Mouton de Poméranie

race ovine de Poméranie

Mouton de Poméranie
Mouton de Poméranie.
Mouton de Poméranie.
Région d’origine
Région Rügen, Poméranie Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Caractéristiques
Taille Moyenne
Robe Grise
Statut FAO (conservation) Non menacéVoir et modifier les données sur Wikidata
Autre
Diffusion Nationale
Utilisation Viande, entretien paysager

Le mouton de Poméranie, ou poméranien ou mouton poméranien à laine rugueuse (en allemand : Pommersches Rauhwollschaf) est une race ovine ancienne originaire de Poméranie et de l'île de Rügen[1]. Elle est élevée pour sa chair et pour l'entretien paysager[2].

Mouton après la tonte.

HistoireModifier

Il existe depuis au moins trois mille ans[3] dans cette région des moutons de ce type, dits d'abord moutons à laine grise (Grauwollschaf), puis moutons à laine rugueuse (Rauhwollschaf). Cette race a failli disparaître dans la seconde moitié du XXe siècle, à cause de la Seconde Guerre mondiale et de l'expulsion des populations allemandes de la région, et il n'en existe plus qu'une centaine dans les années 1980 en Allemagne. Elle finit par être inscrite à la liste rouge des races en danger extrême d'extinction[4]. Sauvée désormais in extremis, elle est élevée dans tout le pays, mais ses effectifs demeurent faibles.

DescriptionModifier

Le mouton de Poméranie est une race très rustique et résistante, capable de supporter le grand froid et se contentant de fourrage pauvre[5]. Elle est à tête noire sans cornes et à pattes noires[6]. Sa laine est grise, les agneaux naissant noirs. Elle a le haut des pattes couverte de laine et la langue bleue[6].

Les brebis pèsent en moyenne 55 kg et les béliers, 65 kg. La toison donne de 3,5 à 7 kg par an[3].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Phyllis G. Tortora et Robert S. Merkel, Fairchild's Dictionary of Textiles, Fairchild's Publications, 1996, p. 439
  2. Site de la FAO, Description
  3. a et b (de) Site consacré au mouton de Poméranie
  4. (de) Histoire
  5. (de) Ülrich Koglin et Achim Tacke, Landpartie : Im Norden unterwegs, 2001, pp. 47-48
  6. a et b (de) Site des éleveurs de poméranien

Voir aussiModifier