Mount Holyoke College

établissement universitaire américain pour femmes

Mount Holyoke College est une université pour femmes, située à South Hadley, dans le Massachusetts, aux États-Unis. Elle fait partie du groupe des Sept Sœurs, grandes universités américaines s'étant rapprochées en 1927 en vue de promouvoir la formation universitaire pour les femmes.

Mount Holyoke College
Mtholyokeex.JPG
Blanchard Campus Center
Image dans Infobox.
Histoire
Fondation
Statut
Type
Université du premier cycle (Licence)
Disciplines
Sciences humaines, Mathématiques
Fondateur
Président
Sonya Stephens (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Five Colleges (en), Digital Library Federation (en), Center for Research Libraries (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
2 300 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif
843 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Ville
Localisation sur la carte de Massachusetts
voir sur la carte de Massachusetts
Red pog.svg

HistoireModifier

Mount Holyoke College est fondé en 1837 par la pédagogue Mary Lyon — qui en sera la première directrice jusqu'à sa mort en 1849 —, sous le nom de Holyoke Female Seminary[1] ; il deviendra le Mount Holyoke Seminary and College en 1888, puis le Mount Holyoke College en 1895[2]. Cette institution est l'une des plus anciennes universités pour femmes des États-Unis[1] et la plus ancienne de la ligue des Sept Sœurs, groupement d'universités pour femmes fondé à l'origine pour créer une alternative à la Ivy League exclusivement masculine[3]. À ses débuts en 1837, il compte environ 80 étudiantes et, dès 1838, 400 candidatures sont refusées par manque de place dans les locaux[2]. Dès ces premières années, l'institution se dote de davantage de bâtiments et élargit l'offre des disciplines enseignées[2].

Le Holyoke Female Seminary (Séminaire pour femmes de Holyoke) n'a jamais été détenu par un groupe religieux, mais il a été d'abord associé avec le Congrégationalisme de la Nouvelle-Angleterre[1].

L'établissement tient son nom de sa proximité avec le mont Holyoke.

ScolaritéModifier

Les parcours d'enseignement de Mount Holyoke College sont fondés sur les arts libéraux ainsi que les sciences[1]. Les cursus qui mènent à l'obtention du Bachelor of Arts (licence) ont trait aux humanités, à la science, aux mathématiques et aux sciences sociales[4]. Pour les étudiantes plus âgées, le collège propose le parcours « Frances Perkins », du nom d'une ancienne étudiante qui a été la première femme à siéger dans le cabinet présidentiel américain[1].

Mount Holyoke College accueille 2 210 étudiantes en 2018-2019[5].

Mount Holyoke College est classé 20e sur la liste des meilleures universités d'arts libéraux des États-Unis établie en 2018 par le Times Higher Education U.S. College Ranking[4] et 30e sur la liste des « Best liberal arts colleges in the United States 2019 »[5].

Mount Holyoke est membre de la « Pioneer Valley », du Five College Consortium (en) (qui comprend le Amherst College, le Hampshire College (en), le Smith College et l'université du Massachusetts à Amherst )[1],[5], de l'Annapolis Group (en), et de l'Oberlin Group (en). Il fait également partie d'un ensemble d'échanges coopératifs regroupant douze collèges et universités de la Nouvelle-Angleterre[1].

Personnalités liées au collègeModifier

Principales du Mount Holyoke Female SeminaryModifier

Présidentes du Mount Holyoke CollegeModifier

ProfesseursModifier

ÉtudiantesModifier

 
L'astonome Elisabeth M. Bardwell est diplômée en 1866.

ArchitectureModifier

 
Mary Lyon Hall au Mount Holyoke College à South Hadley (Massachusettes), en 2016.

Le campus de Mount Holyoke College s'est agrandi avec le temps et comprend de nombreux bâtiments, dont le Mary Lyon Hall, l'Abbey Memorial Chapel, la Willinston Memorial Library et les Clapp Laboratories et le Mount Holyoke College Art Museum[1]. Ce dernier est l'un des plus anciens musées liés à une université aux États-Unis, il a été fondé en 1876[1]. La Willinston Memorial Library fait, quant à elle, partie des bibliothèques Carnegie.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k et l (en) « Mount Holyoke College | college, South Hadley, Massachusetts, United States », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  2. a b et c (en) « Mary Lyon | American educator », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  3. Irene Harwarth, « Women as Leaders in Women's Colleges », dans Gender and Women's Leadership: A Reference Handbook, SAGE Publications, Inc. (ISBN 9781412960830, lire en ligne), p. 565–573
  4. a et b (en) « Best liberal arts colleges in the United States 2019 », sur Times Higher Education (THE), (consulté le )
  5. a b et c « Mount Holyoke College », Best Colleges U.S.News, sur usnews.com, [lire en ligne], page consultée le 16 janvier 2019.
  6. a et b « Presidents | LITS », sur lits.mtholyoke.edu (consulté le )
  7. (en-US) « ROSWELL G. HAM JR., WROTE ON SUBURBIA », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  8. (en-US) « Richard Glenn Gettell, College President, 76 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  9. (en-US) « Meribeth Cameron, Educator and Expert on China's History », Chicago Tribune,‎ (lire en ligne)
  10. (en-US) « Columbia College Today », sur www.college.columbia.edu (consulté le )
  11. (en-US) « Elizabeth Kennan », sur Mount Holyoke College, (consulté le )
  12. (en-US) « Joanne V. Creighton », sur Mount Holyoke College, (consulté le )
  13. (en-US) « Lynn Pasquerella », sur Association of American Colleges & Universities, (consulté le )
  14. (en-US) « Sonya Stephens named the 19th president », sur Mount Holyoke College, (consulté le )
  15. (es) « La olvidada Concha Albornoz, eterna "amiga de". », sur Amanece Metrópolis,
  16. « Abbie Park Ferguson 1856 », sur www.mtholyoke.edu [lire en ligne]

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :