Most-Híd

parti politique slovaque

Most–Híd
Image illustrative de l’article Most-Híd
Logotype officiel.
Présentation
Président Béla Bugár
Fondation
Siège Trnavská cesta 37
831 04 Bratislava
Vice-présidents Rudolf Chmel
Zsolt Simon
László Sólymos
Ivan Švejna
Positionnement Centre à centre droit
Idéologie Social-libéralisme
Défense de la minorité magyare
Coopération inter-ethnique
Affiliation européenne Parti populaire européen
Couleurs Orange, noir
Site web http://www.most-hid.sk/

Most–Híd (du slovaque Most et du hongrois Híd, qui signifient « pont »), sous-titré az együttműködés pártja – strana spolupráce (« le parti de la coopération » dans ces mêmes langues), est un parti politique slovaque de tendance sociale-libérale et qui défend un rapprochement et un dialogue entre la population slovaque et la minorité magyare de Slovaquie.

Béla Bugár en 2010

HistoireModifier

FondationModifier

Il a été fondé le par d'anciens membres du Parti de la coalition hongroise (SMK-MKP), défenseur des intérêts de la minorité magyare au Conseil national de la République slovaque et qu'ils jugeaient désormais trop radical. Ce parti, dont le vice-président Rudolf Chmel a été élu afin de représenter les Slovaques dans l'appareil, a été créé pour ouvrir un dialogue entre la minorité de langue et culture hongroise et le reste de la population, alors que Robert Fico, président du gouvernement, et le Parti national slovaque (SNS) attisent la division ethnique du pays, dénonçant notamment l'octroi d'un passeport aux magyars de souche par la Hongrie.

Entrée au Conseil nationalModifier

Most-Híd participe à son premier scrutin en présentant des candidats aux élections législatives du . Il y a obtenu 8,12 % des voix, ce qui lui donne 14 députés sur 150. Il remplace ainsi le Parti de la coalition hongroise (SMK-MKP), présent depuis douze ans au Conseil national, comme représentant des intérêts de la minorité hongroise de Slovaquie au Parlement.

Participation au gouvernementModifier

À la suite du scrutin parlementaire de 2010, le parti intègre une coalition gouvernementale avec l'Union démocrate et chrétienne slovaque - Parti démocrate (SDKÚ-DS), Liberté et solidarité (SaS) et le Mouvement chrétien-démocrate (KDH), dans laquelle Rudolf Chmel est vice-président du gouvernement, chargé des droits de l'homme et des minorités, et Zsolt Simon est ministre de l'Agriculture, de l'Environnement et du Développement régional. Le 2 novembre suivant, József Nagy devient ministre de l'Environnement, Zsolt Simon étant désormais chargé de l'Agriculture et du Développement rural.

Passage dans l'oppositionModifier

À l'occasion des élections législatives anticipées du 10 mars 2012, la formation recule à 6,9 % des voix et perd un siège de député, conservant ainsi 13 parlementaires. Cependant, la victoire avec une majorité absolue du parti SMER – social-démocratie (SMER-SD) le force à rejoindre les rangs de l'opposition.

ProgrammeModifier

Le parti souhaite renforcer la compétitivité économique de la Slovaquie en réduisant la fiscalité, fusionnant les cotisations sociales, sécurisant le marché du travail et en instaurant une société de la connaissance. Il ambitionne également d'éradiquer la corruption et le clientélisme, notamment en rendant transparente l'attribution des marchés publics. Il soutient en outre la mise en place de politiques en faveur des minorités ethniques, qu'elles soit magyare ou rom, par l'institution d'un soutien tant juridique que financier, et en facilitant la pratique de leur langue et leur culture au moyen d'une loi de protection des minorités.

Résultats électorauxModifier

Élections législativesModifier

Année % Mandats Rang Gouvernement
2010 8,1
14  /  150
5e Radičová
2012 6,9
13  /  150
4e Opposition
2016 6,5
11  /  150
4e Fico III (2016-2018), Pellegrini (2018-2020)
2020 2,05
0  /  150
13e Extra-parlementaire

Élections européennesModifier

Année % Mandats Rang Groupe
2014 5,8
1  /  13
8e PPE
2019 2,6
0  /  14
11e

Voir aussiModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier