Mosquée al Khalil

la plus grande mosquée de Belgique

Mosquée al Khalil
Présentation
Culte Islam
Type Mosquée
Début de la construction 1985
Style dominant architecture arabe moderne
Site web Site officiel
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale
Ville Molenbeek
Coordonnées 50° 51′ 05″ nord, 4° 19′ 57″ est
Géolocalisation sur la carte : Bruxelles
(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Mosquée al Khalil
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Mosquée al Khalil

La mosquée al Khalil, située sur le territoire communal de Molenbeek-Saint-Jean, est la plus grande mosquée de Belgique. Créée en 1985 par la confrérie des Frères musulmans[1],[2], la mosquée al Khalil est devenue en 2020 plus importante et influente que la Grande mosquée de Bruxelles[3].

Projet ambitieux et discretModifier

Depuis sa création en 1985, la mosquée été transformée et agrandie plusieurs fois, l'imposant pâté d'usine et de maisons lui appartenant quasi entièrement.

Avec l’arrivée d’hommes politiques belges de culture d'origine musulmane à des postes de responsabilité au niveau des autorités bruxelloises, la représentation accrue de la communauté a permis de faire avancer l'ambitieux projet[4].

Ce lieu de culte discret, situé dans les anciens quartiers industriels de l’Ouest bruxellois, entre le canal et la Gare de l’Ouest, n’utilise pas de marqueur spécifique, de signe visible, renvoyant à une mosquée (comme un minaret, même seulement décoratif). L'observateur ne peut la deviner que par la présence des fidèles s'y rendant cinq fois par jour pour la prière[5].

Les bâtiments abritent aussi des écoles de différents niveaux (enseignement primaire obligatoire, cours pour enfants ou adultes.[6])

Plusieurs imams s'y sont succédé, notamment Mohamed Toujgani[7],[8] et Rachid Haddach. De nombreux prédicateurs y ont donné des conférences comme Hani Ramadan[9],[10]. Selon l'islamologue Monique Renaerts, le directeur de la mosquée tunisien Mohamed Laroussi est un Frère musulman[3].

L'imam Mohamed ToujganiModifier

L'imam de la mosquée al Khalil, Mohamed Toujgani (ou Tojgani), né dans un village des montagnes du Rif[11], immigré du Maroc en 1982[12], 1983[13] ou 1984[14] et régulièrement appelé Cheikh Mohamed Toujgani[15], est le président de la Ligue des Imams de Belgique[16]. Toujgani est une figure influente du paysage musulman bruxellois[17]. Il siège au Conseil des théologiens, organe consultatif créé par l'Exécutif des musulmans de Belgique. Selon l'Exécutif, le Conseil des théologiens est « composé de personnes éminemment connues en Belgique pour leurs connaissances approfondies en matière de théologie islamique »[18].

Mohamed et son cousin Tahar Toujgani (président du Conseil européen des oulémas marocains et imam à Anvers) sont proches du Parti de la justice et du développement, dont sont issus, depuis 2011, les Chefs du gouvernement du Maroc[19].

L’imam Mohamed Toujgani, réputé proche du haut responsable de la gestion de l'islam en Belgique Salah Echallaoui, est connu pour son islam très conservateur qui promeut le modèle marocain de religiosité en conformité avec le rite malékite et le dogme achaarite[20].

Mohamed Toujgani a par ailleurs influencé un ensemble de jeunes prédicateurs influents à Bruxelles, notamment le prêcheur à la mosquée al Moutaquine Abu Abdallah Adil[2], plus connu sous le nom de Adil al-Jattari. Le discours de Toujgani se caractérise avant tout par une proximité à la forte tradition politique des Frères musulmans, sensible aux luttes dans lesquelles sont engagés les musulmans dans le monde (Palestine, Irak, Afghanistan etc.)[2].

Fin 2021, la Belgique ne prolonge pas le permis de séjour de Mohamed Toujgani, à cause notamment de ses liens avec le gouvernement marocain. Il reçoit une interdiction d'entrée sur le territoire de dix ans. Selon le secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Sammy Mahdi, certains signaux indiquent que l'imam marocain constitue une grave menace pour la sécurité nationale belge. Il se base sur des recommandations des services de sécurité[21]. Bien qu'il ait résidé en Belgique depuis longtemps, Toujgani ne maîtrisait aucune des langues nationales[22]. Il est bigame. Il a sept enfants avec une femme et quatre avec l'autre[23].

Liens avec le terrorismeModifier

C'est une mosquée « controversée » car elle était déjà connue dans les années 1980 pour recruter des jeunes pour le djihad en Afghanistan. En outre le terroriste Chakib Akrouh, dit le « lieutenant d'Abaaoud », Abdel Hamid Abaaoud lui-même et Salah Abdeslam la fréquentaient. C’est aussi à al Khalil qu’a été formé le prédicateur takfiriste Iliass Azaouaj. De surcroît, une condamnée dans le procès de la « filière poussette » s’y est convertie à l’islam[11],[24].

RéférencesModifier

  1. Bernard Rougier, Les territoires conquis de l'islamisme, Presses Universitaires de France, (lire en ligne).
  2. a b et c Brigitte Maréchal, sociologue de l’Université catholique de Louvain et spécialiste de la confrérie des Frères musulmans, mars 2008, « Courants fondamentalistes en Belgique », sur Journal d’étude des relations internationales au Moyen-Orient, Vol. 3, No.1 (consulté le )
  3. a et b Kris Hendrickx, 11 février 2020, « De echte Grote Moskee heet Al Khalil en ligt in Molenbeek », sur BRUZZ (consulté le )
  4. Mohamed Oumzil (architecte), 2014, « Al Khalil, une mosquée en extension », sur CLARA 2014/1 (N° 2), pages 75 à 85
  5. Selon Annick Germain (chercheuse en sociologie urbaine, spécialisée en immigration et intégration), tant que ceux-ci « occupent des espaces désaffectés, périphériques, bref non valorisés, leurs lieux de culte n’impliquent “aucun sacrifice” de la part de la société d’accueil. Même chose s’ils passent inaperçus […] Mais lorsque l’espace est rare ou que le projet est visible, le rapport n’est pas le même, c’est comme laisser l’autre entrer chez soi. Or, cet autre s’incarne dans un bâtiment, fait en principe pour durer […] » in « L’aménagement des lieux de culte des minorités ethniques à Montréal : l’Autre, là où on ne l’attendait pas », dans Anne Gotman (sous la direction de), Villes et hospitalité. Les municipalités et leurs « étrangers », Paris, Maison des sciences de l’homme, pages 425 à 444.
  6. premier juin 2007, « Une école musulmane ? », sur Le Vif (consulté le )
  7. Gilbert Dupont, 9 janvier 2019, « Le futur président des imams de Belgique appelait à brûler des Juifs », sur La DH (consulté le )
  8. M.B., 16 mai 2019, « Vervoort et Laaouej avec l’imam appelant à «brûler les Juifs» », sur La Capitale (consulté le )
  9. http://www.pageshalal.fr/agenda/seminaire_maqassid_achari_a_pr_hani_ramadan_et_pr_mostafa_brahami-fr-2022.html
  10. https://www.facebook.com/events/1400061220314133/
  11. a et b HLN, 17 janvier 2022, « L’imam Mohamed Toujgani aurait fait partie d’un réseau qui recrutait des jeunes pour le djihad », sur 7sur7 (consulté le )
  12. Melanie Joris, 13 janvier 2022, « L’imam marocain Mohamed Toujgani expulsé : prédicateur radical ou homme de dialogue à l'islam modéré ? », sur RTBF (consulté le )
  13. S.R., 5 août 2022, « Le recours de Mohamed Toujgani contre le retrait de son permis de séjour est rejeté », sur BX1 (consulté le )
  14. Molenbeek-sur-djihad, Christophe Lamfalussy et Jean-Pierre Martin, Éditions Grasset, 2017
  15. Réalisé par Zeger Van Der Donckt, 2016, « 100 jours à Molenbeek », sur Télé-Loisirs (consulté le )
  16. Pierre Beaudot et Thierry Dubocquet, 9 janvier 2019, « Le président de la Ligue des Imams de Belgique accusé de discours haineux envers les juifs », sur BX1 (consulté le )
  17. Elodie Blogie, 9 janvier 2019, « L'imam qui appelait à tuer les Juifs, star des mosquées bruxelloises », sur Le Soir (consulté le )
  18. « Conseil des Théologiens », sur Exécutif des musulmans de Belgique (consulté le )
  19. Marie-Cécile Royen, 5 mars 2015, « L'omniprésent Lassaad Ben Yaghlane », sur Le Vif/L'Express (consulté le )
  20. Tom Guillaume, 13 janvier 2022, mis à jour le 14 janvier, « L'imam Toujgani est interdit d'accès au territoire belge », sur La Libre Belgique (consulté le )
  21. Stef Meerbergen et Victor Van Driessche, 13 janvier 2022, « Verblijfsvergunning van imam grootste Belgische moskee ingetrokken: "Ernstig gevaar voor nationale veiligheid" », sur VRT (consulté le )
  22. « Le permis de séjour de Mohamed Toujgani, imam de la plus grande mosquée de Belgique, lui a été retiré », RTBF Info,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. Bram Van Renterguem, 17 janvier 2022, « Dit had Staatsveiligheid tegen Toujgani: extremisme, Jodenhaat en spionage », sur BRUZZ (consulté le )
  24. Kan Triki, 11 février 2016, « Mohamed Toujgani, à Molenbeek : "J'appelle les jeunes à prendre garde aux appels du djihad" », sur Le Soir (consulté le )

Articles connexesModifier

Liens externesModifier