Yazid ben Mohammed

sultan du Maroc
(Redirigé depuis Moulay Yazid)

Moulay Yazid ben Mohammed[1](en arabe : مولاي اليزيد), né le à Fès et mort le est le sixième sultan alaouite du Maroc du au .

Yazid ben Mohammed
مولاي اليزيد
ⵎⵓⵍⴰⵢ ⵢⴰⵣⵉⴷ
Illustration.
Le Sultan Moulay Yazid
Titre
Sultan du Maroc

(1 an, 10 mois et 14 jours)
Prédécesseur Mohammed ben Abdallah
Successeur Moulay Hicham
Marrakech jusqu'en 1797)
Moulay Slimane
Fès souverain légitime)
Biographie
Dynastie Alaouite
Nom de naissance Yazid ben Mohammed Alaoui[réf. nécessaire]
Date de naissance
Lieu de naissance Fès
Date de décès (à 41 ans)
Lieu de décès Fès
Père Mohammed III
Mère Lalla Sargetta
Fratrie Moulay Slimane
Moulay Hicham
Enfants Moulay Ibrahim
Moulay Said
Profession Souverain
Religion Islam Sunnite
Monarques du Maroc

Biographie modifier

Il est le fils de Mohammed III, sa mère est une concubine esclave espagnole[2] (Irlandaise d'après Michel Abitbol[3]) probablement renommée Lalla Sargetta[4]. Sur le trône, il fut précédé par son père et ses frères Moulay Hicham et Moulay Slimane lui succèdent.

Après la mort de son père en 1790, Moulay Yazid est reconnu sultan dans le Nord du Maroc, à Fès et à Meknès. Les provinces du Sud acclamèrent son frère Moulay Hicham. Le court règne de Moulay Yazid est marqué par la guerre, contre son frère Moulay Hicham, mais également contre l'Espagne à qui Moulay Yazid a déclaré la guerre sainte[3].

Selon l'Encyclopedia Judaica, il a été un sultan particulièrement cruel. Il a fait pendre, jusqu'à leur mort, par les pieds pendant 15 jours, les notables juifs de la ville de Meknès. Plus tard, il a fait crever les yeux de 300 notables juifs[5]. À Fès, les juifs devaient porter du jaune pour se distinguer des musulmans[3]. Le sultan aurait même fait bâtir une mosquée avec les pierres tombales du cimetière juif de la ville[6].

Moulay Yazid meurt le 16 février 1792 d'une balle dans la tête lors d'une bataille contre son frère Moulay Hicham[7].

Il eut également deux fils : Moulay Ibrahim[8] et Moulay Saïd[9].

Notes et références modifier

  1. Voir les dénominations utilisées dans les ressources bibliographiques.
  2. Aḥmad ibn Khālid Salāwī, Chronique de la dynastie Alaouie du Maroc, Kraus Reprint, (lire en ligne), p. 362
  3. a b et c Michel Abitbol, Histoire du Maroc, Paris, Éditions Perrin, , 678 p. (lire en ligne), p. 230 à 286
  4. « Sargetta », sur geni_family_tree (consulté le )
  5. Encyclopedia Judaica vol 12, p.338
  6. Georges Vajda, Un Recueil de Textes historiques judéo-marocains, , 108 p., p. 79-92
  7. Bernard Lugan, Histoire de l'Afrique du Nord: Egypte, Libye, Tunisie, Algérie, Maroc. Des origines à nos jours., Monaco, Éditions du Rocher, , 834 p. (ISBN 978-2-2680-8535-7), p. 286
  8. « Ibrahim Al Hassan », sur geni_family_tree (consulté le )
  9. « Said Al Hassan », sur geni_family_tree (consulté le )

Bibliographie modifier