Rabbin Delphine Horvilleur : “Le judaïsme libéral est minoritaire en France” », Télérama,‎ (lire en ligne)
  10. Cécile Chambraud, « Deux communautés juives libérales se regroupent pour « porter une parole juive moderne » », sur Le Monde,

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier