Mount Street

Mount Street
Image illustrative de l’article Mount Street
Situation
Coordonnées 51° 30′ 35″ nord, 0° 09′ 04″ ouest
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Ville Londres
Quartier(s) Mayfair
Début Park Lane
Fin Davies Street
Morphologie
Type Rue
Longueur 540 m

Mount Street est une rue de la ville de Londres.

Situation et accèsModifier

 
Mount Street, côté ouest.

Située dans le district de la Cité de Westminster, dans le quartier de Mayfair, Mount Street s'étend d’ouest en est de Park Lane à Davies Street. À peu près à mi-longueur, elle est coupée par la South Audley Street. La partie ouest de la rue est essentiellement résidentielle ; la partie est est bordée de magasins de luxe, de pubs et de restaurants à la mode. La rue est emblématique du quartier : c’est un lieu de parade et nombreux sont ceux qui s’emploient à y être remarqués car, aujourd’hui comme hier, Mayfair est moins un quartier qu’une manière d’être[1]. Aux beaux jours, les berlines de très grand luxe et les voitures de course italiennes se disputent les places le long des trottoirs.

Selon l’Evening Standard[2], plusieurs maisons de Mount Street et des rues avoisinantes appartiennent à la famille régnante du Qatar, pays dont l'ambassade se situe à proximité.

Au sud de la rue se trouvent les Mount Street Gardens, un jardin public auquel on accède grâce à deux entrées, dont l’une prend la forme d’un passage situé entre les numéros 101 et 103.

La rue est encadrée, à chacune de ses extrémités, par un hôtel de luxe. Il s’agit, à l’ouest, de la résidence hôtelière des Grosvenor House Suites et, à l’est, du palace The Connaught.

Les stations de métro les plus proches sont Marble Arch, où circulent les trains de la ligne   Central, Bond Street, desservie par les lignes   Central   Jubilee et Hyde Park Corner, desservie par la ligne   Piccadilly.

Origine du nomModifier

Le nom de la rue évoque Mount Field, une fortification érigée dans le voisinage, probablement du côté de Carpenter Street[3], pendant la Première révolution anglaise (1642-1651)[4].

HistoriqueModifier

Mount Street a été aménagée dans les années 1885. On relève sur les façades quelques dates (mais pas de noms d’architectes) : 1881, 1887 et 1893. D’un point de vue architectural, et dans le style victorien qui est le sien, la rue se distingue par son unité remarquable[5].

Plusieurs architectes ont œuvré dans la rue, dont le principal est Ernest George (1839-1922).

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

 
Mount Street, côté est.
  • No 34 : la femme de lettres Lady Mary Coke (1727-1811) a habité à ce numéro.
  • No 44 : Audley Mansions, construit en 1884-1886 par l’architecte J. T. Wimperis[6] ; l’acteur Jack Buchanan (1890-1957) a vécu à cette adresse ; une blue plaque a été apposée sur la façade[7].
  • No 54 : maison de ville construite en 1899 par l’architecte Fairfax Blomfield Wade[8] ; cet édifice classé de grade II abrite actuellement la résidence de l’ambassadeur du Brésil.
  • No 89 : le marchand d’art américain Inigo Philbrick, arrêté depuis par le FBI pour avoir escroqué ses clients à la hauteur de 20 millions de dollars, y possède sa propre galerie au début des années 2010[9].
  • No 98 : édifice construit en 1895 ; architecte : Albert John Bolton[10].
  • No 102 : la romancière Fanny Burney (1752-1840) a habité à cette adresse.
  • No 114 : presbytère de l’église de l’Immaculée Conception, communément appelée Farm Street Church ; bâtiment datant de 1886-1887[12].
  • No 120 : Lupus House (1887).

Bâtiment détruitModifier

  • No 103 : à cet emplacement se trouvait la workhouse paroissiale, sorte d’asile de pauvres et de maison de correction, construite en 1725-1726, agrandie dans les années 1780 et démolie en 1886[13].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Paul Morand (Londres, 1933) : « Mayfair est moins un quartier qu’une manière d’être, une façon d’envisager la vie, de savoir tenir son parapluie à la main toute l’année, de ne pas reconnaître quelqu’un qui ne vous a été présenté que cinq ou six fois, de garder son chapeau melon jusqu’en juillet, après le match d’Eton contre Harrow, d’avoir l’accent d’Oxford et de ne pas terminer ses phrases. »
  2. (en) Quatarys buy £40m six storey Mayfair mansion, Evening Standard, 18 mai 2015.
  3. (en) S. Fairfield, The Streets of London, Papermac, 1983 (ISBN 978-0333286494).
  4. (en) Mount Street Gardens, City of Westminster.
  5. (en) Edward Jones et Christopher Woodward, Guide to the Architecture of London, Phoenix, 2013 (ISBN 978-1780224930).
  6. (en) 'Mount Street and Carlos Place: Mount Street, North Side', in Survey of London: Volume 40, the Grosvenor Estate in Mayfair, Part 2 (The Buildings), ed. F H W Sheppard (London, 1980), pp. 321-326. British History Online http://www.british-history.ac.uk/survey-london/vol40/pt2/pp321-326 [accessed 22 April 2018].
  7. C’est d’ailleurs la seule blue plaque de la rue.
  8. (en) 54 Mount Street, Mayfair, London, Royal Institute of British Architects.
  9. « Un jeune arnaqueur expert de l’art contemporain rattrapé par la police », Le Monde, 27 juin 2020.
  10. (en) 96-99 Mount Street, Mayfair, London, Royal Institute of British Architects.
  11. (en) Haute vitrine - Charting Churchill: 105 Mount Street, London.
  12. (en) « Presbytery of the Immaculate Conception Church on Farm Street », sur victorianweb.org.
  13. A History of Mount Street Gardens, panneau à l’entrée du jardin public.