Mosquito (maison d'édition)

maison d'édition française

Mosquito est une maison d'édition de bandes dessinées créée en 1989 dans la région de Grenoble, en France. Mosquito commercialise des rééditions de classiques de la bande dessinée italienne (Sergio Toppi, Attilio Micheluzzi, Guido Buzzelli) qui lui ont valu le Prix du patrimoine du festival d'Angoulême 2011[réf. nécessaire] ainsi que des œuvres de nouveaux auteurs, issus de divers pays du monde, ou des livres d'études liés à la bande dessinée, dans différentes collections.

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1989
Fondée par Michel Jans
Jean-François Douvry
Fiche d’identité
Forme juridique Association loi de 1901
Siège social Saint-Égrève (France)
Spécialités Bande dessinée adulte et enfants, monographie, raconteurs d'images
Collections Bandes dessinées, Monographies, Horizons lointains, Encore un mot, Autour de la BD et Raconteur d'images
Titres phares Sharaz-De (Toppi) et Aventure en Mandchourie (Micheluzzi)
Langues de publication Français
Diffuseurs Dargaud
Effectif 7
Site web http://www.editionsmosquito.com
Environnement sectoriel
Principaux concurrents 6 pieds sous terre, L'association, Atrabile

L'association Dauphylactère, d'où sont issus les fondateurs de Mosquito, organise chaque année le Festival BD de Grenoble.

Historique et projet éditorialModifier

La maison d'éditions Mosquito est créée en 1989, près de Grenoble — qui recevait cette année-là le Salon européen de la BD[1]. —, par des passionnés de bande dessinée ; c'est une structure associative dans le cadre de la loi de 1901 sur les associations[2],[3]. Auaparavant, le groupe de passionnés publiait un fanzineBulles dingues[1] —, puis ils sont passés à l'édition, en vue notamment de « mettre en lumière des auteurs pas ou mal pris en compte par les « grandes » structures éditoriales », selon Michel Jans, qui en fait partie[3]. Cela a aussi permis à une partie de ces auteurs de poursuivre leur œuvre dans le registre de la bande dessinée ; ce qui a été le cas pour Sergio Toppi par exemple[3],[4],[5].

Mosquito comporte plusieurs activités, dont une partie liée à la republication ou la publication d’œuvres — traduites en français — de grands auteurs de bande dessinée italiens, tels que Sergio Toppi, Dino Battaglia ou Attilio Micheluzzi[2],[1]. Elle a aussi développé une activité d'édition de jeunes auteurs, avec une appétence pour ceux proposant des adaptations d'ouvrages littéraires ou bien des bandes dessinées en lien avec l'histoire ou un contexte historique[2]. Une attention particulière est portée au style graphique, avec souvent des auteurs au style réaliste mais original et pouvant proposer des mises en pages sortant des configurations « classiques »[2]. Avec le temps, la maison d'édition a élargi son catalogue de publications à des auteurs de nationalités très différentes, par exemple suisses, espagnols, finlandais, cubains et chinois[2],[1].

Selon le journaliste Jacques Schraûwen en 2020, « les Éditions Mosquito aiment éditer des livres qui, tous à leur manière, rendent hommage à une certaine idée de la bande dessinée : son côté populaire, mais avec une véritable présence graphique, le noir et blanc qui impressionne, ainsi son aspect « influences assumées » »[6]. Michel Jans explique en 2020 que la maison d'édition sélectionne les œuvres qu'elle publie avec d'aune part l'importance d'un « choc graphique » et, d'autre part, celle de la qualité du récit[3].

En 2020, l'association à la base de Mosquito compte une vingtaine de membres, avec un groupe très actif de 4 personnes dont une qui est salariée[3]. Plus de 300 ouvrages ont été publiés entre 1989 et 2020 — soit sur 31 ans[3].

CollectionsModifier

Dans le catalogue de cette maison d'édition, se trouvent des bandes dessinées[7], des monographies sur des auteurs, des livres d'images et des ouvrages critiques sur la bande dessinée[2].

Les ouvrages phares promus par la maison d'édition sont notamment, pour les auteurs italiens : Sharaz-De de Toppi[4], Bab el Mandeb de Micheluzzi et une série de western de Serpieri ; et pour d'autres auteurs : Le Souffle du vent dans les pins de Zao Dao, Ronkoteus de l'auteur Arto Paasilina et du dessinateur Lukkarinen[2]. D'autres auteurs en sont Danijel Zezelj, Sylvie Chausse, François Corteggiani, Kemlo, Jean-Louis Le Hir, Louis Le Hir, Michel Jans, Jok, Antonio Lucchi, Capucine Mazille, Giuseppe de Nardo, Pellejero, Santullo, Paolo Serpieri, Félix Sintès, Sergio Tisselli, Pierre Tranchand, Lele Vianello (qui fut assistant d'Hugo Pratt[8]), Marc Wasterlain[2],[3],[9],[5],[1],[10].

Ses collections comportent également des travaux inédits ou rares d'auteurs marquants de la bande dessinée (tels que Dino Battaglia, François Boucq, Vittorio Giardino, Hermann, Emmanuel Lepage, Mezzo ou Miguelanxo Prado)[2]. Il existe aussi une collection de luxe comportant des textes personnels des auteurs ou des illustrations de textes de la littérature[2].

La maison d'édition a également une collection destinée à la jeunesse : Lily Mosquito[2],[10], depuis 2010[11]. Les Pixels, de Marc Wasterlain en est une série phare, le tome 3 ayant été notamment élaboré pour la maison d'édition[11]. D'autres auteurs de cette collection sont, par exemple, Capucine Mazille et Sylvie Chausse, Félix Sintès, François Corteggiani et Pierre Tranchand[11].

La collection Nec Plus concerne une série d'ouvrages particuliers, inspirés du portfolio, mais avec une volonté de les rendre accessibles financièrement et matériellement à un public un peu plus large (1 000 exemplaires au lieu de 100 pour un portfolio, notamment)[11]. Le premier, nommé Pinocchio (2011), a concerné Massimiliano Frezzato avec une série d'illustrations à propos de Pinocchio, associées à des extraits du texte du créateur de celui-ci, Carlo Collodi[11],[12]. D'autres ont été publiés[11].

ReconnaissanceModifier

L’œuvre Bab el-Mandeb d'Attilo Micheluzzi (1930-1990) publiée aux éditions Mosquito a reçu le Prix du patrimoine du Festival d'Angoulême 2011[13].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Franck Guigue, « « Quarante cercueils » chez Mosquito, mais trente ans de bons services, et des bulles toujours dingues ! | BDZoom.com », sur BD Zoom, (consulté le )
  2. a b c d e f g h i j et k Bibliothèque municipale de Lyon, « Il était une fois les éditions Mosquito », sur Bibliothèque municipale de Lyon (France), 2015 ? (consulté le )
  3. a b c d e f et g Eric Rubert, « BD : Éditions Mosquito. Une association qui a grandi », (consulté le )
  4. a et b Clément Solym, « Décès du dessinateur et scénariste italien Sergio Toppi », sur ActuaLitté.com, (consulté le )
  5. a et b Henri Filippini, « Sergio Toppi : géant de la bande dessinée italienne… | BDZoom.com », sur BD Zoom, (consulté le )
  6. Jacques Schraûwen, « Une Armée immobile - Par Sergio Toppi - Mosquito », sur ActuaBD, (consulté le )
  7. Par exemple, depuis 2006, les éditions Mosquito publient la série de western fantastique Esprit du Vent (Magico Vento).
  8. Charles HAM, « Vingt après… Hommage à Hugo Pratt - Par Lele Vianello - Éd. (...) », sur ActuaBD, (consulté le )
  9. Gilles Ratier, « Sergio Tisselli publie un western inédit chez Mosquito, scénarisé par François Corteggiani… | BDZoom.com », sur BD Zoom, (consulté le )
  10. a et b Florian Rubis, « Les talents prometteurs de Lily Mosquito », sur ActuaBD, (consulté le )
  11. a b c d e et f Florian Rubis, « Mosquito se pique au jeu de la collection jeunesse », sur ActuaBD, (consulté le )
  12. « Editions Mosquito : Nec Plus », sur www.editionsmosquito.com (consulté le )
  13. Amandine Durand, « Angoulême 2011 : le palmarès détaillé », sur www.linternaute.com, (consulté le )

AnnexesModifier

Liens externesModifier